Leçons tirées du fait de ne pas avoir émis les pensées droites aux heures fixées dans le monde en même temps que les autres

Récemment je trouvais que mon xiulian allait plutôt bien et que je mettais tout mon cœur à faire les trois choses, j’étais plutôt satisfaite de moi. Ce matin quand je me suis réveillée, je me suis souvenue d’un rêve que j’avais fait : c’était l’heure de partir au travail, et alors que je me préparais à la hâte pour partir au bureau, j’ai remarqué que tout dans la pièce était recouvert d’une épaisse couche de neige, même l’intérieur de l’armoire était enneigé. J’étais certaine que la maison avait bien un toit, alors pourquoi la neige avait-elle pénétré dans la pièce ? Alors que j’allais me dépêcher de la nettoyer, j’ai regardé derrière moi pour découvrir qu’il manquait un mur. Pourquoi le mur côté nord n’y était-il plus ? La pièce était ravagée par un vent violent et une forte pluie. Dans mon rêve, j’essayais par tous les moyens de trouver une bâche de plastique pour arrêter le vent et la pluie, mais tous mes efforts étaient vains.

Par la suite j’y ai réfléchi, et me suis demandé si j’avais vraiment une telle faille dans mon xiulian. Il manquait à la pièce un mur entier, quelle grosse faille cela devait être ! Autrefois quand j’avais des failles dans mon xiulian, tous les indices que j’avais dans mes rêves étaient liés à une panne du toit qui était tombée, ou bien toute une série de pannes qui étaient fendues, ou bien une porte de la pièce qui était enfoncée et ne pouvait plus retenir ni le vent ni la pluie. Après ces rêves, j’arrivais toujours à trouver la faille correspondante dans mon xiulian, et à m’améliorer rapidement. Cette fois-ci la faille était si grande, pourquoi est-ce que je ne la trouvais pas ? Etait-ce parce que ce rêve n’avait rien à voir avec moi ?

J’ai cherché plus en profondeur, et j’ai trouvé l’attachement au confort. Depuis que j’ai obtenu la Loi en 1997, j’avais toujours des épreuves dans ma famille et mon mari m’a causé beaucoup d’interférences. En début d’année, il a quitté la ville pour aller travailler ailleurs et m’a laissée toute seule à la maison. L’environnement était soudain devenu moins tendu. J’ai pensé que je pourrais désormais faire les trois choses librement. Bien que je fasse les trois choses de tout mon cœur, j’émettais rarement les pensées droites de minuit. Je connaissais l’importance d’émettre des pensées droites ; Maître avait insisté de nombreuses fois ; les pratiquants en parlaient souvent aussi sur Clartés et Sagesse, et j’avais aussi exprimé ma détermination de participer aux pensées droites internationales sans faillir. Mais dès que le réveil sonnait à 23h55, je l’éteignais souvent sans le savoir pour me rendormir. Un jour j’étais déterminée à me lever mais n’arrivais pas à empêcher mes paupières de cligner, et n’arrivais pas non plus à me nettoyer l’esprit. J’ai pensé qu’avec un esprit aussi embrouillé, j’aurais du mal à émettre des pensées droites. Je ferais mieux de me recoucher et de faire les pensées droites le lendemain. Par la suite j’ai cessé d’émettre les pensées droites de minuit, sans regret.

L’émission des pensées droites tous ensemble, quatre fois par jour est une action unie à chaque fois pour éliminer totalement les mauvais éléments. Quand je n’arrivais pas à participer à minuit, mon champ devenait un refuge pour les mauvais éléments, et je leur ai ainsi permis de survivre. La « neige » dans mon rêve a la même prononciation que le mot « perversité ». Les perversités sont tombées dans mon champ et ont été protégées par moi. Ce n’est pas juste le problème de ne pas émettre les pensées droites, mais aussi que le mal dispose d’un lieu pour se cacher à cause de mon incapacité. Cela a sapé les tentatives d’autres pratiquants et ainsi le mal n’a pas pu être complètement éliminé. Cela retarde le processus de la rectification par la Loi ! La faille n’est-elle pas énorme ?

Je me suis éveillée à l’indice qui m’était donné dans mon rêve : émettre les pensées droites quatre fois par jour c’est comme les quatre murs d’une pièce, on ne peut en omettre aucun. Toute faille négligée devient une grosse omission dans le xiulian.

Aujourd’hui j’ai pris la décision, quelle que soit ma fatigue, je dois me lever et bien faire !

29 juin 2007

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/7/1/157912.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.