Falun Dafa en Europe : Les pratiquants européens exposent la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois par des simulations de torture

Afin de permettre à davantage de gens d’apprendre la persécution lancée et perpétrée contre le Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC), l’an passé des pratiquants de Falun Gong un peu partout en Europe ont mis en scène des simulations de torture de différentes tailles dans différents lieux. Ils utilisent cette méthode pour aider les gens à réaliser que ces tortures brutales sont bien une réalité et qu’elles sont perpétrées actuellement en Chine, convaincus que de plus en plus de conscience amènera la persécution à sa fin.

Depuis 1999, lorsque le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong – une cultivation/pratique pour le corps et l’esprit guidée par les principes « Authenticité, Compassion, Tolérance » - 2808 cas de persécution à mort de pratiquants de Falun Gong ont été confirmés, la plupart dans les camps d’éducation par le travail, les prisons et les centres de lavage de cerveau dans toute la Chine. Les pratiquants de Falun Gong font face à une torture inhumaine, aux passages à tabac répétés, aux chocs électriques, à la privation de sommeil, à l’alimentation forcé par gavage, aux injections de produits toxiques affectant le système nerveux. Selon un rapport 2004 des Nations Unies sur la violation des droits de l’homme des pratiquants de Falun Gong, la brutalité et la sauvagerie de la torture sont au-delà des mots.

Gao Ronrong était une pratiquante de Shenyang. Elle a été persécutée à mort. Alors qu’elle était dans le camp d’éducation par le travail de Longshan, à Shenyang. La police l’a battue avec des batons électriques à haut voltage pendant six à sept heures consécutives. Son visage était couvert d’ampoules, la peau avait viré au noir et tous ses traits étaient déformés. Shih Zhimin, une pratiquante de soixante dix ans de la province de Hebei fut kidnappé à la fin de 2004. Sept mois plus tard, il avait été torturé à un point tel qu’il était devenu squelettique et était à deux doigts de la mort. Le 25 novembre 2005, He Xuejian, un officier de police de l’agglomération de Zhuozhou dans la province de Hebei, a violé deux pratiquantes de Falun Gong, Liu Jizhi et Han Yuszhi ouvertement dans le processus de soi-disant exécuter ses devoirs publics. Ces cas ne sont que deux exemples et la pointe de l’iceberg.

De nombreux pratiquants de Falun Gong de Beijing, Shanghai, Heilongjiang, Liaoning, Yunnan, Guandong et Shandong ont réussi à quitter la Chine et à s’établir outremer. Beaucoup d’entre eux ont une expérience de première main dans les camps de rééducation par le travail et les centres de détention en Chine. Certains d’entre eux ont été brutalement battus, certains soumis au travail forcé, certains ont été enfermés dans de petites cages de fer sans pouvoir manger, boire ni aller aux toilettes et ni se tenir couchés ni debout ; certains ont été torturés avec des bâtons électriques ; des pratiquantes ont même été violées. Et ce ceci ne réprésente qu’une petite partie de ce qui reste à révéler.

Afin d’exposer la vérité choquante de la persécution de manière plus complète, une première simulation vivante des tortures infligées aux pratiquants de Falun Gong, où les rôles étaient joués par des pratiquants dont certains avaient eux-même été torturés, a été présentée à New-York en 2003.

Les gens en dehors de Chine ayant déjà une connaissance générale de la persécution des pratiquants de Falun Gong par le parti communiste chinois, ces expositions leur ont offert une opportunité d’en apprendre davantage sur l’étendue et la cruauté de cette persécution. De plus en plus de gens, regardant atterrés les simulations des tortures ont été amenés à se demander vraiment : “Comment de telles choses peuvent-elles se produire aujourd’hui au 21ème siècle et que pouvons nous faire ?”

Exposer la torture en Europe

Des expositions de simulation de tortures ont commencé à apparaître en Europe les unes après les autres durant les quelques dernières années : du bâtiment des Nations Unies au Bâtiment de l’Union européenne, de la Russie à l’Italie, dans des centres villes animés, des parcs, des marchés ouverts, des hôtels de ville, des gares, et des sites touristiques, révélant aux populations l’énormité de la persécution.

En voyant les photos de pratiquants persécutés et les simulations de tortures, de plus en plus d’européens ont été bouleversés. Certains pleuraient en silence, d’autres exprimaient que c’était trop inhumain et trop cruel. Des enfants en colère demandaient à ce qu’on appelle la police en pointant du doigt les pratiquants jouant le rôle de policiers chinois, certains intervenaient pour les empêcher de tourmenter les pratiquants. Une vieille dame en Finlande a même ordonné au pratiquant jouant le rôle du policer de libérer la personne torturée de la cage.

Ces quelques dernières années, des pratiquants ont tenu ces expositions sous le soleil brûlant la neige, la pluie le froid, pendant quelque fois plus de sept heures. Mais en voyant les gens comprendre la vérité, la joie qu’ils ressentaient dans leur cœur était la plus forte. Les gens ont montré désarroi, indignation et sympathie, certains couvraient leur visage de leurs mains pour pleurer. Des centaines de milliers de gens ont pris conscience de ce qui se passait en Chine en parlant face à face avec des pratiquants.

