Un chef d' entreprise respecté du Canton de Tanghai, Province du Hebei, Incarcéré en Hôpital Psychiatrique

Nom : Zheng Xiangxing (郑祥星)
Genre : Masculin
Âge : La quarantaine
Adresse : Ferme N° 10, canton de Tanghai, Province du Hebei
Profession : Propriétaire d'un magasin d'appareils ménager
Date de la dernière arrestation : Le 25 février 2012
Dernier lieu de détention : L'hôpital Tangshan Ankang (唐山安康医院)
Agglomération : Tangshan
Province : Hebei
Persécution endurée : Injection/ administration de médicament forcées, fouille du domicile, détention

Le Chef de la Division de Sécurité Intérieure du Canton de Tanghai, Li Fuguo, a comploté avec le Centre de détention du canton le 6 avril 2012. Ils ont emmené M. Zheng Xiangxing à l'Hôpital Ankang de la ville de Tangshan, qui est en réalité un hôpital psychiatrique. Il est notoire qu'on y injecte ou administre des médicaments inconnus comme forme de torture. Li Fuguo a trompé la famille de M. Zheng et leur a fait payer 10 000 yuans pour son soi-disant " traitement médical " alors qu'ils payaient en réalité pour la torture et l'abus auquel leur proche avait été soumis.

M. Zheng Xiangxing


M. Zheng Xiangxing et sa femme sont largement connus à la Ferme N° 10 et ont une bonne réputation. Le couple n'a jamais vendu de marchandises frelatée ou de qualité inférieure. Ils sont aimables avec leurs clients, fournissent des services de livraison à domicile, installent des téléviseurs et les mettent en service à la satisfaction de leurs clients. Ils sont honnêtes et leurs affaires sont une réussite. Parce que le couple suit Vérité-Compassion -Tolérance et conduit ses affaires en conséquence, c'est une garantie pour les gens d'acheter des marchandises dans leur magasin familial.

Cet homme intègre et de confiance a pourtant été soumis à la persécution. Après 6H00 le 25 février 2012, un groupe d'agents de la Division de sécurité intérieure du canton de Tanghai conduits par le chef Li Fuguo, s'est présenté au magasin de M. Zheng. Deux d'entre eux ont dit à M. Zheng d'ouvrir la porte. Ils ont menti et dit qu'ils voulaient faire réparer leur vélo électrique. Quand la porte a été ouverte, les autres sont entrés et ont arrêté M. Zheng. Ils ont fouillé son magasin et pris suffisamment d'articles pour remplir deux camions. M. Zheng a été détenu dans le Centre de détention du canton de Tanghai pendant plus d'un mois, où il a été soumis à la violence physique et aux mauvais traitements. Il s'est émacié, sa respiration s'est étiolée et il était dans un état critique.

Selon une personne au courant, tous les pratiquants de Falun Gong envoyés à l'Hôpital d'Ankang à Tangshan se sont vus injecter des substances inconnues, qui leur ont fait développer différents symptômes. Mme Liang Zhiqin, une retraitée de l'Aciérie de Tangshan, est devenue émaciée. Après avoir été détenue dans cet hôpital, Mme Ni Yingqin de Kaiping a eu une attaque et est devenue grabataire pendant presque trois ans. Elle est décédée le 8 décembre 2009. Mme Shao Liyan, une technicienne à l'Usine de laminage deTangshan, a fait une dépression nerveuse suite aux mauvais traitements dans l'Hôpital d'Ankang. Mme Liang Shufen, un employé de l'Aciérie de Tangshan, a reçu deux injections de médicaments toxiques. Mme Shang Shiying, qui est toujours détenue dans le Centre s'est elle aussi vue injecter des substances inconnues, qui l'ont laissé dans de grandes douleurs. Elle était désorientée et incapable de remuer ses yeux ou sa langue. Mme. Li Fengzhen du canton de Tanghai a souffert d'accès d'amnésie suite à la persécution à l'Hôpital Ankang.

Pendant les derniers presque 13 ans de persécution, le Parti communiste chinois a utilisé toutes sortes de méthodes pour forcer les pratiquants à renoncer à leurs convictions. Le pire est l'utilisation de médicaments toxiques. Dans la ville de Tangshan, les pratiquants de Falun Gong détenus ont été envoyés à l'Hôpital d'Ankang et soumis à des injections de médicaments endommageant les tissus nerveux . Pour les détails, veuillez lire : Des pratiquants de Falun Gong de Tangshan soumis à des injections de drogues toxiques”


La personne essentiellement responsable de la persécution de M. Zheng Xiangxing :
Li Fuguo, chef de Division de la sécurité intérieure du canton de Tanghai : +86-13832986232 (Mobile)


Li Fuguo


Version chinoise disponible

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.