Enseigner et propager le Falun Gong dans les régions du Japon touchées par le désastre

Les pratiquants de différentes régions du Japon ont parcouru de longues distances en voiture jusqu’au comté de Fukushima et de Miyagi afin d’enseigner le Falun Gong, depuis le 2 avril 2011. Pas moins de 50 pratiquants ont participé à cet effort. A la fois des refugiés et des travailleurs dans les centres de refugiés ont apprécié et ont fait bon accueil aux pratiquants.

En cette période spéciale, de nombreux Japonais ont vraiment besoin d’entendre parler de Falun Dafa, de retrouver une bonne santé par la pratique des exercices du Falun Gong tout en diminuant le stress et d’établir une fondation solide pour l’avenir.

Nous enseignions le Falun Gong dans un endroit située à environ 39 kms de l’usine nucléaire de Fukushima. Nous nous sommes rendus directement dans le centre des sports où se trouvent les refugiés afin d’enseigner la pratique. Pour de nombreuses personnes âgées, tout ce qu’elles avaient à faire était de juste de se lever si elles voulaient apprendre. Il y avait des personnes dans les quatre vingt dix, quatre vingt ans et des enfants de moins de dix ans. Certains se levaient aussitôt qu’ils entendaient la musique et suivaient les mouvements de mains des pratiquants, alors que d’autres suivaient progressivement.

Une dame âgée a dit: “Autant que je me souvienne j’ai toujours eu une sensation de malaise comme si quelque chose bouchait au niveau de la poitrine, mais depuis que je pratique le Falun Gong cette sensation a disparue.” Certains ont dit s’être sentis bien après la pratique. D’autres ont mentionné que leurs maux d’estomacs étaient passés après la pratique.

Un homme de quatre vingt ans a dit: “Il est très difficile de faire l’exercice en position debout du Falun” Un pratiquant lui a dit de descendre les mains quand il était fatigué, mais il a continué à tenir les mains levées jusqu’à la fin. Un garçon de trois ans a appris et pratiqué les exercices très sérieusement. Une autre personne âgée a demandé à un pratiquant de se tenir debout devant lui, afin qu’il puisse voir clairement. Certains travailleurs et volontaires dans le centre de sports sont venus aussi apprendre la pratique.

Un jour alors que nous enseignions les exercices du Falun Gong, il y a eu un autre tremblement de terre. Il a violemment secoué le bâtiment, avec un bruit assourdissant. Ca ne nous a pas vraiment affectés et nous avons continué à faire ce que nous faisions – enseigner les exercices alors que les réfugiés continuaient à apprendre. Quand ils ont appris que nous avions conduit plusieurs centaines de kilomètres depuis Tokyo pour venir enseigner le Falun Gong, ils ont été profondément touchés et nous ont remerciés avec les larmes aux yeux.

Quand une équipe d'employés du gouvernement est venue voir comment un certain nombre de refugiés allaient, nous leur avons dit que nous enseignions le Falun Gong, en espérant que chacun retrouverait la santé traversant ces moments difficiles. Le dirigeant du groupe a dit joyeusement : “Le gouvernement communiste chinois ne fait pas bon accueil au Falun Gong mais nous oui. ”

Dans le processus de sauver les êtres, les pratiquants qui ont participé ont bien travaillé ensemble, sans attachement à leurs propres opinions et en formant un très fort champ d’énergie. Pendant qu’ils enseignaient les exercices, de nombreuses personnes pouvaient sentir le fort champ d’énergie. En enseignant et pratiquant les exercices pendant une heure, une heure et demie, nous ne sentions pas le temps passer. Nous ne voulions pas partir, parce que de nombreux Japonais qui étaient là entrain de pratiquer le Falun Gong voulaient continuer à apprendre. Toutefois, nous respections toujours l’organisation des volontaires pour le temps imparti à notre cours.

Chaque fois que le cours prenait fin, nous distribuions des matériels de clarification de la vérité , avec l’approbation des employés du centre de sports. S’il n’était pas pratique de les distribuer, nous laissions les documents dans un endroit où les gens pouvaient les voir. Nous avons réalisé que nous sauvons les gens si nous respectons leur capacité à accepter notre message et si nous faisons les choses formellement. Des marques page avec les mots “Falun Dafa est bon” et des fleurs de lotus faits mains ont été bien accueillies. Quand nous sommes partis, les gens se sont agenouillés les mains jointes, dans une position solennelle pour nous montrer leur respect et leur appréciation.

Chaque pratiquant qui a participé a senti l’urgence de sauver les êtres et que les êtres attendent Dafa. Nous avons réalisé combien c’est un honneur de sauver les êtres tout en accomplissant nos vœux pendant cette période de propagation de Dafa loin et largement.

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/4/19/在日本灾区洪法-239273.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.