Un vieil homme handicapé de Huai’an, province de Jiangsu, décède après treize ans de persécution

Nom : Dai Mingxuan (戴明轩)
Genre : Masculin
Age : 68 ans
Adresse : Inconnue
Profession : Vendeur retraité, boutique de chaussures et de chapeaux Fengyan, Boulevard Est, agglomération de Huaiying
Date du décès : 15 mars 2012
Ville : Huai’an
Province : Jiangsu
sévices subis : Mise à sac continuelle du domicile

M. Dai Mingxuan et son épouse, Mme Lin Fengying, vivaient dans l’agglomération de Huai’an, province de Jiangsu. Le couple a été persécuté pendant treize ans parce qu’ils pratiquent le Falun Gong. Les agents du Bureau 610 local et des agents de la division de la sécurité intérieure ont harcelé le couple sans discontinuer, et leur domicile a été saccagé au moins dix fois par an. Mme Lin a été arrêtée à trois reprises et condamnée deux fois. M. Dai, physiquement handicapé, dépendait de son épouse pour l’aider au quotidien, et sa vie est devenue extrêmement difficile pour lui, lorsqu’elle a été incarcérée. La santé de M. Dai a empiré sous la pression intense de la persécution. Il est décédé le 15 mars 2012.


M. Dai, 68 ans, était retraité de la boutique de chaussures & chapeaux Fengyan, sur le Boulevard Est, dans la ville de Huaiying. Dans les années 1950, son père a été considéré comme "anti-révolutionnaire" et assassiné par le Parti communiste chinois (PCC). M. Dai a été catalogué comme enfant des "cinq catégories noires ". Il a été soumis à la discrimination pendant toute son enfance.


M. Dai a commencé à travailler à 16 ans. Bien qu’ayant perdu son bras gauche au dessous du coude dans un accident de travail, il est demeuré honnête, chaleureux, toujours prêt à aider les autres et rapide à se faire des amis. M. Dai était fasciné par les éléments de la culture traditionnelle chinoise comme les huit trigrammes.


L’épouse de M. Dai s’est vue diagnostiquer un cancer dans les années 1990. Parce qu’ils ne pouvaient s’offrir les dépenses médicales, Mme Lin n’avait pas d’autre choix que d’endurer la souffrance. Puis elle a eu la chance de découvrir le Falun Gong. Elle a été guérie peu après avoir débuté la pratique et elle et son époux ont été témoins du pouvoir de guérison du Falun Gong.


Le régime du PCC, sous la direction de Jiang Zemin a lancé la persécution de Falun Gong en juillet 1999. Les agents du commissariat de Zhabei des services de police du district de Qinghe ont arrêté Mme Lin et son fils, Dai Quan, qui était mineur. Ils ont tenté de les obliger tous les deux à signer des déclarations promettant de cesser la pratique du Falun Gong, et diffamant l'Enseignant du Falun Gong, Maître Li Hongzhi. Ils ont refusé et ont été détenus au poste de police.


Lorsque M. Dai s’est rendu au poste de police pour demander leur libération, un des agents l’a battu jusqu’à ce qu’il tombe par terre. M. Dai a éprouvé des difficultés à se relever, et les agents se tenaient debout le regardant et riant. Un d’entre eux l’a même menacé de saccager son domicile, affirmant que la police pouvait l’arrêter ainsi que son épouse, s’ils y découvraient un livre de Falun Gong.


M. Dai a été effrayé. Il se souvenait clairement de la façon dont le PCC avait fait souffrir les gens au cours de ses divers mouvements politiques, et de l’expérience traumatisante de l'assassinat de son père par le PCC. Sous le poids de la terreur énorme, M. Dai a fait un infarctus en 1999. Il a perdu sa capacité à s’exprimer et est devenu paralysé ; il ne pouvait bouger que ses yeux. Cependant, il n’a pas été envoyé à l’hôpital parce que sa famille n’avait pas d’argent.


