M. Lu Yaoxue du canton de Xiangfen, province du Shanxi, est mort suite à la persécution

Nom : Lu Yaoxue (卢爻穴)
Genre : Masculin
Âge : 65 ans
Adresse : Village de Zhonghe, Ville de Xiangling, canton de Xiangfen, Linfen, Province de Shanxi
Profession : Inconnue
Date de la mort : Le 9 janvier 2010
Date de la dernière arrestation : Le 3 juillet 2007
Dernier lieu de détention : Prison du canton de Qi (祁县监狱)
Agglomération : Linfen
Province : Shanxi
Persécution endurée : Condamnation illégale, emprisonnement, cellule d'isolement, torture, détention


Le pratiquant de Falun Gong M. Lu Yaoxue du Village Zhonghe, Ville de Xiangling, canton de Xiangfen, Province de Shanxi, a été" illégalement condamné " à huit ans de prison en juillet 2007. Il a développé des symptômes de maladie en août 2009 dans la Prison du canton de Qi. Sa famille a fait appel aux autorités pénitentiaires à plusieurs reprises demandant sa libération, mais en vain. Après que la situation de M. Lu ait été rapportée sur le site Internet Minghui, la famille de M. Lu a finalement pu le ramener à la maison. Le 11 décembre 2009 la famille de M. Lu l'a fait examiner à l'hôpital de la ville Taiyuan. M. Lu était incapable de se lever et avait des difficultés à parler. Il est décédé juste un mois plus tard, le 9 janvier 2010.


Après que M. Lu Yaoxue ait été incarcéré, sa santé a décliné de façon alarmante. Le 3 août 2009, on lui a diagnostiqué de l'hypertension associée à une attaque. La prison a demandé que sa famille paie les frais médicaux. Après avoir appris les nouvelles, la famille de M. Lu lui a rendu visite dans la Prison du canton de Qi et a remarqué qu'il avait besoin d'aide pour marcher une de ses jambes et un de ses bras étaient devenus paralysés.


Le fils de M. Lu a acheté un fauteuil roulant pour M. Lu qui l’a fait envoyer à la prison. La famille de M. Lu a demandé sa libération, mais la prison n'a pas approuvé la demande. Plus tard, ils ont amené M. Lu à l'Hôpital 109 de Taiyuan, où on lui a diagnostiqué une hémorragie cérébrale. Pendant qu'il était à l'hôpital, personne ne s'est occupé de lui. Pendant deux jours on ne lui a donné ni nourriture ni eau. Sa famille a demandé à plusieurs reprises qu'il soit libéré pour pouvoirs'occuper de lui, mais l'agent disciplinaire de la prison a dit: « Laissez le mourir. Il y a beaucoup de morts [signifiant qu'une mort est sans conséquence]. » Moins de 20 jours après que M. Lu ait été examiné, son état s’est détérioré radicalement.

Plus tard, quand la famille de M. Lu est allée à la prison lui rendre visite, la prison a essayé de les empêcher de le voir. De plus, chaque fois qu'ils lui ont rendu visite, la prison leur a extorqué de l'argent pour les frais médicaux. M. Lu a finalement été emmené à la maison depuis l'hôpital le 11 décembre 2009. Il était incapable de se lever et avait la difficulté à parler. Il est mort moins d'un mois plus tard, le 9 janvier 2010.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.