Mise en scène tragique : l'épisode de l'auto-immolation

  • La réaction publique à un programme mis en scène de la TV de Shijiazhuang éclaire les effets délétères du coup de propagande de l’auto-immolation

    Le 23 janvier 2001, la soi-disant "Auto-immolation " de Tiananmen, un coup monté contre les pratiquants de Falun Gong a choqué le pays et le monde. Ces dernières années, parmi ceux qui avaient des incompréhensions ou ressentaient de l’animosité envers le Falun Gong, la plupart avaient visionné l’épisode de Point focal concernant "l’auto-immolation", un programme de propagande incitant à la haine...
  • Comment des gens d’horizons différents ont-ils perçu la mise en scène de " l’auto immolation "

    Le porte-voix du Parti communiste chinois (PCC) – L’agence de Presse Xinhua – diffusait son reportage sur l’évènement au monde entier dans les deux heures suivant l’incident, prétendant que ceux qui s’étaient immolés étaient des pratiquants de Falun Gong...Il a été prouvé plus tard que l’histoire officielle comportait des inexactitudes et des incohérences significatives...
  • Preuve que "l’auto immolation de la place Tiananmen "a été fabriquée

    L’année dernière, cinq ans après la torture à mort de sa fille bien-aimée Gao Rongrong, Mme Zhang Sukun est décédée. Je suis un pratiquant de Falun Dafa de Shenyang. Je me rendais régulièrement sur un site de pratique dans un endroit appelé Paradis des enfants à Nanhu, Shenyang, avec Zhang Sukun. Au début de cette année, le Parti communiste chinois (PCC), voulant continuer à empoisonner la population chinoise, a de nouveau ressorti son sinistre canular vieux de dix ans d’auto-immolation Place Tienanmen. Je me suis alors remémoré l’histoire que Zhang Sukun m’avait racontée de son vivant...
  • Pourquoi son identité demeure-t-elle un mystère?

    Pour le dixième anniversaire de l’incident d'auto-immolation mis en scène place Tiananmen, les médias du PCC ont ressorti du placard et rembobiné le canular d’auto-immolation, dans une tentative de lancer une deuxième série d’attaques diffamatoires contre le Falun Gong. Toutefois, ils ont attiré l’attention de médias étrangers, les amenant à creuser davantage cette histoire. Dans le processus, l’émergence de nouvelles preuves a clarifié certaines questions demeurées obscures jusque-là. L’une d’elles en particulier est l’identité d’une certaine journaliste apparue dans une série de reportages sur la diffusion de l’auto-immolation sur le programme Point focal de CCTV...
  • Plus d’informations sur l’incident d’auto immolation mis en scène Place Tienanmen

    Il y a dix ans, en janvier 2001, j’étais recherché par le Parti communiste chinois (PCC), qui avait mis ma tête à prix parce que je pratique Falun Gong. Pour éviter la persécution et valider Dafa, j’ai quitté ma ville natale et me suis rendu à Pékin. Le Nouvel An Chinois étant proche, je souhaitais envoyer mes vœux aux membres de ma famille et aussi leur faire savoir que j'allais bien. C’était la mi-janvier 2001, et j’ai utilisé un téléphone public pour les appeler....
  • CFID : A son dixième anniversaire, l’auto-immolation de la place Tienanmen est toujours un coup monté meurtrier

    NEW YORK --Cela fera dix ans ce dimanche qu’un canular meurtrier était mis en scène place Tienanmen, à Pékin. A l’instigation du Parti communiste, cinq personnes se sont immolées par le feu, sous l’œil des caméras. Les medias d’état chinois ont immédiatement affirmé que ces individus étaient des adhérents du Falun Gong poussés au suicide par la pratique spirituelle. Deux des participants sont décédés suite à l’auto immolation. L’événement a été utilisé pour tourner l’opinion publique contre le Falun Gong, et justifier les emprisonnements de masse et la torture de ses adhérents...
  • CCTV joue avec le feu et se brûle

    La Télévision centrale de Chine (CCTV) est le porte-parole du Parti communiste chinois (PCC). Le soir du 9 février 2009, un immeuble attaché au côté nord du nouveau bâtiment de CCTV a pris feu. Le feu a brûlé presque six heures. Plus de dix étages de l'atrium à l'intérieur du bâtiment se sont effondrés. Des feux d'artifice allumés par CCTV sur un terrain vague jouxtant le coin sud ouest de l'immeuble ont apparemment causé l'incendie. On pourrait voir ça comme CCTV se brûlant en jouant avec le feu...
  • Pourquoi toutes les mouches dans votre maison ont-elles disparu ?

