L’importance d’étudier la Loi plus diligemment dans un environnement détendu

Je suis un pratiquant de 54 ans et je vis dans un village. J’ai eu la chance d’apprendre le Falun Gong en 1998. Après avoir lu Zhuan Falun pour la première fois, j’ai pris conscience de la vérité extraordinaire et du but de la vie. Mes maux, j’en avais plus d’une douzaine, ont tous disparu après un mois de pratique et je ne me sentais pas fatigué quelque soit la quantité de travail à faire. J’étais tellement reconnaissant envers le Maître et son immense compassion.

Quand le Falun Gong a commencé à être persécuté en juillet 1999, j’ai commencé à valider le Falun Dafa et à révéler les actions négatives du Parti communiste chinois (PCC). Par la suite, à cause de mes attachements, les démons ont profité de moi.

Le 12 novembre 2002, alors que je validais la Loi, on m’a dénoncé et la police m’a arrêté et a mis mon domicile à sac. J’ai été détenu pendant 2 mois et j’ai ensuite été condamné à 3 ans de travaux forcés. Dans le camp de travaux forcés de Masanjia, on m’a trompé. J’ai fait quelque chose qu’un pratiquant ne devrait pas faire et j’ai eu de profonds remords. Notre Maître compatissant cependant ne m’a pas abandonné, bien au contraire. Il s’est occupé de moi et m’a aidé à m’éveiller. Ce qui fait que je suis retourné sur le chemin de la cultivation. J’ai réalisé que ce n’est que « lorsque j’ai foi en Maître et en Dafa et que j’étudie bien dans n’importe quelle circonstance que je peux bien cultiver ».

J’aimerais partager quelques unes de mes expériences avec mes compagnons de pratique :

Il y avait de longues séances de lavage de cerveau dans le camp de travaux forcés. Un bon nombre de prétendus « érudits » étaient invités et ils utilisaient beaucoup de tactiques différentes pour nous transformer. Dans mon cœur, je crois fermement que Falun Dafa est bon et je ne crois personne d’autre que le Maître. Grâce à cette pensée droite, quelques mois plus tard, j’ai pu lire les conférences du Maître alors que j’étais dans cet environnement perfide. Alors que je nettoyais le bureau des gardiens, j’ai trouvé beaucoup de conférences que Maître a données à l’étranger sous une pile de rapports de pratiquants détenus. J’en ai pris deux que j’ai cachées sur moi. Je les ai lues avec très peu de lumière, la nuit, caché sous mes couvertures pour que personne ne me voie. J’étais tellement impatient de pouvoir les lire jusqu’au bout. Plus tard, quand on m’a donné l’ordre de nettoyer le bureau à nouveau, je les ai échangées pour deux autres conférences. J’ai gardé la dernière avec moi jusqu’au nouvel an chinois et je l’ai également passée à d’autres pratiquants. Alors que nous étions régulièrement fouillés, les conférences du Maître circulaient cependant dans le camp de travaux forcés. Je savais qu’il s’agissait de l’arrangement du Maître, parce que Maître ne voulait laisser aucun d’entre nous derrière. Tant que nous croyons en Maître et dans la Loi, où que nous soyons et quelque pervers que soit l’environnement, Maître trouvera un moyen pour que nous soyons en contact avec la Loi. Les conférences du Maître ont brisé des couches de blocus pour nous atteindre et chaque pratiquant a fait son possible pour les faire passer à d’autres pratiquants. Dès qu’un pratiquant avait une conférence, il la recopiait aussi vite que possible et la récitait. Parfois, les gardiens emportaient la conférence avant qu’elle ait pu être mémorisée. Quand cela se produisait, on recopiait à nouveau la conférence et on la récitait. Dès qu’une conférence du Maître arrivait, on la recopiait et on la mémorisait.

Étudier la Loi et réciter la Loi renforce nos pensées droites. Nous avons nié le lavage de cerveau encore et encore et nous avons refusé de coopérer avec les arrangements de la perversité ou d’obéir aux ordres. En même temps, nous avons activement clarifié la vérité auprès des gardiens. Une fois que les gardiens connaissaient la vérité, ils ne lisaient plus d’articles diffamatoires. En plus de cela, nous avons aussi clarifié la vérité aux collaborateurs et nous leur avons récité la Loi. En conséquence, ils ont pu revenir à Dafa. Plus tard, plus personne ne souhaitait aider au travail de lavage de cerveau.

Il est vrai que:
« La Loi peut briser tous les attachements, la Loi peut briser toutes les injustices, la Loi peut briser tous les mensonges, la Loi peut affirmer la pensée juste. » (« Éliminer les interférences » Points essentiels pour un avancement diligent II)

Dans cet environnement difficile, tout le monde a traité les conférences de Maître comme des trésors rares et a saisi chaque minute pour les recopier, les lire ou les réciter. Au cours de cette période, nous avons mémorisé les conférences chaque fois que cela a été possible, nous les récitions avant de nous coucher, et nous faisions la même chose le matin au réveil. En récitant les conférences, nous niions la persécution, nous clarifions la vérité et nous sauvions les gardiens et tout le personnel au bon cœur.

Plus tard, dans un environnement plus détendu, nous avons étudié la Loi sans la réciter. Quand j’étais dans le camp de travaux forcés, j’ai décidé que quand je rentrerais à la maison, j’allais mémoriser tout Zhuan Falun. Cela fait maintenant un an que j’ai été libéré et je peux à peine en réciter la moitié. J’ai cherché les raisons et j’ai réalisé que, étant donné que mon environnement est assez confortable, mes attachements ont commencé à se manifester. Des attachements comme la peur, la compétitivité, se sentir maltraité, inférieur, etc. Quand j’étudie la Loi, je rencontre de graves interférences, je ne peux pas me calmer et je me sens endormi. Je suis aussi écrasé par le travail à la maison, je suis confus et je n’arrive pas à envoyer les pensées droites. Récemment, j’air récité encore et encore l’article de Maître « Plus on approche de la fin plus on doit être diligent » et mon état d’esprit s’est petit à petit amélioré.

La cultivation est solennelle et peut être comme un navire qui remonte le courrant. Si vous n’avancez pas, vous reculez. J’ai pris la résolution de me débarrasser de mes attachements et des obstacles qui m’empêchent d’étudier et de mémoriser la Loi. En même temps, je voudrais rappeler à mes compagnons de pratique qui sont dans le même navire et qui vivent dans un environnement confortable : nous devrions étudier la Loi plus activement, réciter la Loi et nous assimiler à la Loi.

Traduit de l’Anglais en France le 30 novembre 2006
Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/11/29/80398.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.