Ma responsabilité envers les médias ordinaires

Quand j'ai commencé à cultiver, j’ai trouvé étonnant que la plupart des efforts de clarification de la vérité soient principalement concentrés sur des politiciens et des organismes. Je me suis par la suite rendu compte que la manière dont les chinois considèrent le gouvernement aux USA ou dans d’autres pays, y compris le leur -n'est pas la même que celle des occidentaux (en particulier les américains).

Historiquement en Chine, le gouvernement a été vraiment puissant. Il a vraiment été l’autorité absolue. Après avoir grandi dans cet environnement, on croit donc probablement que c'est pareil dans d'autres pays. La vérité, c’est que dans ce pays en particulier, les médias sont plus puissants que toute personne dans le gouvernement -y compris le président. En raison des droits de notre constitution, les « bons » mots sortant des « bonnes» bouches, peuvent donner le pouvoir à quelqu’un ou le détruire.

J'ai pensé et souvent dit : « si nous voulons vraiment toucher les gens, nous devons le faire du bas vers le haut. » À ce point, je croyais qu'il était nécessaire de toucher chaque personne, pas simplement ceux qui pourraient être réellement en position « d’arrêter la persécution. » La signification littérale du terme «mouvement de base » c’est qu’il vise la personne moyenne. Il se trouve que c’est aussi la manière dont Dafa s’est diffusé en Chine au départ - par le bouche-à-oreille.

Comme je commençais juste la cultivation dans Dafa, comme personne ne prenait mes paroles au sérieux, j’ai donc assumé être dans l’erreur. J'ai suivi les idées que tout le monde semblait trouver les meilleures, à savoir, que nous clarifions la vérité à ces fonctionnaires au sein du gouvernement qui pourraient réellement « faire quelque chose. »

Maintenant, après six ans et demi de cultivation, je réalise que j'avais tort. Je n’aurai pas dû suivre aveuglément les autres pour faire ce qu'ils pensaient être le meilleur juste parce qu'ils n'avaient pas la même compréhension que moi. N’est-ce pas plutôt que je m’étais éveillé à quelque chose parce que c’est ce dont j'étais responsable ?

Ces six dernières années, j'ai vu une situation après l’autre où les médias n’ont été considérés que comme un outil pour nous aider « à arrêter la persécution » et pas, comme je crois qu’ils auraient du l’être, comme une organisation d’êtres vivants attendant d’être sauvés. En fait, récemment j'ai participé à un forum public, où la presse était ignorée en faveur d'un sénateur qui pensait que Charles Lee était Maître Li. Le journaliste en question, qui était du principal journal local, a alors écrit une histoire qui n'était pas beaucoup plus grande que la légende d’une photo.

Après cet événement, j'ai pensé en moi-même, « pourquoi n’ai-je pas pris comme responsabilité le fait que cette personne comprenne la vérité ? » Au lieu de cela, je pensais que celui qui avait organisé l'événement et invité la presse devait s'assurer qu’ils se sentent les bienvenus -y compris les orateurs eux-mêmes. Cependant, puisque ma compréhension de cette question n'était pas identique à celle des autres, alors n'était-il pas de ma responsabilité de suivre ma compréhension (mon chemin) pour faire ce qui était nécessaire ? Je me suis encore laissé mener par la compréhension des autres, et ainsi je n'ai pas fait ce que j’aurais du faire.

Bien que j’ai vu là où j'avais échoué, je ne l'ai quand même pas pris sérieusement et je me suis permis de blâmer les autres. J'estimais que nous devions tous pouvoir voir cette question de la même façon et que nous devions tous mieux faire sur cette question. Je n'ai pas voulu accepter le fait que c'était seulement mon problème.

Par exemple, la première fois que j'ai commencé à écrire pour The Epoch Times, je pensais que c’était une façon formidable pour que j’utilise mes talents d'écriture pour aider à ma part dans Dafa, parce que d'autres estimaient que c’était ce que je devais faire avec ces capacités. J'ai toujours eu la capacité d'écrire et je peux communiquer de cette façon très efficacement. D'autres me l’ont aussi indiqué, des pratiquants comme des gens ordinaires.

Quoique j'ai réalisé, il y a longtemps que beaucoup d'articles de journaux ordinaires n’étaient pas bien écrits, je n'ai jamais estimé que je devrais essayer de faire ce genre de travail. Je me sentais intimidé, et je n'ai pas voulu être impliqué dans cette sorte de « concurrence. » Quoique que l’on m’ait donné cette capacité, je n'ai pas voulu accepter la responsabilité qu'elle impliquait, ainsi je n'ai jamais essayé d’écrire –même en free lance- pour aucun journal ordinaire, quoi que je savais en avoir la capacité.

Écrire pour Epoch Times était différent, toutefois je savais que je n’en dépendais pas pour vivre, je n’avais pas à m’inquiéter d’être licencié, et la majeure partie du temps, je pouvais écrire ce que je voulais. C'était très commode. C’était très confortable. Quand j'étais occupé, je pouvais juste faire une pause, et quand j'avais plus de temps, je pouvais écrire plus. Si je ne voulais pas faire une chose particulière, je pouvais juste refuser. Je n'ai pas voulu considérer la possibilité que le Maitre attendait plus de moi.

Maintenant, je me rends compte que je dois entrer dans ce secteur. Les personnes dans les médias sont des gens qui doivent être sauvés, ce sont des gens qui doivent avoir une voie pour l’avenir, et ce sont des gens qui peuvent vouloir faire quelque chose pour Dafa. Je dois accepter ceci en tant que ma responsabilité.

Maintenant lorsque j'envoie un article à publier à The Epoch Times, je l'envoie également à d'autres médias locaux de sorte qu'il puisse être considéré pour la publication dans les journaux ordinaires. Je chercherai activement à écrire pour des médias ordinaires de sorte que mes mots puissent leur bénéficier, et qu’ils puissent entrer en contact avec un disciple de Dafa de la période de la rectification de la Loi qui puisse leur clarifier la vérité.

Je voudrais également encourager les autres à abandonner toute crainte pour aider les médias existants dans notre monde à devenir meilleurs avec nos conseils. Même le plus petit, le plus insignifiant article écrit par un disciple de Dafa peut faire une différence énorme et avoir un impact énorme.

Je suis désolé de n’avoir aucune citation appropriée de Zhuan Falun ou d'autres conférences sur la Loi du Maître pour cet article. L'article est naturellement basé sur la partie de la Loi que j'ai pu assimiler à ce moment. Je pense que la plupart des pratiquants peuvent juger pour eux-mêmes ce qui est juste et ce qui ne l'est pas, ainsi je laisserai ces pratiquants qui lisent ceci décider pour eux-mêmes si mes mots sont justes ou pas, ou quelles parties peuvent être bonnes ou pas si bonnes.

Date de l’article original: 3/11/2006
Traduit de l’anglais de
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/11/3/79606.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.