Savoir quand foncer et quand reculer , prendre légèrement renommée et richesse

Durant la guerre entre les Royaumes de Wu et de Yue, Fan Li obtint la reconnaissance et fut nommée à une position clé par le Roi de Yue, Guo Jian, qui fut une fois emprisonné à Huiji par le Roi de Wu. Fan Li suivait toujours la voie du ciel quoiqu'il fasse. Il avisa le Roi de Yue pendant 20 ans et fit de son mieux pour aider le roi à gouverner le pays. Finalement, Yue vainquit Wu et se vengea de l'humiliation de l'emprisonnement de Guo Jian qui s'appelait lui-même le Conquérant. La contribution de Fan li à la victoire était énorme et par conséquent sa carrière avança rapidement. Lorsqu'il compris que le Roi de Yue ne pouvait supporter de partager son succès avec lui, cependant, Fan Li renonça à sa position et se rendit en bateau au Royaume de Yi.

Dans le royaume de Qi, Fan Li changea son nom et travailla dur avec ses fils près de la mer. En quelques années, sa famille avait accumulé une immense fortune. La population de Qi respectait son caractère et sa capacité et voulait faire de lui le Premier ministre du Royaume de Qi. Fan Li s'exclama : "En tant que personne commune, j'ai accumulé une grande richesse et suis resté chez moi. En tant qu'officier, j'ai atteint la position d'un premier ministre. C'est le plus qu'une personne ordinaire peut atteindre. Cependant, jouir d'un tel renom et d'un tel gain pendant trop longtemps n'est pas un bon signe." Après avoir distribué ses richesses, Fan Li quitta tranquillement le Royaume de Qi.

Fan Li vint à Taodi qui était un centre commercial et de transports. Il s'y établit et bientôt amassa de nouveau une grande quantité de richesses. On l'appelait le "Gentleman de Taozhu".

Fan Li se conduisait selon la voie du ciel et il comprenait quand foncer et quand prendre du recul. Il prenait la renommée, la richesse et le pouvoir légèrement et attachait de l'importance à accumuler de la vertu et faire de bonnes actions. De nombreuses fois, il distribua toute sa richesse aux pauvres, ce qui non seulement aida les autres mais maintint aussi on intégrité. Sima Qian, un fameux historien de la Chine ancienne, le loua comme "un riche homme de bien qui aime faire de bonnes actions."

En fait, qu'on devienne riche ne dépend pas seulement de l'effort personnel. Maître Li Hongzhi du Falun Dafa nous a dit d'être "riche et vertueux". En fait, c'est seulement lorsqu'on possède la vertu qu'on peut avoir de la chance. l'emphase des anciens sur le fait de connaître la voie du ciel et sa destinée et de faire de bonnes choses pour accumuler de la vertu est absolument juste.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.