Un homme d’affaires italien appelle à la fin des violations des droits de l’homme en Chine

Je m’appelle Alfredo Fava et je suis un homme d’affaire italien. En 1995, j’ai créé une société en participation en Chine. En octobre 2001, j’ai été intercepté par la police chinoise à l’aéroport de Guangzhou et ai été immédiatement expulsé vers l’Europe par le prochain avion. A la fin octobre, je suis de nouveau allé en Chine et y suis resté trois semaines. J’ai été néanmoins strictement surveillé et suivi par une voiture de police en allant à mon bureau.

Le consulat chinois à Milan a alors refusé de me fournir un visa à trois occasions séparées. La « sérieuse faute » que j’avais commise était de pratiquer le Falun Gong. Le Falun Gong a été interdit et brutalement persécuté par le régime de Jiang Zemin depuis le 20 juillet 1999. Kao Shupao, le Consul Chinois à Milan a dit que parce que je participais aux activités du Falun Gong en Chine il me considère comme une personne dangereuse. Son excuse est que j’avais contribué à propos de mes expériences en Chine à la fois aux sites Clearharmony et Clearwisdom [deux sites internet du FalunGong ]. Mais cela était en fait arrivé avant que la persécution du Falun Gong ne commence en juillet 1999.

Le Falun Gong, aussi apellé Falun Dafa, est une méthode de ‘cultivation » traditionnelle qui consiste en cinq séries d’exercices et repose sur les principes de « Vérité-Compassion-Patience. »

En ce qui me concerne, le Falun Gong est la meilleure chose qu’il m’ait été donné de connaître dans ma vie et je refuse de nier que je pratique le Falun Gong. Peu importe ce qui arrive, j’étais déterminé à quitter un pays plein de violence, où mes compagnons pratiquants et moi-même avons été persécutés. Si je continuais à mener mes affaires en Chine par intérêt personnel durant cette persécution, j’aurais trahi ma conscience.

Aujourd’hui, j’aimerais vous raconter mon histoire. Parce que le volume des affaires traitées dans mon entreprise chutait continuellement, j’ai été forcé de vendre à un prix comparativement bas. Il y avait deux raisons pour cette fermeture. Premièrement, j’avais été personnellement incapable de tenir cette affaire pendant seize mois. L’infamant « Bureau 610 » [Une agence spécifiquement créée pour persécuter le Falun Gong, avec un pouvoir absolu sur chaque niveau d’administration dans le Parti et toutes les autres branches politiques et judiciaires ] a commencé à terroriser mes clients.

La Chine a déjà signé la convention de l’ONU sur les droits élémentaires des citoyens. La Chine a déjà rejoint le WTO et accueillera les Jeux Olympiques en 2008. Cependant, la Chine persécuter brutalement des citoyens pacifiques simplement parce qu’ils veulent sauvegarder « Vérité, Compassion, Tolérance », qui appartiennent à l’humanité. Pouvons nous appeler cette persécution « les affaires intérieures de la Chine » ?

Quand avons nous demandé à la Chine de respecter les conventions qu’elle a formellement signées, mais failli à suivre ? Lorsqu’un homme d’affaires doit abandonner sa liberté de pensée, ses points de vue et sa culture pour tenir une affaire en Chine, est-ce raisonnable ?

Pour un homme d’affaires, il est dangereux d’espérer profiter du marché chinois lorsque de grandes promesses sont faites, mais que les violations des droits de l’homme sont ignorées. La Chine essaie de justifier ses violations des droits de l’homme sous l’excuse que nous ne devrions pas interférer avec ses affaires domestiques. Si nous tolérons n’importe quel comportement violent de la Chine, nous légalisons son comportement.

Les violations des droits de l’homme en Chine doivent finir. Quatre ans ont passé depuis le début de cette persécution le 20 juillet 1999. S’il vous plaît pensez-y. Un mouvement démocratique populaire en Chine qui a été soutenu par des millions de gens a été complètement détruit quatre jours après le massacre de Tiananmen le 4 juillet 1989. Cependant, malgré que le Falun Gong ait été brutalement persécuté pendant quatre ans, les pratiquants continuent à défendre pacifiquement la justice.

Jiang Zemin a les mains couvertes de sang, il a commis les crimes de meurtre, torture et persécution des citoyens de Chine. Des femmes ont été violées, des enfants ont été cruellement traités et une femme enceinte de sept mois a même été forcée à avorter. Jiang a établi le « Bureau 610 », une organisation illégale et un gang criminel pour persécuter le Falun Gong. Jiang a pris avantage de ses complices dans les consulats d’outremer pour étendre la persécution aux pays étrangers.


Les pratiquants de Falun Gong du monde entier travaillent à présent ensemble pour amener Jiang et ses complices en justice par les moyens légaux. Peu importe où se trouvent les criminels dans le monde, ils seront traduits en justice.

J’appelle tous les leaders politiques, les homes d’affaire et les personnes de coeur à agir pour forcer la Chine à respecter les droits de l’homme. S’il n’y a pas de justice, il n’y a pas de paix. Sans paix ni justice, la race humaine ne peut pas survivre.

Je vous souhaite sincèrement bonne chance,
Alfredo Fava.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.