Un expert médical explique pourquoi le PCC prélève des organes sans anesthésie

Dans les témoignages récemment révélés de collecte d’organes sur des pratiquants de Falun Gong encore en vie, il était mentionné que le chirurgien n’a pas utilisé d’anesthésie (voir http://clearwisdom.net/html/articles/2009/12/14/113122.html). Certaines personnes ne comprennent pas, non seulement parce qu’ils ne connaissent pas la cruauté et l’inhumanité du PCC, mais parce qu'ils manquent aussi de connaissances médicales. Voici l’explication d’un expert médical :

A l’étranger, la question a été soulevée que s’ils n’utilisaient pas d’anesthésie et que la victime tressaute, le médecin pourrait par inadvertance couper les organes désirés ? L’anesthésie permet aux muscles de se détendre, et elle ne coûte pas si cher, alors pourquoi ne l’utilisent-ils pas ?

Le médecin a répondu que la spéculation ci-dessus provient de non-professionnels et qu’elle n’est pas pragmatique. En prélevant les organes vivants, on n’utilise absolument pas d‘anesthésie, mais on peut injecter une dose d’héparine pour empêcher le sang de coaguler. Lorsque l’ont tire sur les condamnés à mort, les balles frappent le nerf central à l’arrière du cerveau, et les prisonniers ne peuvent ainsi plus bouger. Après une anesthésie, le prisonnier pourrait cependant encore tressauter en réaction normale, lorsque les médecins prélèvent rapidement les organes.

Tous les médecins participant à de tels prélèvements savent clairement qu’utiliser une anesthésie affectera la qualité des organes. Lors de la Révolution Culturelle, certains organes de victimes politiques ont été prélevés à vif, et le processus a été révélé dans des publications. Les gens peuvent lire le processus complet, au cours duquel l’anesthésie n’a pas été utilisée, mais la victime était maintenue par plusieurs autres personnes, lors du prélèvement.

Écrit le 20 décembre 2009

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2009/12/21/214779.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.