Se débarrasser des conceptions déviées et sauver les gens de façon bienveillante

Les incidents qui surviennent sur nos chemins de pratique semblent être parfois accidentels ou assez ordinaires. Cependant, Maître a dit qu’il n’y a rien d’accidentel sur le chemin de pratique et que tout est arrangé pour notre élévation. J’ai rencontré un incident qui semblait être juste un évènement ordinaire, mais j’en ai été grandement touchée. Je voudrais le partager ici avec mes amis pratiquants.

Une fin de semaine, je suis allée faire des courses dans un supermarché. Il était bondé et bruyant, avec beaucoup de personnes poussant et criant. Je poussais mon caddie le long d’une allée étroite et tentais d’éviter de buter dans les autres. Mais les autres me poussaient encore et me lançaient même des regards inamicaux. Puis, je me suis mise de coté pour laisser les autres personnes passer. Après que la circulation se soit éclairci et que j’allais bouger, un homme noir est descendu vers l’allée, de l’autre coté. Je me suis arrêtée pour le laisser passer. Il s’est arrêté aussi. Restant sur le coté, il souriait et hochait la tête vers moi avec un geste de la main comme pour dire : ‘’Les dames d’abord.’’ Les gens nous regardaient avec surprise. Puis, j’ai poussé mon chariot pour passer. Mon cœur fut grandement touché par un sentiment que je n’avais pas ressenti depuis longtemps.

Sur le chemin de mon domicile, les deux images contraires continuaient à apparaître dans mon esprit. Une image était la foule se ruant pour acheter de la marchandise ; l’autre était l’homme étranger, poli. Je me suis dit : ‘’Maître doit avoir utilisé cet incident pour me dire quelque chose. Mais quoi ? ‘’

Tout à coup, j’ai compris sa signification, et un mur qui m’empêchait d’avancer depuis assez longtemps, s’est soudain effondré. Retenant mes larmes, j’ai senti une grande joie et une grande gratitude pour l’arrangement significatif de notre grand Maître bienveillant. Cet incident m’a fait réaliser les erreurs lors de la clarification des faits, du fait de mon propre attachement.

Depuis assez longtemps, je n’avais pas bien fait dans la clarification des faits face-à-face. Depuis la publication des Neuf Commentaires sur le Parti Communiste, je n’ai pas été capable de faire d’avancée conséquente pour persuader les gens de quitter le Parti. Même si quelquefois, je passais des heures à clarifier les faits aux gens en leur parlant des persécutions du PCC dans le passé ; du massacre de la Place Tienanmen du 4 juin 1989 ; la persécution de Falun Gong ; quant aux Neuf Commentaires et au retrait du PCC, les gens étaient encore confus. Certains acceptaient la vérité sur Dafa mais ne voulaient pas quitter le PCC parce qu’ils ne pensaient pas que c’était lié. Un jour, j’ai emmené du matériel de clarification des faits à mon patron ( il écoutait habituellement et acceptait ce que je lui disais), espérant qu’il comprendrait totalement la vérité sur Dafa. Mais après avoir passé deux ou trois heures à tenter de le persuader, il a encore refusé de lire les matériaux. Je me suis demandé à plusieurs reprises : ‘’Est-ce mon problème ou est-ce du au fait, que l’autre ne peut pas être sauvé du tout ? Est-ce le mieux que je puisse faire après avoir pratiqué Dafa pendant prés de dix ans ?’’ J’ai graduellement commencé à perdre confiance en moi.

Mais la scène du supermarché m’a totalement réveillée. Pensez à ceci : l’homme noir n’a t-il pas vu les foules de gens et leur comportement inférieur ? Bien sur qu’il les a vu. Mais il a gardé sa conscience d’être humain. Peu importe comment les autres personnes se comportent, je suivrai mes propres standards et principes.

Ceci m’a fait réaliser que j’avais perdu la pensée droite solide comme le diamant et inébranlable qu’un pratiquant de Dafa de la période de la rectification de la Loi doit avoir. Durant ma clarification des faits, dés que l’autre partie avait des objections, je pensais immédiatement que peut-être, il ne pourrait pas être sauvé. Où lorsque j’entends que mon interlocuteur était membre du PCC, ce à quoi je pensais d’abord, n’était pas de détruire les facteurs pervers derrière lui, mais plutôt qu’il avait été trop empoisonné par le PCC pervers et qu’il ne m’écouterait pas. Si je commence à m’inquiéter et à utiliser mes notions postnatales pour présumer de ce que pense mon interlocuteur en discutant de quelque chose, alors cette personne pensera sûrement de cette façon et refusera ce que je dis. Puis, je me dis : ‘’Regarde, c’est juste comme ça. Ce n’est pas que je n’ai pas essayé de le sauver.’’ En surface, il semble que je faisais la chose la plus sacrée dans l’univers en utilisant ma bienveillance pour sauver les gens, mais en réalité, j’utilisais des modes de pensées humaines pour faire face à la question, et en laissant les notions postnatales d’abaissement de soi, de mélancolie, et de doute, prendre le dessus.