Depuis que le cancer de Mme Lin avait disparu après qu’elle at commencé à pratiquer Falun Gong, elle a placé Zhuan Falun, devant son époux et elle l’a aidé à le lire. En un mois, M. Dai a pu sortir de son lit, manger, parler et penser normalement. Cependant, la partie supérieure de son bras droit n’étant pas totalement fonctionnelle, il avait encore besoin d’aide pour manger, s’habiller et utiliser la salle de bain. La croyance du couple en Falun Gong s'est affermie.


Précisément du fait de leur ferme croyance, le Comité politique et légal de Huai’an et le Bureau 610 ont ciblé le couple. Les organisations ont collaboré avec la police, la procurature et le système judiciaire dans le but de harceler la famille.


Depuis 2000, les policiers de la Division de Sécurité Intérieure de la ville Huai'an, notamment la Division de Sécurité Intérieure Régionale de Qinghe et le commissariat local, harcelaient constamment la famille de M. Dai. Les policiers fouillaient quelquefois leur maison plusieurs fois par mois sans mandat et sans signaler les articles confisqués. La famille de M. Dai a subi une pression mentale immense et des pertes financières.


Depuis plus de dix ans, les policiers menés par Chang Shulin et Wang Jianhuai de la Division de Sécurité Intérieure du Département de police Régional de Qinghe ont confisqué les affaires de la famille de M. Dai. Voici une liste incomplète : un ordinateur, un ordinateur portable, un magnétoscope, 2 lecteurs vidéos, 4 lecteurs de DVD, 2 lecteurs MP4, 4 lecteurs MP5, 3 téléphones cellulaires, des cartes SIM et des cartes mémoire, 2 agrafeuses, des disques optiques, plus de 100 livres, des nombreuses photocopies de Falun Gong et plus de 1 000" Yuans " d'espèces.


M. Dai et sa femme avaient économisé méticuleusement leur argent pour acheter ces choses. La famille entière vivait sur la pension de M. Dai, qui n'excédait pas 1 000 yuans par mois. Mme Lin n'avait pas travail et ne percevait aucune aide sociale. Leur fils et belle-fille étaient aussi sans emploi. La famille ne pouvait même pas se permettre d'acheter une pastèque en été. Cependant, le couple a suivi le principe de Vérité-Compassion-Tolérance enseigné par le Falun Gong, qui leur avait sauvé la vie. Par compassion pour les êtres vivants, M. Dai et sa femme ont persisté dans " la clarification de la vérité " sur le Falun Gong aux gens.

.
M. Dai était handicapé; il lui manquait une partie de son bras gauche et il avait perdu partiellement la fonction de son bras droit à la suite d'une attaque. Il dépendait de l'assistance de Mme Lin. Son fils et sa belle-fille ne pouvant pas supporter la pression immense du PCC, n'osaient pas vivre à la maison. Dans une tentative de forcer le couple à renoncer à la pratique, les agents du bureau 610 de Huai'an, le Comité Légal et Politique, le Procuratorat et les agents de police ont arrêté trois fois la gentille et honnête Mme Lin et l'ont condamnée deux fois.


Mme Lin a d'abord été emmenée au tribunal entre mars et juillet 2004. La cour l'a déclarée non coupable et exemptée de sanction criminelle. Le bureau 610 a été forcé à libérer Mme Lin après qu'ils l'aient " détenue illégalement " pendant quatre mois.


Les unités impliquées dans la persécution étaient le bureau 610 de la ville de Huai'an, le bureau 610 Régional de Qinghe, le Comité Légal et Politique et le Procuratorat.


