Mort et transfiguration au concours international de piano NTD : Le finaliste Jiusi Zhang

Le Chinois Jiusi Zhang se produit lors de la finale du 6e concours international de piano NTD au Kaufman Music Center de New York, le 1er novembre 2022. (Samira Bouaou/The Epoch Times)


Jiusi Zhang, finaliste du 6e concours international de piano NTD, a préparé un programme sur le thème de "la mort et la transfiguration."


Il a interprété mardi la Chaconne de Bach-Busoni suivie de la Sonate pour piano n° 2 de Brahms.


"Traditionnellement, une chaconne était destinée soit à une occasion heureuse et joyeuse, soit à une occasion triste et solennelle. Celle-ci était tirée de la Partita n° 2 pour violon de Bach, que Ferruccio Busoni a adaptée pour piano solo. En fait, elle n'a pas été bien appréciée lorsqu'il l'a écrite pour la première fois, les gens estimaient que Busoni ne rendait pas justice à Bach", a déclaré M. Zhang.


"Mais elle a résisté à l'épreuve du temps et a prouvé le contraire, et c'est une pièce largement jouée aujourd'hui. C'est une œuvre très orchestrale, qui me fait penser à un vieux sage qui transmet sa sagesse. Pour moi, c'est même comme si, au moment de la mort, toute votre vie défilait devant vos yeux", a-t-il dIt.


"Pour ce qui est de Brahms, cette œuvre [Opus 2] est du Brahms des débuts, et il n'avait que 19 ans lorsqu'il l'a écrite, un âge similaire au mien", a déclaré M. Zhang, qui a 20 ans.


"Et je pense que c'est une œuvre sous-estimée. Il était vraiment ambitieux à cet âge ; les gens ont même appelé ces premières sonates, Opus 1, 2, 3, ses pièces pseudo-orchestrales. Cette œuvre est pleine de liberté, je me risquerais même à la qualifier d'"anti-germanique", tant elle est éloignée de l'écriture stricte de Beethoven.


"Il y a tellement d'endroits qui permettent aux interprètes d'exprimer leur propre compréhension, et qui permettent de nombreux timings dans la pièce. Il y a pour moi un sentiment de transcendance et de transfiguration dans ces œuvres, dans la façon dont la musique progresse, comme dans l'expansion du registre de cette pièce.


"Ce sont deux pièces que j'aime beaucoup, et je suis reconnaissant d'avoir eu l'occasion de les répéter de manière aussi détaillée pour les préparer à être jouées ; c'était une expérience formidable", a déclaré M. Zhang.


"Pour vraiment faire de la musique, il faut s'exprimer. Je ne peux pas me contenter de reproduire exactement les idées du compositeur, nous devons donc faire quelque chose de différent en prenant leurs idées comme base, et nous devons explorer davantage."


M. Zhang étudie actuellement au conservatoire de musique d'Oberlin sous la direction du maestro Dang Thai Son, et il affirme que son esprit est bien plus tourné vers l'apprentissage que vers l'obtention de prix. Il ne considère pas les prix comme un objectif à ce stade de sa vie et de sa carrière.


Et l'une des choses les plus fascinantes qu'il a apprises de cette expérience de concours a été l'apprentissage de l'œuvre commandée, " Le voyage sacré ", que les pianistes ont dû interpréter pour la première fois en demi-finale.


"Je n'ai jamais appris une œuvre commissionnée comme celle-ci, et en si peu de temps", a déclaré M. Zhang. "Je pense que c'est un énorme défi, peu importe que vous soyez un pianiste expérimenté ou inexpérimenté. Grâce à cette pièce, j'ai appris qu'il y a beaucoup plus de possibilités au piano, sur les sons qu'un piano peut produire."


" Le voyage sacré " présente des mélodies et des sons chinois très anciens écrits expressément pour le piano. Il a été adapté par le pianiste Qin Yuan de la compagnie Shen Yun Performing Arts, de renommée mondiale, qui a été à l'avant-garde de la fusion de l'Orient et de l'Occident dans la musique classique.
"Dans la seconde partie, il y a un passage qui est très lyrique, et en fait très nostalgique pour moi. Parce que maintenant j'étudie aux États-Unis, et qu'avant, je n'avais jamais quitté mon pays pendant si longtemps, quand j'ai appris ce morceau, il m'a dit quelque chose de spécial", a déclaré Zhang, qui est originaire de Chine.


Jiusi Zhang, de Chine, après avoir participé à la finale du 6e Concours international de piano NTD au Kaufman Music Center de New York, le 1er novembre 2022. (Samira Bouaou/The Epoch Times)


Version anglaise :
Death and Transfiguration at the NTD International Piano Competition: Finalist Jiusi Zhang -
https://www.theepochtimes.com/death-and-transfiguration-at-the-ntd-international-piano-competition-finalist-jiusi-zhang_4835021.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.