Une femme de 77 ans passible d'une peine de prison détenue au secret à 1 600 kilomètres de chez elle

Une femme de 77 ans de Chongqing a été arrêtée chez elle le 31 août 2022 par la police de la ville de Suzhou, province du Jiangsu, à environ 1 600 kilomètres. Mme Lei Changrong a été jugée pour sa foi dans le Falun Gong le 5 septembre et a depuis été détenue au secret.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Le calvaire de Mme Lei remonte au 2 juin 2021, lorsqu'elle a été arrêtée dans la rue par huit policiers, dont des policiers locaux et leurs homologues de la ville de Suzhou, dans la province du Jiangsu. La police de Suzhou l'a interrogée pour savoir si elle avait envoyé une lettre à Zhang Neng, un procureur du Parquet du district de Wujiang à Suzhou, l'exhortant à ne pas persécuter le Falun Gong. La police a saccagé le domicile de Mme Lei et l'a libérée sous caution le même jour.


Mme Lei a de nouveau été arrêtée le 15 octobre 2021 et emmenée à Suzhou pour y être interrogée. Elle a été libérée au bout de cinq jours. Le tribunal du district de Wujiang à Suzhou l'a informée plus tard qu'elle devait comparaître devant le tribunal, mais Mme Lei a maintenu qu'elle n'avait violé aucune loi en envoyant la lettre et a refusé d'y aller.


Deux policiers de Chongqing se sont rendus au domicile de Mme Lei fin mai 2022 et ont tenté de la connecter à une audience virtuelle. Mme Lei a refusé de coopérer. La police a alors forcé sa fille à signer les papiers pour renouveler sa condition de libération sous caution qui était sur le point d'expirer.


Quatre policiers de Suzhou ont arrêté Mme Lei le 31 août et l'ont emmenée à Suzhou. Elle a comparu devant le tribunal du district de Wujiang cinq jours plus tard. Sa famille a depuis été tenue dans l'ignorance de sa situation.


Persécution antérieure

Mme Lei travaillait pour l'usine de machines pour le grain et l'huile de Chongqing. Elle a commencé le Falun Gong en septembre 1997 et attribue à la pratique la guérison de ses nombreux maux, y compris l'arthrose et une grave maladie de l'estomac.


Après que le régime communiste chinois ait ordonné la persécution en 1999, elle a été ciblée à plusieurs reprises pour avoir défendu sa foi.


Mme Lei s'est rendue à Pékin pour faire appel pour le droit de pratiquer le Falun Gong le 24 septembre 1999 et a été arrêtée. Elle a été détenue au centre de détention de Nan'an pendant un mois après avoir été ramenée à Chongqing.


Elle a de nouveau été arrêtée le 27 septembre 2000 et son domicile a été saccagé. Elle a été détenue dans le camp de travail forcé pour femmes de Chongqing pendant 13 mois et libérée fin octobre 2001.

.
Son arrestation suivante a eu lieu le 8 septembre 2005. Elle a été battue pendant la détention d’une journée au commissariat, lui causant des blessures au visage et aux bras. Ses chaussures étaient également déchirées.


La quatrième arrestation de Mme Lei a eu lieu le 12 novembre 2008. Elle a d'abord été détenue au centre de détention de Nan'an puis transférée au camp de travail forcé pour femmes de Chongqing le 9 décembre pour y purger une peine de deux ans.


Les gardes l'ont affamée, l'ont privée de sommeil et de l'utilisation des toilettes et ne lui ont pas permis de prendre des douches. Elle a été constamment menottée, suspendue par ses poignets menottés et détenue en isolement cellulaire. Les gardes et les détenues l'ont battue et insultée à volonté. Elle était parfois forcée de s'accroupir pendant de longues heures sans bouger. En plus de la torture physique, elle a également été soumise à l'administration forcée de drogue. Elle était constamment étourdie, épuisée, émaciée et a connu des troubles importants de la mémoire.


La police a continué à surveiller et à harceler Mme Lei après sa libération. Elle ne se souvient plus du nombre de fois où les policiers sont entrés par effraction chez elle ou l'ont menacée au téléphone. Elle et sa famille ont été profondément traumatisées par la détresse mentale. La persécution lui a également causé une perte financière importante.


Voir également :
Jiangsu Police Travel 1,000 Miles to Harass Chongqing Woman in Her 70s


-

Version anglaise :
77-year-old Woman Facing Prison Sentence Detained Incommunicado 1,000 Miles Away From Home

Version chinoise:
重庆77岁雷昌蓉被劫持到江苏非法庭审、音讯全

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.