Royaume-Uni : Exposer les horreurs de Sujiatun dans les rues d’Edimbourg

Le dimanche 19 mars, les pratiquants de Falun Gong d’Edimbourg ont organisé un évènement pour exposer et condamner le Parti communiste chinois ( PCC), après la découverte récente du camp de la mort secret de Sujiatun, dans la ville de Shenyang, province de Liaoning, Chine

Un journaliste chinois travaillant pour une agence d’information japonaise a révélé connaître ce camp de la mort, dans le journal international The Epoch Times. Il a déclaré que depuis 2001, le camp, attaché à un hôpital de Shenyang, a détenu 6000 pratiquants refusant de renoncer à leur croyance. Ces personnes, à qui on a retiré tous leurs droits humains, ont eu leurs organes prélevés, alors qu’ils étaient encore en vie, et vendus pour des greffes médicales contre d’énormes sommes. Les corps morts des pratiquants sont alors incinérés sur le site, pour détruire les preuves.

Le journaliste a déclaré qu’il pensait que prés de 4000 pratiquants de Falun Gong ont été traités de cette façon. Pour ajouter à cette tragédie et à cette horreur, les familles des pratiquants ne sont pas au courant de ce qui est arrivé à leurs proches, puisque les pratiquants avaient été emmenés là en secret et que personne n’avait été vu entrer ou sortir.

Les gens s’arrêtaient pour en découvrir plus sur Falun Gong, et sur la persécution contre la pratique en Chine

Les pratiquants d’Edimbourg ont distribué des prospectus spécialement sur le camp de la mort de Sujiatun et ont parlé avec beaucoup de passants. Les gens se sont arrêtés pour lire les panneaux d’informations au sujet de Sujiatun. Beaucoup de personnes ont aussi signé une pétition au gouvernement britannique pour le pousser à enquêter sur ces atrocités. Un pratiquant a parlé des horreurs du camp de la mort à travers un système de sonorisation.

Bien que le public ait été choqué par la persécution dans le passé, les gens ont été horrifiés par ce dernier incident. Cet évènement coïncide avec les 9 millions de démissions du Parti communiste chinois (PCC). A mesure que le peuple chinois continue à découvrir les horreurs que le PCC a commises et que leur futur est en danger s’ils le suivent, ils sont 20 à 30,000 à quitter le parti, quotidiennement.

Traduit de l’anglais :
http://www.clearharmony.net/articles/200603/32208.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.