Distribuer du matériel de clarification de la vérité dans des endroits éloignés

Les trois d'entre nous dans notre groupe d'étude de la Loi (Fa) sommes tous jeunes. Nous vivons dans un canton pauvre. Le terrain est montagneux à l'est et il y a des zones isolées au sud, l'accès à notre canton est difficile. Ceux qui y vivent n'ont pas encore été en mesure de connaître la vérité à propos du Falun Gong, alors nous distribuons du matériel dans ces endroits.

Nous avions apporté quelques livrets des Neuf Commentaires sur le Parti Communiste la première fois que nous y sommes allés. Nous sommes allés en voiture dans plusieurs villages éloignés de la zone montagneuse du sud. Les villages sont très petits, chacun avec seulement quelques dizaines de familles. Nous avions prévu de mettre les livrets des Neuf Commentaires dans un sac et de les laisser aux portes d'entrée, mais un vieux pratiquant pensait qu'il serait préférable de donner les livrets aux villageois en personne. Sous la direction de l'ancien pratiquant, un autre pratiquant et moi même avons éliminé notre attachement à la peur et commencé à distribuer les Neuf commentaires directement aux personnes. Les villageois étaient très heureux de les avoir. Après cela, l'autre pratiquant et moi avons commencé à distribuer du matériel de clarification de la vérité directement aux villageois. Nous avons distribué "Traveling Heaven and Earth Through Wind and Rain" et les cassettes vidéo de Shen Yun. Plus tard, nous avons réalisé que les personnes vivant dans ces régions éloignées n'avaient pas beaucoup d'instruction et que beaucoup d'entre elles étaient analphabètes. Normalement, il y avait très peu de divertissement pour eux. Les cassettes vidéos de Shen Yun permettront aux gens de profiter du programme de divertissement et de comprendre la vérité en même temps. Nous avons décidé de distribuer les cassettes vidéos de Shen Yun à partir de ce moment.

Nous avons pris la voiture pour distribuer du matériel la première fois. Plus tard, nous avons découvert qu'il n'y avait pas de routes pour certains des villages et qu'une voiture ne pouvait pas y aller. Nous y sommes allés en moto pour nous permettre d'aller plus loin dans les zones montagneuses. Une fois, après avoir roulé en haut d'une grande montagne, une rivière bloquait notre chemin. Les villageois traversaient la rivière à pied. L'eau montait jusqu'aux genoux. Nous ne pouvions pas traverser le fleuve en moto. Nous avons dû prendre la petite route à côté de la rivière. La route se rétrécissait de plus en plus. La route de montagne bosselée avait de grosses traces de pneus provenant des camions des agriculteurs. Nous ne pouvions même plus rouler en moto. Nous avons du les pousser et marcher. L'autre pratiquant et moi avions l'impression que c'était comme si "les routes semblaient disparaître dans les montagnes et les ruisseaux." Quelques fois, nous avons voulu faire demi-tour, mais nous voyions toujours des traces de pneus de camions sur la route. Nous pensions qu'il devait y avoir des villages très haut dans les montagnes. Nous avons décidé de grimper. Après avoir passé une colline, un petit village est apparu devant nous comme une utopie. Des champs de riz vert entouraient le petit village. Un étang avec une fleur de lotus embellissaient l'entrée du village. Il était si beau, comme dans : "Après avoir passé l'ombrage des saules, il y aura l'éclat des fleurs et un autre village à venir." Nous avons distribué les cassettes vidéo de Shen Yun aux familles qui avaient des antennes de télévision. Les villageois étaient heureux de les accepter.

Un après-midi, nous avons passé beaucoup de temps en montagne. Les villages étaient éloignés les uns des autres. Certains petits villages ne comptaient que quelques familles. Nous avons suivi les directions sur une carte et avons voyagé de village en village. Finalement, après avoir grimpé au sommet d'une grande montagne, nous étions fatigués. Nous nous sommes arrêtés pour une pause sur le sommet de la montagne et avons bu de l'eau. En regardant en arrière, nous avons vu les villages dispersés sur le terrain, haut et bas. C'était les endroits où nous étions allés, où nous avions remis du matériel de clarification de la vérité. Les êtres avaient l'espoir d'être sauvés. Nous étions heureux pour eux. En même temps, nous ressentions l'importance de nos responsabilités et de notre mission en tant que pratiquants de Dafa. Le temps restant est de plus en plus court et nous devrions accélérer notre rythme.

Distribuer du matériel de clarification de la vérité a été pour l'autre pratiquant et moi même le processus de nous améliorer ensemble. Deux fois les pneus de nos motos ont été à plat juste après avoir repris la route. Nous savions que nous avions une lacune dans notre xinxing. Nous nous sommes arrêtés pour trouver un magasin de bricolage et avons regardé en nous. Nous avons trouvé que nous avions des attachements à être impulsifs et à vouloir terminer ce travail. Nous insistions sur nous même et ne coopérions pas bien. Après avoir réparé les pneus, nos esprits étaient plus calmes et plus purs, et nous étions vraiment prêts à reprendre la route.

Une autre fois, après être parti pour distribuer du matériel, le temps était mauvais. La pluie a commencé à tomber après avoir quitté la ville. Le vent était fort et les gouttes de pluie étaient énormes. Conduisant nos motos à grande vitesse, les gouttes de pluie fouettaient nos visages. Mon compagnon de pratique a dit: "ça, c'est parcourir le ciel et la terre à travers le vent et la pluie." La pluie était lourde et nos vêtements trempés. Il faisait très froid cet automne là. Nous nous sommes abrités sous un auvent, mais la pluie tombait de plus en plus fort. Il n'y avait aucun signe que cela allait cesser. Mon compagnon de pratique pensait que c'était l'interférence des forces anciennes qui ne voulaient pas que nous sauvions les gens . Il m'a dit, "Allons-y. Nous n'attendrons pas. "J'ai hésité un moment, mais je l'ai suivi sous la pluie. Nous avons envoyé des pensées droites pour éliminer toutes les interférences alors que nous avancions. Tout comme Maître a dit dans Zhuan Falun:

" Une seule pensée dans l'instant crée le bien ou le mal et suivant le cas, les conséquences sont différentes. "

Quand nous sommes arrivés à notre destination pour distribuer des documents clarifiant la vérité, la pluie avait presque cessé. Après avoir terminé, la pluie a recommencé.

Tous les trois avons travaillé ensemble. Un pratiquant produisait des documents clarifiant la vérité à la maison. L'autre pratiquant et moi même sortions pour distribuer le matériel. Nous l'avons fait pendant plus d'un an. La carte s'abîmait, mais nous nous rendions dans plus en plus de villages, dans des endroits éloignés. Il y a de moins en moins de villages où nous ne nous sommes pas rendus. Bien qu'il y ait eu des hauts et des bas, nous voulons continuer à travailler dur pour faire ce que le Maître demande. Merci, Maître. Merci, aux compagnons de pratique.

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2011/4/18/到边远地区发资料-239193.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.