Un reporter d’une radio Suisse est venu voir une de ces expositions après avoir regardé les panneaux d’information et entendu la présentation des pratiquants, il a compris la souffrance des pratiquants de Falun Gong. Le reporter a montré une grande sympathie et a offert son aide par le moyen d’un interview à la radio.

Des pratiquants de Falun Gong du Royaume Uni ont rendu visite à des stations de radio locales, des stations de télévision, des journaux et la police durant la préparation de l’exposition. Un officier de police a de sa propre initiative affiché l’information sur l’activité sur le site interne de son lieu de travail pour que tous ses collègues puissent être au courant. Il a à plusieurs reprises dit aux pratiquants que s’ils étaient harcelés, ils avertissent immédiatement la police. Le Maire a aussi envoyé une lettre s’excusant de ne pas pouvoir participer à l’activité et a envoyé ses vœux pour la réussite des expositions montrant la torture. Un conseiller municipal John Calton a fait appeler sa secrétaire pour souhaiter le succès aux pratiquants de Falun Gong.

En Allemagne des remarques laissées par les visiteurs sur un livre à cet effet disaient :

"Je comprends et soutiens pleinement votre activité. Les anges sont partout. Merci !"

"C’est une très bonne chose de tenir ces manifestations ici, parce que notre démocratie le permet. Je vous souhaite le succès ! Die vous bénisse !"

"Je respecte vos principes. Les comportements brutaux de ceux qui vous persécutent n’ont aucune valeur ne font que les avilir eux-mêmes davantage"

Ayant vu l’exposition montrant la torture, le collègue d’un pratiquant allemand a dit : “Vous avez vraiment du courage ! Vous êtes des anges, oh non vous êtes comme Jésus ! »

Les protestations de prendront pas fin avant la fin de la persécution

Les pratiquants disent : “Nous qui cultivons n’avons pas d’ennemis et nous encourageons les gens à faire le bien et donnons encore et encore une occasion à ceux qui font le mal de se tourner vers la bonté. Depuis le début de la persécution, nous avons tenus des manifestations rationnelles et pacifiques, tout comme ce que nous avons fait aujourd’hui pour dire la vérité aux gens, dans l’espoir que vous puissiez comprendre ce que cette persécution a de déraisonnable et d’illégal et tendre une main secourable pour nous aider à y mettre fin."

Lorsque des gens de cœur ont exprimé leur soutien au Falun Gong, lorsqu’ils ont découvert la vérité et appris les violations des droits de l’homme par le PCC, lorsque les gens ont condamné le pervers PCC pour avoir violé les conventions internationales des droits de l’homme, lorsque les gens dans le monde ont compris la nature mauvaise du Parti communiste chinois, lorsqu’ils nous ont soutenus pour que Jiang Zemin soit amené devant la justice internationale, lorsque les gens dans le monde ont soutenu les millions de démissions des rangs du parti pervers, le PCC a commencé à s’effondrer de

Un passant a soupiré et dit à un pratiquant : “J’étudie l’histoire et ai fait des recherches et j'ai une compréhension de l’histoire de la Chine. La Chine a une civilisation et une histoire de cinq mille ans, le monde en a fait l’éloge comme étant un paradigme de courtoisie et pour sa contribution à l’histoire de l’humanité. Comment a-t-elle pu devenir aussi cruelle et féroce aujourd’hui ?!

Le pratiquant lui a dit que ceux qui persécutent les pratiquants de Falun Gong qui croient en Vérité, Compassion, Tolérance, ne sont pas la Chine ni la nation chinoise mais le pervers parti communiste chinois qui tient la Chine sous sa dictature. Il a détruit la Chine et foulé aux pieds la civilisation humaine et amené à la Chine des désastres sans fin. Tout ceci a été expliqué en détails dans un éditorial publié par le journal Epoch Times, intitulé Neuf commentaires sur le Parti communiste Les pratiquants lui ont donné une copie des " Neuf Commentaires "en anglais et suggéré qu’il étudie la nature du PCC et pourquoi il persécute les pratiquants de Falun Gong.

Les expositions anti-torture en Grande Bretagne ont commencé en juillet 2004, commençant par le Parlement à Londres et ont été suivies par des expositions à Cambridge, Oxford, Edinburgh, Glasgow, Aberdeen, Dundee, Leicester, Manchester et Southampton. Les pratiquants au Royaume Uni disent qu’ils continueront les expositions jusque qu’à ce que la persécution prenne fin.

Oui, les pratiquants de Falun Gong dans le monde entier sont clairs, les protestations ne prendront fin que lorsque la persécution prendra fin.

Photos des expositions des simulations de torture dans toute l’Europe
dans des pays incluant l’Autriche, la Belgique, la Suisse, l’Allemagne, le Danemark, l’Espagne, les Pays-Bas, l’Irlande, la Norvège, la Russie, la Suède, l’Ukraine et le Royaume Uni

Version chinoise :
http://www.yuanming.net/articles/200601/48767.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.