Un professeur en Belgique partage ses expériences de cultivation

Présenté à la Conférence de partage d'expériences de cultivation de Falun Dafa du Bénélux 2007
 

Salutations Maître, salutations compagnons de pratique

VALIDER LA LOI

Avant de me cultiver dans Falun Dafa, j’étais toujours préoccupée de savoir ce que les gens pensaient de moi et comment ils me voyaient. S'ils m’appréciaient je me sentais bien et mon ego se renforçait. Je pensais que c’était le but de mon existence : être aimé et accepté de tous. Si je regarde en arrière, je réalise que mon seul but à cette époque là était de me valider moi-même, de valider mon ego.

Maître a parlé plusieurs fois de l’importance des disciples de Dafa validant la Loi. La première année de ma cultivation je n’étais pas très clair à ce propos.

Maitre a dit :

« Pendant cette période, particulièrement en cette période où les disciples de Dafa valident la Loi alors que la rectification par la Loi a lieu, les exigences pour ce groupe de cultivateurs sont particulièrement élevées. Parce que ces cultivateurs sont ici pendant que la rectification par la Loi a lieu, ils assument beaucoup de choses et leurs responsabilités sont importantes. » (Enseignement de la Loi au Canada, le 28 mai 2006)

De même, j’ai dû changer fondamentalement ma façon de penser:

Maître dit dans Lunyu (Zhuan Falun) :

« Pour défricher ce domaine, il faut transformer radicalement la façon de voir des gens ordinaires, sinon la vérité de l’univers restera à jamais un mythe pour l'humanité et les gens ordinaires ramperont à jamais dans le cadre tracé par leur propre ignorance. »

Ma compréhension actuelle est que je dois cultiver toute action et toute pensée que j’ai, de façon à être véritablement consciente à tout instant , de cette façon je peux m’assimiler à la Loi et être responsable envers la Loi. Valider la Loi est valider Zhen-Shan-Ren.

Nous sommes tous des disciples de Dafa de la période de la rectification par la Loi. J’ai senti que lorsque le sens de la rectification par la Loi devint clair pour moi, j’étais capable de commencer à faire les 3 choses que Maître nous a demandées de faire : étudier la Loi, clarifier la vérité et envoyer des pensées droites. Les enseignemnets du Maître à partir de 1999 sont très importants pour comprendre clairement le sens de la rectification par la Loi. Nous sommes ici pour aider Maître à valider la Loi, de cette façon nous pouvons aider le Maître à sauver les gens de ce monde. Maître nous a déjà donné tellement de choses et il donne à chaque disciple de Dafa l’opportunité de retourner chez lui. J'éprouve une immense reconnaissance pour le Maître et je me sens hautement responsable vis-à-vis de la rectification par la Loi. Donc je me suis demandée plusieurs fois « comment je pouvais sauver les gens de ce monde » ?

CLARIFIER LA VERITE

Je suis enseignante dans une école secondaire. J’ai réalisé l’année dernière que cela serait bien de clarifier la vérité à mes élèves. J’ai d’abord parlé de ce qu’est le Falun Dafa et puis j’ai parlé de la persécution des disciples de Dafa en Chine. Nous avons regardé le film "Tempête de sable " (Sandstorm). Après ça les élèves devaient répondre à quelques questions à propos du film et puis nous avons discuté. Un avantage de laisser les gens écrire, c’est qu’ils peuvent prendre le temps de réfléchir et qu’ils peuvent penser plus clairement. Ce que je n’avais pas réalisé à ce moment là était que les choses que les élèves diraient révéleraient mes attachements. Par exemple : Je leur demandais : « Est-ce que la persécution est légale ou illégale ? » Je ne pensais pas que certains d’entre eux diraient : « C’est légal parce que le dirigeant politique du PCC a commencé la persécution et les autres communistes l’ont approuvé. » Cela exposait mon attachement à la peur. J’avais peur que les gens pensent : « Oh, elle fait quelque chose d’illégal et le Falun Dafa n’est pas bon. » Egalement, lorsque les gens sont leurrés par les mensonges du PCC pervers, il est très important de clarifier la vérité en profondeur ce que j’ai fait à mes classes afin qu’ils puissent se débarrasser de leurs notions sur la politique et le PCC.

Ce qui m’aide avant que je commence de clarifier la verite, est de penser : Pourquoi fais-je cela? C’est pour sauver ces gens, pour qu’ils abandonnent les notions rigides que le PCC a ancré dans leurs esprits.

Une expérience que j’ai eue hier. Je voulais distribuer quelques journaux « The Epoch Times » en chinois (Dajiyuan) à quelques restaurants chinois sur mon chemin en rentrant à la maison après l’étude de la Loi à Gant (Gent). Je passe toujours devant un grand restaurant chinois huppé mais je ne leur avais jamais remis un journal. La semaine dernière je voulais en donner un mais ils étaient fermés et je n'ai pas trouvé leur boite à lettre. Maintenant je voyais que le restaurant était fermé mais des lumières étaient encore allumées derrière. J’ai garé ma voiture et j’ai cherché un endroit pour mettre le journal à l’intérieur. Je ne pouvais toujours pas trouver d' endroit approprié alors j’ai eu une pensée : J’en laisserai un dans un endroit convenable même si je dois chercher pendant longtemps. A ce moment là, le store enroulant placé devant la porte s'est levé et un jeune chinois est sorti. Je lui ai parlé du journal alors l’homme m'a demandé : « Mais qui êtes-vous et pourquoi ne donnez-vous ça ? » Je lui ai dit que j’étais une pratiquante du Falun Dafa et je lui ai clarifié la vérité. Au début, il a réagi étrangement, je pouvais sentir qu’il avait été endoctriné par le communisme, à la fin je lui demandai : « Puis-je vous livrer ce journal toutes les semaines ? » Il a répondu qu’il ne lisait pas le chinois mais qu’il le donnerait à ses parents. J'ai répliqué : « Je reviendrai quant vos parents seront là pour leur demander ». Alors il a souri et dit : « Merci ».

