Zhang Sulan et son fils (du district Linghe, agglomération de Jinzhou) envoyés dans un camp de travaux forcés

Mme Zhang Sulan et son fils sont pratiquants de Falun Gong et vivent dans le Bâtiment 6 dans la zone résidentielle de Wenzhengyuan dans le district de Linghe, agglomération de Jinzhou, province du Liaoning. Au cours des quelques années passées, ils ont été persécutés par le Parti communiste chinois et n'ont pas pu vivre dans leur propre maison. Ils sont restés sans domicile pendant sept années. Dans l’après-midi du 12 avril 2008, ils ont été illégalement arrêtéspar la police du poste de police Liuhua dans le district Linghe, agglomération de Jinzhou, et ont été enfermés dans le 2eme Centre de détention de l’agglomération de Jinzhou. Actuellement, ils sont tous deux détenus dans des camps de travaux forcés.

Zhang Sulan travaillait pour la Division des routes et des ponts, anciennement connue comme le Bureau ferroviaire de l’agglomération de Jinzhou. Avant de pratiquer le Falun Gong, elle souffrait de rhumatismes. Sa maladie a empiré et lui a causé une maladie cardiaque rhumatisante. Elle avait presque perdu la capacité de travailler. Cependant après avoir commencé la pratique du Falun Gong, elle en a bénéficié physiquement et mentalement et en peu de temps sa maladie a disparu.

Dans la matinée du 6 juillet 2001, après déjà deux ans de persécution, de nombreuses personnes, y compris Ding Tongliang, la police du poste de police de Zhengda de l’agglomération de Jinzhou, et Wang Xialan, secrétaire du parti de la communauté Wenzheng, se sont précipités au domicile de Gao Yuanguang au Bâtiment 6 de la zone résidentielle Wenzhengyuan et ont commencé à fouiller la maison. Lorsqu’ils ont découvert des matériaux de Falun Gong, Ding Tongliang l’a immédiatement rapporté au poste de police en utilisant son téléphone portable. A ce moment, seule l’épouse de M. Gao, Zhang Sulan et un de ses amis se trouvaient dans la maison. Alors que Ding Tongliang parlait au téléphone, Zhang Sulan a réfléchi rapidement et a couru dehors. En conséquence, deux personnes ont tenté de la poursuivre, mais ils n’ont pas pu la rattraper. Zhang Sulan est allée trouver son mari et l'a informé de la situation. Sans autre choix, ils ont laissé leur maison et vécu sans domicile depuis lors.

Dans l’après-midi, un groupe de personnes dont Ding Tongliang se sont rendus en voiture dans le 4eme collège du Bureau ferroviaire et ont emmené le fils de Zhang Sulan, Gao Zhikai, qui était en classe. Ils l’ont poussé dans un véhicule de police et forcé à chercher ses parents dans les rues. Ils ont conduit presque une demie journée sans les trouver. La même nuit, la personne responsable du sous-district, et la police du Bureau de la sécurité publique de Linghe sont entrés par effraction au domicile de plusieurs résidents, cherchant jusque tard dans la nuit, et ont harcelé le voisinage. Ils se sont aussi rendus au domicile du frère plus âgé de Zhang Sulan. Seules sa belle-sœur et sa mère se trouvaient dans la maison, ils ont alors emmené de force sa belle-sœur au poste de police Kangning et l’ont enfermée pendant deux jours. Les jours suivants, ils ont constamment surveillé la maison de Gao Yuanguang, jour et nuit. Un ami est venu rendre visite à la famille de Gao, et a été arrêté et interrogé. Le lendemain, ils se sont aussi rendus au domicile de Gao, et au domicile de plusieurs autres parents et ont fouillé leurs maison une par une, mais ont été incapables de trouver Gao et son épouse. Mais ils n'ont pas abandonné. Le troisième jour, après avoir entendu que Wang Yuguo, professeur de peinture du 1er collège du Bureau ferroviaire, était en contact avec la famille de Gao, ils se sont rendus au premier collège et ont emmené de force Wang Yuguo qui donnait un cours. Wang Yugou leur a fait des remontrances à haute voix et a dit : ‘’des bandits kidnappent les gens :’’ Ces individus l'ont envoyé à terre en le frappant. Les professeurs et les élèves sur place ont été choqués. Plus tard, Wang Yuguo a été envoyé dans le 1er Centre de détention de l’agglomération de Jinzhou et y a été enfermé pendant quarante jours. C'est seulement après avoir forcé sa famille à leur remettre cinq mille yuans qu'ils l’ont relâché.


