M. Wu Zhongming fonctionnaire retraité de l’armée est mort en raison de la persécution

M. Wu Zhongming était un fonctionnaire retraité de l’armée de la ville de Dalian. Lui et son épouse ont commencé à pratiquer le Falun Gong en juillet 1994. Son ostéoarthrite a alors disparu, et sa condition physique s'est améliorée de jour en jour. Sa famille a apprécié une vie très heureuse.

Après que le régime communiste ait lancé la persécution le 20 juillet 1999, M. Wu a non seulement eu peur à long terme en faisant face à des menaces et au harcèlement de la police, mais il a également expérimenté un grand traumatisme mental. Il a développé de la fièvre et perdu connaissance le 4 mai 2004 et a été envoyé à l'hôpital pour des soins d'urgence. Il est devenu paralysé, et sa famille a dû prendre soin de lui. M. Wu est mort le soir du 26 janvier 2011, à l'âge de 81 ans. .

M. Wu Zhongming

Après l'appel du " 25 avril 1999 ", les autorités de la police locale sont souvent venus à la maison de la famille de M. Wu pour les interroger parce que M. Wu et son épouse pratiquaient le Falun Gong. Son épouse était également assistante sur un point de pratique. Spécialement après le 20 juillet 1999, la police n'a pas cessé de venir chez eux. Yu, le secrétaire de parti du bureau de voisinage de Hutan a plusieurs fois conduit des policiers pour les harceler. Plus tard, Yu a même amené fréquemment chez eux des policiers du département des ressources humaines de la ville et le comité de l'association des femmes et résidentiel, dans une tentative de les forcer à renoncer au Falun Gong. Une fois, Yu a crié devant beaucoup de personnes qui se trouvaient chez eux que s'ils n'arrêtaient pas la pratique du Falun Gong il " les enverrait quelque part."

Les dirigeants du Sanatorium des fonctionnaires retraités ont également pressé M. Wu de renoncer au Falun Gong. Quand sont arrivées les soi-disant " dates sensibles " , les fonctionnaires de la police locale et les représentants du comité résidentiel ont souvent envoyé des gens rester à proximité de leur maison et surveiller leurs activités. Fréquemment ces individus les ont aussi harcelés. M. Wu est devenu nerveux quand il entendait quelqu'un frapper à sa porte, même lorsque ses propres enfants revenaient à la maison. La famille entière a vécu sous une grande tension mentale pendant très longtemps.

Le policier Lin et six ou sept autres du commissariat de police de Zhongnanlu ont pénétré par effraction dans la maison de M. Wu et l'ont fouillée à 18h le 12 avril 2002. Ils ont fouillé partout et ont pris plusieurs centaines de photos avec l'emblème du Falun, deux ensembles de costumes d'exercice, quatre nattes de méditation, un magnétophone, deux copies des matériaux de clarification de la vérité et un passeport. Au départ la police a emmené le couple âgé dans la voiture de police pour les détenir. Mais après que l'épouse de M. Wu les ait fortement raisonnés, ils ont libéré M. Wu. Plusieurs jours plus tard, ils lui ont renvoyé le magnétophone. On a appris par la suite qu'à l'approche de l'anniversaire de l'appel du 25 avril, les fonctionnaires du département de police ont exigé des stations locales qu’elles arrêtent et détiennent un certain nombre de pratiquants. Pour atteindre le quota, les policiers ont fouillé la maison de M. Wu et arrêté son épouse. Elle a été détenue dans un centre de détention pendant 15 jours. M. Wu était inquiet en son absence et ne pouvait pas bien dormir ni bien manger.

Le 26 avril 2004, le policier Gao, qui venait juste d'être transféré au commissariat de police de Zhongnanlu, a rendu visite à M. Wu et son épouse chez eux. Gao a demandé au couple s'ils pratiquaient toujours le Falun Gong. Il a énuméré quelques incidents où des pratiquants avaient été soumis à la torture et à la persécution brutale dans un camp de travaux forcés. Après que Gao soit parti, M. Wu était effrayé. La peur qui s'était accumulée dans son esprit suite aux harcèlements et aux innombrables menaces les cinq dernières années a finalement éclaté. M. Wu a perdu connaissance après avoir développé une fièvre élevée le 4 mai 2004. Comme mentionné ci-dessus, après des soins d'urgence à l'hôpital il est devenu paralysé. Son poids a chuté de 88 à 66 kilos. Il était grabataire pendant les trois mois qui ont suivi et amené à l'hôpital pour des soins d'urgence deux fois de plus.

La paralysie de M. Wu a duré plus de six ans, le rendant incapable de prendre soin de lui-même. Il est devenu complètement dépendant de sa famille. Il a souffert mentalement et physiquement. Sa famille a vécu dans un environnement extrêmement déprimé depuis la persécution. Dans une grande tristesse, M. Wu est mort le soir du 26 janvier 2011.

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/7/22/大连市军队离休干部吴仲明生前遭受的迫害-244252.htm

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.