Vu d’un autre angle, même si je disais que je rejetais complètement les arrangements des forces anciennes, ces notions déviées se trouvaient dans mon esprit. Elle devaient encore être rectifiées par Dafa et jusqu’à un certain point, suivaient encore le chemin arrangé par les forces anciennes. Ainsi, les forces anciennes ont saisi l’opportunité d’atteindre leur but égoïste et de détruire les êtres sensibles. Elles pouvaient arguer que si même vous, un disciple de Dafa, pensait que ces personnes ne pouvaient être sauvées, alors cela justifiait qu’elles leur fasse plus ignorer leur conscience.

Maitre a dit :
‘’Dans le passé, j’ai dit une phrase, j’ai dit : « Si le climat céleste doit changer, personne ne peut l’empêcher. » (Applaudissements) Encore moins ce minuscule parti malveillant, en quoi compte-t-il ? Si la cultivation et pratique des disciples de Dafa s’achevait aujourd’hui, si on donnait le salut seulement à ce nombre de personnes, s'il n'y avait que ce nombre de gens dans ce monde à sauver et que tout se terminait ici, alors en moins d'un jour le parti malveillant serait dissout, (applaudissements) parce que le but de son existence, sa création au début par l’histoire et le processus pour le maintenir, tout cela c'est pour que les disciples de Dafa l’utilisent pour valider la Loi aujourd’hui, voilà ce qui est arrangé par les forces anciennes. Une fois qu'on n’a plus besoin de lui, à quoi bon le garder ? Dans l’univers il n’est rien du tout.’’ (‘’Enseignement de la Loi lors de la Conférence dans la capitale des Etats-Unis’’)

Maitre a aussi dit:
‘’La rectification de la loi réussira nécessairement, les disciples de Dafa réussiront nécessairement’’ (‘’Enseigner la Loi lors de la Conférence 2004 de l’Ouest des Etats-Unis’’)

Quelle audace! Quelle confiance! Tout n’est il pas entre les mains du Maître? Mes pensées déviées postnatales ont réprimé mon coté divin, m’empêchant d’utiliser mon coté divin pour sauver les gens. Maintenant, en y repensant, je regrette beaucoup. Ce sont les pensées déviées, humaines qui ont empêché les êtres sensibles d’être sauvés.

Lorsque j’ai compris ceci, les choses ont changé immédiatement. J’ai rencontré une dame durant mon entretien. Même s’il elle avait seulement dans la trentaine, elle semblait beaucoup plus âgée. Son mari servait dans l’armée et elle élevait toute seule ses enfants. La dureté et le désarroi de sa vie se reflétaient sur son visage. Je sentais qu’elle était une personne très honnête et gentille, durant notre conversation. Ainsi, je me suis dit que je devais la sauver. Assurément, l’opportunité s’est présentée. J’ai eu la chance de m’asseoir prés d’elle dans le bus sur le chemin de mon retour. Je lui ai parlé des Neuf Commentaires et des vérités de Dafa, et j’ai aussi maintenu des pensées droites pour éliminer les esprits pourris derrière elle qui la maintenait éloignée de la vérité. Nous nous sommes assises l’une prés de l’autre pendant un peu plus de dix minutes. Je me suis concentrée sur la clarification des faits et je pouvais voir que son esprit passait par de grands changements. J’ai mentionné à trois reprises qu’elle devait quitter le PCC afin d’être sauvée. Elle fut touchée, mais les mauvaises pensées la contrôlaient de nouveau, et elle dit qu’elle n’avait pas besoin de le faire parce ce qu’elle n’était pas réellement membre du PCC, depuis plusieurs d’années. Je n’ai pas accepté ceci et j’ai continué à émettre des pensées droites. Je croyais fermement que je devais et que je la sauverai. Finalement, lorsque nous nous sommes dit au revoir, j’ai dit de nouveau solennellement : ‘’Laissez moi utiliser le pseudonyme de ‘’Petite X’’ pour vous, afin d’envoyer un message sur le fait de quitter le PCC.’’ Cette fois, elle fut touchée et acquiesça et a dit : ‘’Bien, bien, merci !’’ Le changement dans son attitude était assez flagrant. Voyant une autre vie sauvée, je tentais de retenir mes larmes. Tout est si simple.

J’ai lu ‘’Enseignement de la Loi 2003, lors de la Conférence de la Loi de Washington D.C’’, en rentrant chez moi. J’ai finalement compris que persuader les gens de quitter le PCC ne sera pas fait en prêchant ou en débattant en profondeur, mais seulement avec un cœur bienveillant et pur. Ceci est nécessaire si nous allons sauver les gens. Nous devons maintenir des pensées droites, solides comme le diamant, sacrées. En réalité, tout est juste l’incarnation du pouvoir majestueux du Maître.

Ci dessus est mon expérience. J’ai été grandement touchée mais je ne peux pas mieux l’exprimer. Je sais que ce que j’ai fait auparavant est si éloigné de ce que veut Maître. Maintenant, je sais comment le faire, dans le futur : Je dois me souvenir de ‘’sauver réellement les gens si nous voulons les sauver.’’ J’espère que mon partage pourra aider ces pratiquants qui pourraient avoir un problème similaire au mien.

6 aout 2006

Version chinoise disponible sur
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/8/8/134970.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.