Depuis ce jour, Gao Yuanguang et son épouse ont été incapables de retourner chez eux et n’ont pu exercer leur emploi. Un jour, Zhang Sulan, s’est rendue dans un magasin pour quelques affaires et a été vue et dénoncée par Li Zhishu, sa collègue de la Division des routes et ponts du Bureau ferroviaire de l’agglomération Jinzhou. Le personnel de la Division des routes et ponts et la police du poste de police Zhengda pensaient qu’elle travaillait dans le magasin, ainsi, ils ont envoyé deux véhicules de police pour l’entourer. Cependant, ils ne l’ont pas capturée. Plus tard, la Division des Routes et Ponts ont amputé sa pension mensuelle de cent vingt yuans, et ont engagé deux femmes pour continuer à surveiller l’extérieur de la maison de Gao, et tenter d’arrêter Zhang Sulan.

Depuis qu’ils avaient quitté leur domicile, leur fils Gao Zhikai n’avait pas un environnement de vie stable. Il est resté au domicile de son grand-père pendant six mois, au domicile de son oncle pendant quelques jours, et vivait quelquefois dans la maison de son autre oncle pendant quelques mois. Auparavant, il n’avait jamais été sans sa mère et son père. A cause de tous les traumatismes endurés, Zhikai est devenu très nerveux, avec un esprit confus et des yeux ternes. Graduellement, il s'est amaigri. Pour l’examen d’entrée à l’école moyenne, Gao Zhikai est arrivé en tête de sa classe, et il était particulièrement doué en mathématiques. Cependant, le policier Miao Zhihong du poste de police Zhangda s’est rendu dans son école et l’a menacé. Il a forcé Zhikai à prendre le numéro de téléphone du poste de police et a ordonné : ‘’Dés que tu voies tes parents, tu dois le dire ! C’est le numéro de téléphone.’’ Un jour, Zhikai marchait dans la rue et a butté contre les policiers Miao Zhihong et Ding Tongliang. Ils l’ont suivi au domicile de son oncle et l’ont menacé, lui et sa tante.

Depuis que ses parents ont quitté le domicile, Zhikai avait des difficultés à se concentrer en classe et son niveau est rapidement tombé. Il a fini par abandonner l’école. Miao Zhihong s’est aussi rendu sur le lieu de travail de la plus jeune sœur de Zhang Sulan, et l’a menacée, disant : ‘’ Où est ta sœur aînée ? Je te jetterai en prison si tu ne me le dis pas ! Comment est-ce possible que deux sœurs ne soient pas en contact ?’’ Conséquence d’avoir été menacée à plusieurs reprises et à cause de la pression mentale sur une longue période de temps, la plus jeune sœur de Zhang Sulan a commencé à souffrir d’insomnie et de palpitations cardiaques et ne s'est pas remise.

Aux alentours des dates sensibles ( par exemple, lorsque le Parti communiste chinois a tenu son 16eme Congrès), les parents de M. Gao étaient harcelés. Plusieurs personnes responsables de la communauté Wenzheng, en particulier Miao Zhihong du poste de police, se rendaient souvent chez eux ou sur leur lieu de travail ou leur ordonnaient de se rendre au poste de police. Ils menaçaient la famille, les faisant paniquer. La mère de Zhang Sulan était âgée et de faible santé. Suite aux menaces à répétition ceci ajouté au fait que sa fille lui manquait beaucoup, elle est bientôt décédée.

Après avoir quitté l’école et avoir traversé beaucoup de difficultés, Gao Zhikai a trouvé ses parents et la famille a pu temporairement vivre ensemble.

Dans l’après-midi du 12 avril 2008, dans le but de clarifier les faits au sujet de la persécution de Falun Gong et dissiper les incompréhensions sur les pratiquants de Falun Gong, Zhang Sulan et son fils discutaient des faits avec un étranger lorsqu’ils sont passés dans le Parc aquatique de l’agglomération Jinzhou, et ils ont été dénoncés. La police du poste de police Liuhua les a illégalement arrêtés. Ils ont été enfermés dans le 2eme Centre de détention de Jinzhou à minuit le même jour. Plusieurs agents de police ont fouillé leur maison en location et pris les matériaux de clarification des faits qu’ils ont trouvés. Zhang Sulan et son fils ont été envoyés dans des camps de travaux forcés. Zhang Sulan est emprisonnée dans le camp de travaux forcés Masanjia de l’agglomération de Shenyang, province du Liaoning et Gao Zhikai dans le camp de travaux forcés de l’agglomération Jinzhou. La durée de leurs peines est inconnue.

Code de la région de l’agglomération de Jinzhou : 0416
Bureau de la sécurité publique Linghe: code postal: 121000
Liu Xiaogang, directeur : 86-416-2133135 (Bureau)
Liu Shoulin et Liu Hua, directeurs adjoints
Poste de police Liuhua du Bureau de sécurité publique Linghe : 86-416-2813400
Zhang Juguang, chef : 86-416-4162908 (Domicile), 86-13904160808 (Portable)
Huang Haishu, adjoint : 86-416-3155211 (Domicile), 86-13591288212 (Portable)
Poste de police Zhengda : 86-416-3817032

Date de l’article original : 3/6/2008
Catégorie : Récits de témoins oculaires

Version chinoise disponible à :http://minghui.ca/mh/articles/2008/5/18/178706.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.