Je pense que tous les chinois que les disciples de Dafa rencontrent, attendent d’entendre la vérité sur le Falun Gong. Si nous ne leur disons pas, peut-être qu’ils n’auront plus une autre chance de connaître la vérité et par conséquent ils ne pourront pas être sauvés. En surface, ils peuvent sembler ne pas être intéressés mais dans leurs cœurs ils attendent désespérément d'apprendre la vérité.

ETUDIER ET LIRE LA LOI

L’été dernier mon but était de lire une leçon de Zhuan Falun par jour. Ces derniers mois je n’ai pas été très diligente. Parfois je lis seulement quelques pages et alors je deviens fainéante pour faire les 3 choses que je devrais faire. Après avoir rencontré d’autres pratiquants pendant les activités ou après l’étude de la Loi en groupe, je suis redevenu plus diligente et claire d’esprit. Je me suis éveillée à un principe qu’étudier la Loi n’est pas juste une formalité qui doit être faite tous les jours pour juste le faire mais parce que cela nous guide tout au long de notre chemin de cultivation.

J’ai également fait l’expérience que lorsque mon cœur n’est pas calme ou que je recherche toutes sortes de choses, alors je n’apprends rien. Lorsque je lis la Loi avec un cœur paisible et sans rechercher quoi que ce soit, ses significations intrinsèques profondes me sont révélées à mon niveau de compréhension. Soudainement je comprends des mots et des phrases que je n’avais jamais vraiment saisis auparavant.

Maitre a enseigna dans «Se fondre à la Loi », Points essentiels pour un avancement diligent.

« En tant qu’élève, son cerveau n’étant rempli que de la Grande Loi, cet homme est alors certainement un vrai pratiquant. C’est pourquoi sur le sujet d’apprendre la Loi il faut avoir une compréhension claire, beaucoup lire le livre, le lire souvent à haute voix, c’est le point clé pour s’élever. Plus clairement dit, tant que vous lisez Dafa vous changez, tant que vous lisez Dafa vous vous élevez. »

Si je ne fais pas bien les trois choses, je rencontre plus d’interférences, je ne suis pas claird et je perds beaucoup de temps pour faire les choses ordinaires.

LES ENFANTS SONT EGALEMENT IMPATIENTS D’APPRENDRE LA LOI

J’ai trois enfants. J’ai toujours ressenti qu’ils étaient venus dans ce monde et dans ma vie pour une raison particulière. Mon fils aîné n’était pas prévu. Je suis tombée enceinte lorsque je venais juste de finir mes études. Ma compréhension est qu’ils m’ont choisid comme mère parce qu’ils voulaient aussi apprendre la Loi de cette façon ils pourraient retourner chez eux. L’année dernière j’ai lu Zhuan Falun avec Hannes, il a 7 ans. J’ai remarqué que cela lui était facile de comprendre les mots du Maître. De temps en temps, il reformulait les mots du Maître pendant la lecture. Après que l’on ait fini de lire Zhuan Falun j'ai compris l’importance de lire la Loi à mes enfants et de lire ensemble. Je pourrais probablement le faire davantage. Une expérience que j’ai eu avec Hannes, mon fils aîné. Un jour, je faisais des courses avec lui et il y avait un couple chinois âgé dans le magasin. J'ai pensé : « Je devrais leur dire ‘Falun Dafa est bon, Falun Dafa hao’. » Mais j’avais peur. Je l’ai dit à mon fils et il a immédiatement dit : « Ce sont les forces anciennes qui te rende peureuse. » Je suis restée perplexe. Je lui avais seulement parlé une seule fois des forces anciennes et de la perversité et il y avait longtemps de cela. Malgré tout j’avais encore peur et je ne leur ai pas parlé. Lorsque j’étais à la caisse, j'ai pensé : « Si ils viennent et se tiennent derrière moi, je leur dirai. » C’est un grand magasin avec beaucoup de caisses. Peu de temps après ils se tenaient derrière moi. Donc j’ai dit : « Connaissez-vous le Falun Gong ? » La dame âgée agissait comme si elle ne me comprenait pas. Alors j’ai dit : « Le Falun Gong est très bien. Falun Dafa hao. » Immédiatement leurs visages s’illuminèrent et ils sourirent. Lorsque j’eu fini de payer et fus prête de partir, ils firent un signe de la tête, sourirent et dirent au revoir. Les chinois sont impatients de connaître la vérité, bien qu’il soit difficile de le voir en surface. Leur dire la vérité est vraiment les sauver. Lorsque je repense à cette histoire maintenant, je ne devrais pas me limiter à des règles pour dire la vérité aux gens, comme je l’ai fait dans cette histoire. Je suis très consciente de mon attachement à la peur mais je ne le reconnaîs plus comme faisant partie de moi, bien qu’il puisse encore se manifester quant je ne suis pas très diligente.

Je voudrais finir mon partage avec un poème du Maître. Parfois je le récite lorsque je me trouve en pleines tribulations. Cela me donne beaucoup de force pour continuer.

    En lisant « Au vent violent on voit la résistance de l’herbe » 1

    Naître au sein de la souffrance,
    Lutter désespérément pour survivre ;
    Dafa une fois obtenu,
    N’arrêtez pas vos pas sur le chemin du retour.

    Li Hongshi
    Le 19 juillet 2004

Tout ce que j’ai dit est basé sur ma compréhension personnelle. Je vous prie de m’indiquer ce qui vous semblerait inapproprié. Merci.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.