    Mon mari était plutôt têtu et éduqué dans l'athéisme du parti communiste chinois (PCC) pendant plusieurs années. Il ne croyait pas en l’existence des bouddhas et des divinités et croyait seulement à la propagande du PCC. Cependant, un accident l'a aidé à clairement distinguer la vérité des mensonges, et il s'est soudainement éveillé et il a été récompensé d’avoir traité Dafa avec bonté ...
  • Etre témoin des faits concernant l’auto-immolation de Tiananmen

    La soi-disant auto-immolation qui a eu lieu Place Tiananmen l’après midi du 23 janvier 2001 a choqué le monde. Les autorités en Chine ont pointé du doigt les pratiquants de Falun Gong, ce sur quoi le monde extérieur a eu de sérieux doutes. Les reportages sur l’ « incident de l’auto-immolation » par les médias d’état chinois étaient contradictoires. Il y avait tout simplement trop d’incohérences et de points douteux. Beaucoup de gens ont pensé que c’était une mise en scène. Les investigations ont confirmé que la soi-disant auto-immolation était en fait un complot du Parti communiste chinois pour diffamer le Falun Gong, mais elle a trompé beaucoup de gens. A mesure que le temps passe, de plus en plus de preuves font surface.
  • Un témoin oculaire affirme que “l’auto immolation place Tian an men" était un coup monté

    L'après-midi du 23 janvier 2001, le parti communiste chinois a mis en scène une 'auto immolation sur la place Tian An Men pour inciter à la haine contre le Falun Gong et pour soutenir et justifier sa persécution . Au moment du coup monté, une institutrice d'une école primaire de Ezhou, province de Hubei, dans la trentaine se trouvait justement sur les lieux. Elle a dit que les appareils-photo de la télévision étaient installés à l'avance, avant l'acte orchestré d'"auto immolation". Après son départ de Pékin, elle a raconté à plusieurs de ses collègues ce dont elle avait été témoin.
  • The Epoch Times: Cinquième anniversaire d'un coup monté meurtrier en Chine.

    Il y a cinq ans , un groupe de cinq chinois apparaissaient sur les écrans de télévision du monde dans ce qui semblait être une spectaculaire tentative de suicide. Les reportages ont dit que les cinq s'étaient immolés en pensant que leur exploit les conduirait au ciel. Le scénario raconté par les média gouvernementaux chinois, où le Falun Gong est la cible d'une persécution bien documentée, essayait de lier l'incident au Falun Gong. C’est devenu l'argument numéro un du parti communiste chinois pour dire que le Falun Gong est dangereux et que prendre des mesures sérieuses à son encontre était par conséquent justifié. .
  • Le PCC a-t-il mis en scène une autre tragédie sur la place Tian an men avant l’incident d’"auto Immolation" de 2001 ?

    "Il y a plus de dix ans, j'ai assisté par hasard à un banquet organisé par mon employeur. Il y avait dix personnes ou plus au dîner. Je n'avais jamais rencontré la plupart d'entre eux. Un jeune homme, après quelques verres d’alcool, s’est décontracté et a raconté à tout le monde l’incident d’un camion incendié dans lequel il avait été personnellement impliqué avant le massacre des étudiants sur la place Tian an men le 4 juin 1989... "
  • La prétendue “auto immolation” de la rue Nanchang montre que le Parti communiste chinois arrive à sa fin

    Le 3 novembre 2005, ChinaNews.com et Beijing Daily ont publié la nouvelle qu'une femme s'était immolée par le feu vers 09H00 du matin le 2 novembre sur le trottoir au bout de la rue Nanchang à Beijing. L’article disait "Cette femme était Li Xiaoying, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Shijiazhuang dans la province de Heibei." L’article dit encore que la police “a détecté l’auto immolation et a immédiatement réagi.En fait, à l’exception de crimes graves la police ne se déplace jamais lors d’un crime impliquant un seul individu. Peut être les cas similaires décrits ci-dessous pourront apporter la lumière sur les circonstances assez bizarres de ce cas.
  • La colère d'un chauffeur de taxi – La vérité à propos de l"auto immolation" de Tienanmen

    M. A. est mon ami. Nous vivons dans la même ville au Nord-est de la Chine, et il est chauffeur de taxi. Après le 20 juillet 1999, M. A. m'a parlé de nombreuses fois et m'a suggéré d'abandonner le Falun Gong et de cultiver dans le Bouddhisme. Le 12 décembre 2001, je l'ai entrepris sur le sujet une fois encore. Cette fois ci il m'a répondu, "Tu dois cultiver Falun Gong jusqu'à la fin. J'ai été témoin de 'l'auto immolation de Tienanmen.' Cela a été fait pour diffamer Falun Gong." Il m'a ensuite raconté la choquante histoire suivante...
  • Un ancien brûlé, expose la fraude de " l’auto immolation" diffusée par la TV Centrale de Chine en partageant son expérience personnelle

    "J’ai vu à la TV que Liu Siyin était couverte d’un drap et allongée au lit pendant qu’une journaliste en habit de tous les jours est entré dans la chambre. Je me suis immédiatement posé les questions « Pourquoi Liu Siyin était elle couverte de drap ? Pourquoi la journaliste ne porte-t-elle pas d’habits spéciaux et un masque désinfecté ? Pourquoi diffuse-t-on cela à travers la Chine et au reste du monde ? Si Liu Siyin a eu une trachéotomie comment se fait-il qu’elle arrive à parler 4 jours après l’opération. Sa voix est claire quand elle chante. Tout cela n’est il pas de la mise en scène ? »