La source du véritable bonheur

J’ai soixante ans cette année. Falun Dafa a amené bonté, joie et satisfaction à ma famille

Je viens originellement du comté Rongchang de la ville de Chongqing, Chine. J’ai été adopté par un couple de Xichang en 1970. Lorsque je suis allé vivre avec eux, mes parents étaient très bons avec moi et j’étais aussi gentil et respectueux envers eux. J’étais très chanceux de faire partie de cette famille. Cinq ans plus tard, je me suis marié, et j’ai eu un enfant en 1976. La famille était grande et la maison étroite et petite, ainsi, des conflits sont survenus dans la famille. Mon épouse et ma mère étaient toutes deux illettrées, et mon épouse avait mauvais caractère. Si elle était en colère, plusieurs taureaux n’auraient pas pu l’influencer. Les conflits entre ma femme et ma mère empiraient chaque jour, ainsi, nous vivions séparément de mes parents. La maison était si petite, je voulais louer un appartement à l’extérieur. Cependant, puisque le propriétaire craignait que ma mère et ma femme puissent causer des problèmes, ils n’ont pas voulu nous louer l’appartement. Nous devions supporter de vivre dans la maison étroite avec mes parents, et souffrions beaucoup des actions de ma mère. Quelquefois, lorsque nous faisions la cuisine au bas des escaliers, ma mère lançait une brique du haut des escaliers, provoquant des envolées de sable des panneaux du sol, couvrant nos pantalons de sable. Habituellement, nous avions du riz avec du sable. Nous cherchions de façon répétée des fonctionnaires du village comme médiateurs, mais en vain.

Parce que je ne pouvais tolérer le traitement inhumain, je cherchais refuge à l’extérieur en fumant, buvant et prenant goût aux femmes. Je buvais de l’alcool toute la journée et allais sur la route en rampant. Ma femme me poursuivait et mes voitures me laissaient le passage. Une fois, j’étais si saoul que je ne savais pas que j’étais tombé dans l’eau. Heureusement, un passant me vit et me tira hors de l’eau. Quelques personnes pariaient sur le fait que si je cessais de boire, alors ils cessaient de manger de la nourriture. Je n’ai jamais rien toléré et personne n’osait m’offenser. Je serais même allé devant les tribunaux pour une question triviale. Je vivais pour me disputer et j’avais des maladies sur tout le corps. Je ne pouvais me concentrer sur mon travail et j’étais sans le sou. Je ne pouvais même pas me retourner dans mon lit parce que je souffrais de graves maux d’estomacs, d’hémorroïdes, et de lumbago [ douleur rhumatismale dans les reins et dans le bas du dos]. Les médicaments n’avaient aucun effets sur moi et je n’avais pas d’argent pour un traitement médical.

Alors que j’étais sans espoir, Falun Dafa diffusé par Maître Li m’amena une nouvelle vie.

J’ai commencé à pratiquer Falun Gong en 1997. Après avoir pratiqué pendant une courte période, toutes mes anciennes maladies incurables ont disparues. Les principes miraculeux de la Loi m’ont permis de comprendre la vérité sur le fait d’être une bonne personne. J’ai éliminé les mauvaises habitudes de ne pas manger correctement, boire et de m’intéresser aux femmes, que j’avais acquises depuis des décades.

En 2003, la route que notre village construisait était supposée traverser mes terres. Chacun savait que j’étais auparavant un gros problème, et les fonctionnaires de tous les niveaux sont venus me persuader de renoncer à ma terre. Mais maintenant, j’étais un pratiquant qui suivait les enseignements de Maître d’être prévenant envers les autres partout, d’être desinteréssé et de considérer d’abord les autres, être strict envers moi-même en suivant les principes de la Loi d’Authenticité-Compassion-Tolérance, et être une bonne personne dans la société. Même avant que les fonctionnaires ne me le demandent, j’ai promis d’abandonner la terre sans hésitation. Les autres personnes ont vu que j’avais acquiescé facilement, ainsi, ils ont aussi abandonné leurs terres les uns après les autres. Le secrétaire général du village a dit : ‘’Je n’ai pas vu le lointain incident de l’auto immolation de la Place Tienanmen à Pékin. Je vois seulement que notre villageois a grandement changé après avoir appris Falun Gong et qu’il considère les autres avant tout.’’ Avant cela, parce que je pratiquais Falun Gong, la sous station de police et le département de police venaient de façon répétée chez moi pour me demander d’écrire une déclaration de garantie. Après cet évènement de la route, ils ne sont jamais venu me harceler de nouveau.

Ce sont Falun Dafa et le Maître qui ont amené des bénédictions à ma famille. Authenticité-Compassion-Tolérance sont la Loi, et peuvent rectifier l’esprit des gens, rendre bonnes les mauvaises personnes et éveiller la gentillesse des gens. Maître Li nous a enseigné que chaque pratiquant doit regarder en lui lors de conflits et découvrir ce qui ne va pas, puis se rectifier lui-même. Donc, j’ai suivi les enseignements de notre grand Maître bienveillant et j’étais strict avec moi-même, et j’ai rectifié toutes les mauvaises notions et habitudes que j’avais eu pendant des années. Mon poids est passé de 100 livres (environ 50 kilos) à 135 livres ( environ 72 kilos) et maintenant je suis libre de maladies. Mon corps entier est léger et mon esprit, clair. Je peux tolérer quiconque et tout, et je ne marchande plus chaque once avec les vendeurs et autres. Ma famille aussi est harmonieuse et riche et mon épouse a changé son caractère après avoir pratiqué Falun Gong. Les plantes dans mon champ sont meilleures que celles qui poussent tout prés, et maintenant ma famille a même le téléphone et une TV. Alors que mon épouse et moi cultivons, mon enfant a aussi bénéficié et il est en bonne santé. Tous les membres de ma famille vivent heureux, et en harmonie. Tout ceci nous a été donné par Maître et je ne l’oublierai jamais.

Traduit de l’anglais :
http://en.clearharmony.net/articles/200606/33849.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.