Lâcher prise de nos propres erreurs

La cultivation est le processus de se tempérer soi-même. Nous pouvons avoir fait des erreurs alors que nous passions les tests et que nous brisions les barrières. Certaines erreurs sont petites alors que d’autres sont énormes. La plupart des pratiquants qui ont trébuché dans le passé se sont courageusement relevés, alors que d’autres, moi y compris, ont trouvé le processus plutôt difficile. Regardant en arrière, je vois que, dans mon cas, c’était largement à cause de ma fierté, qui m’a rendu difficile le fait d’avoir pu faire des erreurs. En conséquence, je me suis considéré comme étant sans espoir. En particulier, ceux qui ont toujours été considérés comme extraordinaires depuis leur enfance, ont probablement planté dans leur cœur une graine de fierté et de vanité.

Dans le passé, je prenais à cœur chaque erreur que je commettais. D’après la Loi, j’ai compris qu’après avoir commencé à cultiver, nous devrions abandonner ces choses qui, auparavant, appartenaient à la société ordinaire. Cependant, pendant longtemps, je n’ai pu accepter le fait d’avoir été contaminé avant d’obtenir la Loi. En conséquence, je n’ai pu abandonner ces choses sales, dans lesquelles j’étais auparavant impliqué dans la société ordinaire. Même si je ne le montrais pas en surface, je me sentais dans mon cœur, inférieur. En faisant des matériaux de clarification des faits, je tapais occasionnellement quelques pages fausses. Ceci m’a fait me sentir déprimé. Je pensais que j’avais causé des pertes en distribuant les matériaux, je l’ai pris à cœur et y pensais constamment, au point que ceci a, plus tard, affecté ma validation de la Loi pendant un temps.

J’ai commis des erreurs liées au désir, par le passé, et j’ai fait la promesse à Maître que je ne ferai plus la même erreur, à nouveau. Cependant, lorsque je n’étais pas diligent en maintenant des pensées droites, je refaisais encore la même faute. Je me sentais totalement désespéré. Je savais que Maître ne m’abandonnerait pas, et que les pratiquants m’encourageraient à me ressaisir. Cependant, je ne pouvais me regarder en face ni accepter le fait qu’alors que la rectification par la Loi avait progressé à ce point, je pouvais encore faire de telles erreurs.

Avec l’aide des amis pratiquants, l’infinie compassion et la protection du Maître, je suis finalement passé à travers, bien que cela ait été un voyage difficile. Tirant la leçon d’une expérience amère, j’ai découvert mes attachements à la fierté et à la vanité profondément enracinés depuis mon enfance. Je pensais toujours que je devrais être parfait, et je n’acceptais pas en moi-même, mes failles et mes erreurs. Ma pensée était : Si j’ai des failles, je ferai mieux de me détruire plutôt que de survivre.

Cependant, nos vies sont venues de l’ancien univers. Ce sont des vies au dernier stade de l’ancien univers dans son cycle de création – stabilité – détérioration -destruction. Ainsi, comment pouvons-nous ne pas avoir de failles? Peu importe combien une vie est bonne dans l’ancien univers, cela ne peut être compatible avec les exigences du nouvel univers ; sans compter que nous cultivons dans un labyrinthe. Les erreurs sont inévitables. Maître sait que nous ferons des erreurs, même de très graves erreurs, mais notre Maître bienveillant nous offre des opportunités de revenir. Lorsque nous avons fait des erreurs et échouons à nous relever, notre Maître bienveillant nous regarde et attend de nous que nous nous relevions. Nous pouvons nous sentir profondément déprimés et pleurer amèrement. Nous pouvons même nous sentir désespérés après avoir fait des erreurs, mais lorsque nous regrettons profondément nos erreurs, nous devons toujours nous rappeler que Maître attend que nous revenions !

Pour finir, je voudrais partager avec les amis pratiquants deux paragraphes des enseignements de Maître, en guise d’encouragement :

‘’Ce n’est pas grave si vous n’avez pas bien fait, la prochaine fois vous le ferez bien, cherchez un peu d’où vient la cause. Dans votre Xiulian c’est un comportement typique, lorsque vous n’avez pas bien fait une chose, après cela vous ne faites que regretter, vous ne savez pas la refaire en recommençant à zéro. Si vous regrettez trop, c’est encore un attachement. Après avoir commis une erreur, examinez où se trouve cette erreur, une fois appris, la prochaine fois faites le bien, recommencez à zéro. Une fois tombés par terre vous restez toujours là à plat ventre, (le public rit) mais ça ne va pas si vous ne vous relevez pas.’’ (Expliquer la Loi durant le festival 2003 de la Lanterne, lors de la Conférence de la Loi de l’Ouest des Etats-Unis’’)

‘’En tant que Maître, je ne tiens pas compte de ce que vous avez fait comme erreurs pendant votre cultivation et pratique, je ne retiens que ce que vous faites de bon et ce que vous avez accompli ; les disciples de Dafa ont tous passé par la cultivation et pratique sous une persécution incomparablement perverse, ils comprennent profondément l’amertume et la difficulté de la cultivation et pratique, ils ne manqueront pas de comprendre les élèves ayant pris un mauvais chemin. Donc je vous le dis encore une fois, tous les élèves ayant commis des erreurs dans ce domaine, à partir de maintenant mieux vaut que vous déclariez ouvertement que vous abandonnez ce fardeau impur et que vous retournez à Dafa. C’est seulement en révélant ouvertement tout ce que vous avez fait, que vous réussirez à vous libérer des imbroglios et des menaces des espions ; c’est seulement en révélant ouvertement ces choses que vous pourrez enlever ces attachements et ces peurs. Moi et les disciples de Dafa n’allons pas considérer les élèves qui ont pris un mauvais chemin pendant leur cultivation et pratique comme le font les gens ordinaires. Au début de la transmission de la Loi dans la société humaine, je savais déjà qu’il pourrait y avoir toutes sortes de situations qui allaient apparaître dans la cultivation et pratique. Au cours du processus de cultivation et pratique où un être humain se dirige vers la divinité, comme c’est un homme et non une divinité qui se cultive et pratique, alors c'est sûr que l’homme va faire des erreurs dans le processus de cultivation et pratique, c'est sûr qu’il y aura des épreuves qu’il n’arrivera pas à bien passer, bien entendu il y a aussi ceux qui commettent de graves erreurs. La question cruciale, une fois que vous êtes conscients de cela, est si vous êtes déterminés ou non à vous en débarrasser. C’est seulement si vous avez la volonté d’en sortir que c'est la cultivation et pratique, c’est justement cela cultiver et pratiquer.’’ (Sortir d’une passe mortelle)

4 août 2006

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/8/5/134812.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.