Un pratiquant de la province de Hunan qui a marché près de 1400 kilomètres pour aller à Pékin rendre justice à Dafa parle de la nature de la persécution de Jiang

1. La persécution de Jiang contre moi

Afin de faire appel en faveur de Dafa, j'ai marché 3 000 Li (environ 1400 kilomètres ) jusqu'à Pékin sans un sou. Pour cela, les policiers m'ont donné des coups de pied, battu, emprisonné et infligé d'atroces souffrances pendant un an. Les malfaiteurs ont même contraint ma famille à payer plus de 8 000 Yuan. Courbant sous la pression, ma femme a ingurgité des pesticides et a failli mourir. Ma mère âgée avait peur et a eu une dépression nerveuse et ma belle-fille a divorcé d'avec mon fils. Toutes ces épreuves ont frappé ma famille simplement parce que je voulais cultiver la grande Loi et être une bonne personne, mais le régime de Jiang m'a obligé d'arrêter cela. Deux années plus tard, la police est venue fouiller ma maison et me kidnapper. Avec des pensées droites, j'ai pu quitter le poste de police, mais depuis j'erre afin d'éviter la persécution à nouveau et je ne peux pas retourner chez moi. Maintenant, le terrain cultivé de ma famille est dévasté, mais je ne peux pas retourner à la maison pour aider ma mère, ma femme et mon fils.

2. Jiang persécute les pratiquants en Chine.

Deux pratiquants (M. Guan Chaosheng et Mme Kuang Su'e) de mon comté natal ont été battus à mort par les policiers. Beaucoup d'autres pratiquants ont été emprisonnés pendant 3 à 4 ans et ont souffert toutes sortes de violente torture. Les chiffres publiés récemment sur Clearwisdom.net ont montré que 793 personnes ont été torturées à mort. Le nombre actuel de morts est bien supérieur à ce chiffre. De nombreux pratiquants ont été condamnés à l'incarcération dans les prisons et camps de travaux forcés. Différents camps de travaux et des prisons à travers le pays sont remplis au maximum en raison de la détention des pratiquants. La persécution a brisé des milliers de familles et a chassé ou tué les membres des familles. La cruauté de cette persécution est sans précédent au cours de l'histoire

