Des pratiquantes sont soumises à des analyses de sang forcées au camp de travail pour femmes de la province du Jiangxi

Les pratiquantes de Falun Dafa sont forcées à travailler et doivent endurer des tortures brutales dans le camp de travaux forcés pour femmes de la province du Jiangxi, situé dans la zone de Qingyunpu.

En février 2007, la pratiquante Mme Yuan Aizhen a refusé d'accepter les demandes irraisonnables des gardiennes et d'effectuer le travail épuisant. Elle a été menottée pendant 15 jours . Une pratiquante de la ville de Nan-Tch'ang, dont le nom est inconnu, a été placée en incarcération solitaire après son arrivée au camp de travaux forcés. Quand elle a crié: « Falun Dafa est grand! » les gardiennes se sont énervées. Elles l'ont brutalement torturée, ligotée avec des cordes, et elles lui ont enfoncé une serviette dans la bouche. Elle a été torturée sans interruption pendant un mois.

La pratiquante Mme Xu Jinfeng de la ville de Nan-Tch'ang a refusé de coopérer avec les gardiennes et de faire le travail d'esclave. Alors les gardiennes l'ont brutalement torturée et ont essayé de la forcer à faire une marche militaire. Parce qu'elle refusait de coopérer, les gardiennes l'ont menottée.

En mars, la pratiquante Mme Dan Xiaoling a été transférée du secteur d'incarcération solitaire général à celui d''incarcération solitaire spécial pour y être torturée davantage . Les gardiennes ont essayé de la forcer à travailler, mais elle a refusé.

Toutes les pratiquantes envoyées au camp de travaux forcés pour femmes de la province du Jiangxi, situé dans la zone de Qingyunpu, ont dû subir des tests sanguins. Les gardiennes ont utilisé d'autres détenues pour forcer les pratiquantes de Falun Dafa à donner leur sang. Le manque d'hygiène et la façon dont les prises de sang étaient effectuées ont fait qu'une détenue toxicomane a été infectée par le SIDA. Les gardiennes du camp de travaux forcés étaient au courant mais ont dissimulé la vérité. Elles ont forcé cette détenue à travailler et à servir de « moniteur » pour surveiller les pratiquantes.

Les auteurs des crimes au camp de travaux forcés pour femmes de la province du Jiangxi, situé dans la zone de Qingyunpu, ville de Nan-Tchang :

Chef de la division de la première unité de garde: Li Lixin (femme)
Gardiennes: Zhang Kun et Cheng Ying

Chefs de sections : Lu et Hong (prénoms inconnus) et la gardienne Zhou

Traduit de l’anglais en Suisse le 20 avril 2007
de : http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/4/18/84678.html
Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2007/4/10/152474.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.