Les gens impliqués dans la persécution étaient Qi Hongting (le vice-directeur du Département de police de la ville de Huai'an et le directeur du bureau 610), Chen Qixu (l'ancien vice-directeur du bureau 610 de la ville de Huai'an et le chef de la Division de Sécurité Intérieure), Fang Ke (le vice-directeur du Département de police Régional Qinghe et le bureau 610 Régional Qinghe, maintenant sous enquête), Zhao Yandong, Zhao Kai et Wang Wei (le chef du bureau 610 du Département de police de la ville de Huai'an et de la Division de Sécurité Intérieure), Chang Shulin, Cai Zibin et Wang Jianhuai (les policiers du bureau 610 Régional Qinghe et de la Division de Sécurité Intérieure), Jiang Xing'an et Zhang Zude (les agents du Tribunal d'instance Qinghe) et Qiu Chenpu (un agent du Procuratorat du District Qinghe), parmi d'autres.


La deuxième condamnation est survenue en août 2008. Mme Lin a été condamnée à trois ans dans la prison pour femmes de Nanjing. Les unités impliquées dans la persécution étaient le bureau 610 de la ville de Huai'an, le bureau 610 Régional de Qinghe, Le Comité Légal et Politique et le Procuratorat.


Les gens impliqués dans la persécution étaient Qi Hongting, Kang Ke, Guo Zhenqiang (le Tribunal d'instance de Huaiyin), Yao Wei ( Procuratorat du District Huaiyin), Xie Jianning ( Cour de la ville moyenne de Huai'an), Zang Xueqing ( Procuratorat de la ville moyenne de Huai'an), Liu Tongxiang ( Département de police du District de Huaiyin et Division de Sécurité Intérieure), Wang Bin et Zhen Shupeng (Commissariat de la ville de Wangying, District Huaiyin ), parmi d'autres.


M. Dai a mené une vie difficile pendant que Mme Lin était emprisonnée. Il a dépendu de ses parents qui lui apportaient des repas mais ça n'était jamais garanti. Sa santé s'est détériorée.


Le 27 février 2012, deux semaines avant que M. Dai ne décède, les policiers Chang Shulin, Wang Jianhuai et d'autres de la Division de la Sécurité intérieure Régionale Qinghe ont fouillé de nouveau sa maison et ils ont emporté son seul téléphone cellulaire et un livre de Falun Gong. M. Dai est allé au département de police avec l'aide de Mme Lin. il a demandé à Chang et à Wang d'être bons et de lui endre ses affaires, mais ils ont refusé. M. Dai assez âgé ne pouvait plus faire face et il est décédé le 15 mars 2012.


À ceux responsables de la persécution : Falun Dafa est embrassé dans plus de 100 pays autour du monde. Le scandale Wang Lijun et Bo Xilai est le prélude de la désintégration du PCC, qui est imminente. Tous ceux qui sont responsables de la persécution feront face à la justice. Nous espérons que tous les meurtriers pourront évaluer correctement la situation, arrêtez vos méfaits, retirez-vous du PCC et assurez-vous une porte de sortie.

Les personnes impliquées dans la persécution de M. Dai :

Qi Hongting, le directeur du bureau 610 de la ville Huai'an : +86-517-83120002 ( Bureau), +86-13901408681 (Mobile), +86-15601408681 (Mobile), +86-517-83720318 (Bureau)
Zhang Yufeng, le vice-directeur du bureau 610 de la ville Huai'an : +86-517-83120208 ( Bureau), +86-13905230800 (Mobile), +86-15605230800 (Mobile)
Xu Gangyi, le vice-directeur du bureau 610 de la ville Huai'an : +86-517-83120184 (Bureau), +86-15950354013 (Mobile), +86-15605234013 (Mobile)
Wang Guoqing, le vice-directeur du bureau 610 de la ville de Huai'an : +86-517-83128019 ( Bureau), +86-13905236261 (Mobile), +86-15605236261 (Mobile)
Pan Jiaxin, le directeur du Département de police Qinghe : +86-13801408922 (Mobile)
Chang Shulin, le chef de la Division de Sécurité Intérieure du Département de police Qinghe : +86-13852382028 (Mobile), +86-517-83123125 ( Bureau)
Wang Jianhuai, policier de la Division de Sécurité Intérieure du Département de police Qinghe : +86-15061410531 (Mobile)

Traduit de l'anglais

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.