Une infirmière en chef retraitée de 81 ans poursuivie pour un calendrier donné à une ancienne collègue

Une infirmière en chef retraitée de 81 ans de l'agglomération de Kunming, dans la province du Yunnan, est poursuivie pour avoir donné, il y a un an, un calendrier portant des informations sur le Falun Gong à une ancienne collègue.


Également connu sous le nom de Falun Dafa, Falun Gong est une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Mme Li Yanyun a rencontré, le 27 septembre 2021, une ancienne collègue à qui elle a remis un calendrier sur le Falun Gong, avant d'être dénoncée par le fils de cette dernière, qui travaillait pour le ministère de la Sécurité d'État.


Le lendemain, Qiu Xueyan, chef du Bureau de la Sécurité intérieure du district de Xishan, accompagné de quatre agents du poste de police de Donglu, a fait irruption au domicile de Mme Li et les cinq hommes ont procédé à son arrestation. Ses centaines de livres de Falun Gong et quatre photos du fondateur du Falun Gong ont été confisqués. Elle a été emmenée au poste de police pour un interrogatoire.


Après un examen physique approfondi, Mme Li a été emmenée, le 29 septembre 2021, dans le centre de détention de l'agglomération de Kunming. En raison de son âge avancé et de ses graves symptômes d'emphysème (sacs alvéolaires des poumons endommagés) et de sclérose vasculaire, les gardiens ont refusé de l'admettre. Elle a été libérée dans l'après-midi après avoir payé une caution de 1 000 yuans.


La police l'a constamment harcelée durant sa période de libération sous caution d'un an. En juillet 2022, un agent du nom de Ma a convoqué Mme Li et lui a dit que, conformément à un ordre d'en haut, ils soumettaient son cas à la Procurature du district de Xishan.


Le 8 août, Mme Li a de nouveau été convoquée par la police. Elle a refusé de répondre à toute question. La police a affirmé que, selon les politiques du Comité permanent de l'Assemblée nationale populaire, elle avait enfreint la loi.


Mme Li a répondu à la police qu'aucune loi n'avait jamais incriminé le Falun Gong en Chine. Elle a dit n'avoir rien fait de mal et qu' en persécutant Falun Gong c'est la police qui enfreignait la loi. Elle a également refusé de signer la déposition.


Aux alentours de la mi-octobre, deux procureurs de la Procurature du district de Xishan ont interrogé Mme Li. Elle leur a dit que la police avait violemment saccagé son domicile, cassé son tiroir et confisqué un grand nombre de ses effets personnels.


Un procureur lui a déclaré : "Si vous plaidez coupable, nous pouvons demander une peine plus légère à votre encontre. Dans le cas contraire, vous serez condamnée à une lourde peine".


Mme Li a répondu : " En pratiquant Falun Gong, je n'ai enfreint aucune loi. Pourquoi devrais-je plaider coupable ? J'ai 81 ans et suis toujours en bonne santé grâce au Falun Gong. Je conforme ma vie au principe de Vérité, Bonté, Tolérance. C'est bénéfique pour ma famille, la société et le gouvernement. Qu'y a-t-il de mal à ce que je donne un calendrier à ma collègue ?"


Avant de partir, les procureurs ont ordonné à Mme Li de signer sa déposition, mais elle a refusé.


Version anglaise disponible :
81-year-old Retired Chief Nurse Faces Prosecution for Giving Calendar to Former Colleague


Version chinoise :
昆明八旬老人赠同事小日历 一年后被构陷到检察院


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.