3. Jiang persécute l'humanité.

Pourquoi tous les absurdes actes criminels du régime de Jiang ont-ils duré pendant plus de quatre ans? À la base se trouve le pouvoir et l'influence du régime du Parti Communiste. Le Parti a le dernier mot. Il a produit différentes notions nuisibles telles que l'inexistence de Dieu. Auparavant les gens ont déjà cru aux bouddhas, Taos et Dieux. Ils croyaient qu'on est récompensé par le bien ou puni par le mal selon nos actions. Depuis que le Parti a pris le pouvoir, il ont fait le maximum pour éliminer ces croyances en les considérant comme des superstitions. En même temps, ils ont promu la philosophie de la lutte - ils veulent se battre contre les cieux, la terre et les gens. Ils ont sérieusement endommagé la moralité des gens en Chine. Graduellement, les gens ne croient plus que si on fait du bien, on est récompensé par le bien et si on fait du mal, on génère le mal. Par conséquent, les gens ne s'arrêtent devant rien devant rien pour satisfaire leur cupidité par égoïsme. En marchant dans le sang versé par les étudiants le 4 juin 1989, Jiang a utilisé cet incident pour prendre le plus haut poste de dirigeant du Parti. Après avoir obtenu le pouvoir, Jiang a resserré la dictature créée par Mao, a utilisé toutes les réformes créées par Deng et a stabilisé son poste. Il a assigné son fils Jiang Mianheng, qui n'avait aucune expérience, à titre d'adjoint au doyen du China Academy of Science, et lui a donné des prêts gouvernementaux pour diriger son entreprise internationale. Il a introduit la corruption au sein du gouvernement et a créé un grand fossé entre les riches et les pauvres. La société est devenue de plus en plus instable avec le taux de criminalité qui monte en flèche. Jiang a par conséquent augmenté la force policière à 2 millions afin de maintenir la stabilité dans la société. Cela a non seulement renforcé son contrôle mais également sa dictature. Quand j'étais enfant, mon honnête oncle Zhang He vivant à Shahechong. Puisqu'il avait des épargnes, il était considéré comme une « paysan riche » durant la période de la réforme de la terre, et était obligé de travailler sous surveillance. Il est mort de fatigue pendant qu'il travaillait dans les champs. Un autre oncle, qui était très gentil, était considéré comme un propriétaire parce qu'il avait quelques terrains. Il n'avait pas le droit de parler et il devait se tenir debout à l'intérieur d'un cercle désigné durant les rassemblements. Mon honnête oncle Zhang Guang n'a jamais commis de mauvaise action. En 1960, quand les gens étaient affamés, ils remplissaient leur bouche de céréales crues, du riz et des légumes dans des grandes salles à manger publiques s'il n'y avait pas d'autres personnes aux alentours. Mais personne dans sa famille n'a fait cela. Chaque personne dans sa famille mangeait seulement les 100 grammes de riz auxquels ils avaient droit tous les jours. Ils étaient si faibles qu'un vent faible pouvait les pousser. Mais ils devaient continuer à travailler. Vers la fin de 1960, de cette famille de six personnes, seulement deux ont survécu jusqu'au nouvel an. Ma tante collectait quelques céréales dans un trou de souris sous la salle à manger servant à l'entreposage des céréales, et quand elle a entendu que d'autres personnes allaient tenir une réunion pour la critiquer pour cette action, elle a eu peur et s'est pendue cette nuit-là. De nombreux professeurs de la génération précédente dans différentes régions du pays étaient battus et critiqués pour avoir dit simplement une phrase ou un mot. Même le Président de Chine n'a pu échapper à un tel sort. Considéré comme un traître, il a été torturé à mort. Le Parti a non seulement empoisonné les pensées des gens et détruit leur humanité, mais il a aussi enlevé la vie de nombreuses personnes honnêtes. C'est exactement ce que Maître Li a dit :

« Le parti n'a jamais admis sa faute envers le peuple. Aussi grand soit le méfait qu'il a commis, aussi grand soit le méfait qu'il a commis, après cela il dit à chaque fois, notre parti a raison depuis toujours; ( le public rit) aussi grave soit la crise de son pouvoir, il parle de la bonne situation qui règne partout. » ( Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de Midwest des Etats-Unis (Li Hongzhi le 22 juin 2003 à Chicago).

En 1960, des millions de personnes sont mortes de faim. Mais dans toutes les réunions et conférences ils ont continué à dire : « La situation est non seulement bonne, elle est formidable ». « Notre Parti est venu à bout de la catastrophe qui a duré pendant trois ans. » Quand j'ai entendu cela, j'ai senti de l'irritation dans mon cœur. Après que Jiang ait pris le pouvoir, il a renforcé la notion que le Parti a le dernier mot et a encouragé les gens à rechercher les avantages matériels. Il a utilisé ces avantages afin de détruire la moralité de l'humanité. Si vous ne l'écoutez pas, il vous battra et vous fera souffrir tout le long de votre vie. Vos descendants vous haïront même si vous êtes morts pour eux parce qu'ils seront aussi affectés d'une façon contraire à cause de vous. Quand le Falun Dafa se répandait à travers le monde et plus de 100 millions de personnes ont commencé à cultiver la grande Loi, Jiang, agissant par jalousie extrême a ordonné la diabolique politique de tenter d'éliminer le Falun Dafa --« S'ils sont battus à mort, qu'il en soit ainsi; considérez ces cas comme le suicide. » « Salissez leur réputation, ruinez les financièrement, anéantissez les physiquement. » Je poursuis en justice Jiang Zemin aujourd'hui parce qu'il persécute la grande Loi et les pratiquants et il a leurré de nombreuses personnes. Je veux dire la vérité aux gens. Ceci est le droit fondamental d'un être humain.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.