Entretien et Peinture : Courage Inébranlable

Note d’Introduction : Les 15 et le 16 juillet 2004, une exposition de peintures parrainée par l’Association Falun Dafa de Washington D.C. sous le thème « Courage Inébranlable » s’est- tenue dans le hall du Rayburn House Office Building à Washington D.C. Toutes les peintures exposées sont les œuvres de pratiquants de Falun Gong. Certains des artistes sont toujours détenus illégalement en Chine. Après cinq ans de répression sanglante, ces artistes espèrent exprimer dans leurs œuvres la joie de retourner à sa vraie nature en cultivant le Falun Gong, leur croyance indestructible malgré les cruelles tortures et la répression, leur persistance à suivre les principes de Vérité, Compassion et Tolérance et leur confiance que « la justice finira par vaincre le mal » Ces artistes ont chacun leur mérite. Ils ont essayé d’utiliser des méthodes traditionnelles pour atteindre leur but.


Journaliste : Pouvez vous décrire brièvement votre expérience de la peinture à l’huile ?

Kathy : Bien, ma formation est plutôt due au hasard. J’effectuais une activité commerciale dans l’art. Puis j’ai eu des enfants, et pendant leur sieste je prenais des cours par correspondance. Plus tard j’ai obtenu un diplôme d’Art Visuel à l’Université d’Ottawa, mais à cette époque, ils enseignaient l’art conceptuel et l’expressionnisme abstrait.

Journaliste : Je devine que vous aimiez peindre lorsque vous étiez jeune ?

Kathy : Oh oui. J’étais décidé à devenir une artiste alors que j’avais juste 12 ans.

Journaliste : Est-ce que vous vous rappelez un incident qui vous a poussé à prendre une telle décision ?

Kathy : Je me rappelle qu’alors que j’étais dans une petite ville dans laquelle j’ai grandi, je n’étais pas vraiment contente par ce que voyais. Un jour, mon oncle m’a amenée dans une galerie à Montréal, qui a ouvert tout un monde devant mes yeux ;

Journaliste : Quand avez vous commencé à pratiquer Falun Dafa ?

Kathy : En 1998. J’ai vu un stand à l’Université d’Ottawa. Les exercices m’ont marqué. L’énergie et la clarté des pratiquants de Falun Gong m’ont attirée. A ce moment, je sentais que j’avais besoin de faire des exercices alors que mon corps vieillissait.

Journaliste : Comment est ce que la pratique a agit sur votre santé physique et mentale ?

Kathy : En terme de santé mentale, mon esprit est devenu plus clair. En termes de santé physique, ça a été remarquable. J’avais seulement la moitié d’une glande thyroïde, et j’aurai du être en soin pour le restant de ma vie. Peu après que j’ai commencé ma pratique, le niveau de ma thyroïde est monté et je n’ai plus eu besoin d’aucun médicament, ce qui n’aurait pas du être possible.


Journaliste : J’ai vu quelques-unes de vos peintures à l’exposition, une est intitulée ‘’ Courage Inébranlable’’. Pouvez vous nous donner le contexte de celle ci ? Comment avez vous eu l’idée et l’inspiration pour cette peinture ?

Kathy : J’ai vu une image sur Internet d’un pratiquant de Falun Gong en Chine qui était attaché à une chaise et j’ai été réellement touché par ce pratiquant. Cela a résonné en moi. J’ai aussi vu récemment une sculpture dans lequel un Chrétien regarde le ciel. Ceci m’a frappé, et les deux images ont fusionné pour former cette unique image. Le pratiquant auquel j’ai demandé de s’asseoir pour quelques photographies pour moi a été lui-même battu en Chine. Il a été arrêté en Chine, et a été aussi battu à l’ambassade de Chine ici. Ils ont même noté qu’ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient à l’intérieur de l’ambassade puisqu’elle est considérée comme le sol Chinois.

Journaliste : Quelle a été la plus grosse difficulté que vous avez rencontré en faisant cette peinture ?

Kathy : La plus grosse difficulté était, bien, normalement j’aurais laissé la peinture à moitié faite, mais dans ce genre de peinture, lorsque vous pensez que vous avez fini, vous démarrez juste. Tout d’abord, les images au fond, je n’avais aucune idée d’où ces images pourraient venir, mais une fois que j’ai commencé à travailler sur ce domaine, je n’ai eu aucun problème à trouver des images dont j’avais besoin lorsque je cherchais autour de moi. ( Je me réfère aux figures qui semblent surgir et traverser le sol) . Puis, quand au personnage, je voulais le représenter dans toute son humanité et toute sa puissance. Puis la main, la main était une chose merveilleuse à faire. Quand vous regardez la main vous verrez que la main est posée sur un cercle et les lignes formées par les articulations de ses doigts irradient comme des Roues de la Loi. J’ai essayé de rendre la main compatissante. Le cadre en arrière plan est souterrain, comme une cave.

Journaliste : J’ai entendu que cette peinture était basée sur l’histoire de Liu Chengjun, le pratiquant qui a diffusé une vidéo contenant les faits véritables sur Falun Gong a la TV du gouvernement chinois ?

Kathy : Oui, c’est sa photographie qui m’a touché. Celle où il est assis sur une chaise.

http://www.clearharmony.net/articles/200409/21688.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.