WOIPFG : Li Changchun, Zhou Yongkang et le prélèvement d’organes

Li Changchun, le Chef de la propagande du régime chinois a mentionné le responsable de la sécurité, Zhou Yongkang , comme étant la personne responsable du prélèvement des organes de pratiquants de Falun Gong. C’est ce dont témoigne une conversation enregistrée du 17 avril entre un enquêteur sur les allégations de prélèvement d’organes et Li Changchun.


Cette révélation est la preuve la plus récente venant accabler Zhou Yongkang, qui fait déjà l’objet d’une investigation minutieuse pour son rôle dans la répression des dissidents en tant que chef du Comité des affaires politiques et législatives.


La conversation enregistrée est publiée par la World Organization to Investigate the Persecution of Falun Gong, ou WOIPFG. Un groupe de droits de l’homme basé aux Etats-Unis et travaillant à dénoncer la persécution de la pratique spirituelle par le Parti communiste chinois.


Pour obtenir l’information, les enquêteurs de la WOIPFG utilisent entre autres la méthode consistant à se faire passer pour telle ou telle personne en appelant les fonctionnaires communistes. Le 17 avril, un enquêteur déclarant être responsable du bureau de Luo Gan, a appelé Li Changchun, qui se trouve actuellement à l’étranger. Luo est un ancien membre du Comité permanent du Politburo du Parti communiste chinois. Il est aussi le prédécesseur de Zhou Yongkang, qui dirige le Comité des Affaires politiques et législatives.


Ci-dessous une transcription de la conversation :

L’enquêteur : Bonjour , est-ce le camarade Li Changchun?
Li Changchun: Oui, c’est bien moi.

L’enquêteur : Je suis le directeur Zhang du bureau de Luo Gan. Le camarade Luo Gan se repose et m’a chargé de vous transmettre un message.
Li Changchun: Okay.

L’enquêteur : Nous avons eu l’information selon laquelle, durant votre absence, et l’absence de Jia Qinglin, ils veulent utiliser l’affaire de saisie d’ organes sur des pratiquants de Falun Gong emprisonnés pour les greffes, pour inculper Bo Xilai et les autres . Pour l’instant …
Li Changchun: Allez demander à Zhou Yongkang.

L’enquêteur : Hmm, à ce moment là ..
Li Changchun : Zhou Yongkang s’occupe des aspects spécifiques de cette affaire. Il est au courant. Okay, je vous laisse vous entretenir avec mon secrétaire.


L’allégation de prélèvement d’organes a fait surface pour la première fois en 2006. Elle implique le Parti communiste chinois dans la saisie systématique des organes de pratiquants de Falun Gong emprisonnés pour leurs convictions. Les organes sont ensuite vendus sur le marché des greffes, tandis que les victimes sont tuées dans le processus.


Bo Xilai, le haut fonctionnaire en disgrâce et son ancien Chef de la police Wang Lijun ont déjà été nommés par des groupes des droits comme participant au prélèvement d’organes. Bo Xilai de même que Zhou Yongkang, Li Changchun et Luo Gan ont tous été nommés dans des procès intentés à travers le monde, comme principaux coupables dans la persécution du Falun Gong. L’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin est le fer de lance de la campagne qui a commencé le 20 juillet 1999 ;


NTD

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.