Présenter le Falun Dafa et dénoncer la persécution par le régime chinois dans le chinatown de Londres.

Des activités sont régulièrement organisées dans le Chinatown de Londres visant à présenter le Falun Dafa et à dénoncer la persécution à son encontre par le Parti communiste chinois (PCC).


Une telle activité a eu lieu le 30 septembre, où des pratiquants sont arrivés à midi et ont mis en place un stand et des banderoles informatives, puis ont commencé une démonstration des exercices. Avec le changement de saison, des vents froids soufflaient sur Londres et plusieurs jours de bruine avaient humidifié l’atmosphère mais le quartier chinois est une attraction touristique populaire et les rues n'en étaient pas moins bondées de touristes du monde entier. Beaucoup se sont arrêtés pour regarder l'activité des pratiquants, discuter avec eux et en apprendre davantage à propos du Falun Dafa.



.

.

.

Les gens signent pour condamner la persécution du PCC


" Falun Dafa est un symbole de Londres "

Siobhan, originaire d'Irlande du Nord, étudie la photographie. L'un des devoirs de sa maîtrise consistait à créer une nouvelle. Avec ses camarades de classe, elle s'est rendue au Chinatown et a vu des pratiquants faire la démonstration des exercices.


Elle a dit avoir maintenant 23 ans, mais qu'alors qu'elle n'en avait que deux ou trois, elle avait vu des pratiquants organiser un événement et méditer. En grandissant, elle a continuellement vu des pratiquants assis là, méditant et parlant aux gens de la persécution. Elle a expliqué qu'étant si jeune , elle ne comprenait pas vraiment ce qui se passait. Mais elle s'arrêtait chaque fois pour lire les messages affichés sur les bannières, et chaque fois elle en apprenait un peu plus à propos du Falun Dafa et du PCC.


Elle a expliqué pourquoi elle avait choisi de photographier les pratiquants dans le Chinatown pour sa nouvelle : "Je pense qu'ils sont un symbole de Londres, une sorte d'image. Chaque fois que je pense à Londres, je pense à eux".


Elle a dit aux pratiquants : "Je respecte vraiment la façon dont vous protestez pacifiquement. Vous savez à quel point la persécution est brutale, mais vous choisissez de parler aux gens de manière discrète. Lorsque certains groupes expriment quelque chose, ils sont impatients d'asséner l'information aux gens. Mais à travers votre paisible musique et votre méditation sereine, vous exprimez très clairement vos aspirations." Elle a expliqué que c'était la raison pour laquelle elle avait choisi de documenter la protestation pacifique et persistante des pratiquants pour sa nouvelle.


De Seattle à Londres

Normi, de Seattle, a dit avoir rencontré un pratiquant il y a trois ans, qui lui a parlé de la pratique spirituelle et lui a offert une fleur de lotus en papier. Depuis lors, Normi a voulu en savoir plus sur les raisons pour lesquelles le PCC persécute le Falun Dafa.


Lorsqu'elle s'est rendue dans le quartier chinois, elle a remarqué l'activité des pratiquants. Elle s'est immédiatement approchée et a discuté avec eux. Elle leur a dit qu'elle avait toujours la petite fleur de lotus et qu'elle voulait en savoir plus sur la persécution. Elle a sorti son téléphone portable et a montré aux pratiquants une photo de la fleur de lotus qu'on lui avait offerte à Seattle.


Elle s'est dite passionnée et désireuse d'en savoir plus sur le Falun Dafa. "La persécution des groupes confessionnels ne peut être tolérée. La foi est le droit fondamental de chacun. La persécution est une erreur et doit être arrêtée", a-t-elle dit.


Elle a expliqué qu'elle n'était au Royaume-Uni que depuis une semaine lorsqu'elle a rencontré à nouveau le Falun Dafa. Le pratiquant a donné à Normi des informations actualisées sur la persécution et une fleur de lotus bleu cristal.

Normi, de Seattle, était heureuse de voir des pratiquants de Falun Dafa à Londres.


Un médecin brésilien : La vérité, la compassion et la tolérance sont ce dont nous avons besoin.

Erica est psychiatre à São Paulo, au Brésil. Elle s'est arrêtée au stand des pratiquants dans le quartier chinois et a déclaré que la recherche spirituelle était sa spécialité. Elle sait que la méditation peut réduire l'anxiété des gens et qu'elle est donc bénéfique pour la paix et la stabilité des communautés et de la société.


"Vérité-Compassion-Patience est une norme élevée qui est difficile à atteindre", a-t-elle dit. "C'est difficile à faire, mais si les gens peuvent au moins essayer de suivre ces principes, ils en tireront un bénéfice pour eux-mêmes et pour leurs communautés. C'est quelque chose dont nous avons besoin tous les jours."


Elle a ajouté : "Si je peux me souvenir de ces trois mots dans ma vie quotidienne, je serai peut-être plus patiente, plus calme et plus présente au bureau. Dans le processus de guérison des autres, j'aurai plus d'empathie pour la douleur du patient."


Le pratiquant lui a montré le lien pour apprendre les exercices en ligne. Elle a dit qu'elle était prête à essayer la méditation.

Erica, une psychiatre, signe la pétition.


L'espoir de pouvoir aider à faire cesser la persécution

Amanda du Canada et son amie Sebatiaf ont signé la pétition. Elle dit avoir entendu parler de la persécution du Falun Dafa par le PCC il y a de nombreuses années, au Canada.


"Quelle chose horrible que de prélever des organes sur des personnes encore vivantes", a-t-elle déclaré. Elle a insisté sur le fait qu'il fallait mettre fin à quelque chose d'aussi cruel. Elle a ajouté que les gens ont le devoir de s'exprimer pour mettre fin à ce genre d'acte maléfique.

Amanda et son ami Sebatiaf

Sebatiaf, originaire du Mexique, qui faisait du tourisme à Londres, a déclaré : "J'espère pouvoir faire quelque chose pour mettre fin à la persécution, ce qui pourrait entraîner un grand changement. Ces persécutions ne se produisent pas seulement en Chine, mais leur impact sur le monde extérieur est très mauvais.


"Nous pouvons certes travailler dur et y parvenir petit à petit. Au moins, ma signature peut jouer un petit rôle dans ce processus. Bien que le Mexique soit loin de la Chine, je suis sûr que ce qui se passe en Chine a des répercussions sur tous les pays du monde. Je n'ai pas beaucoup entendu parler du scandale du PCC au Mexique. Je l'ai appris lors de ma visite en Europe. C'est choquant".


Tallulah, d'Irlande, a dit après avoir signé la pétition que la saisie d'organes sur des personnes encore vivantes n’aurait jamais dû avoir lieu. "J'espère que ma signature pourra aider. J'ai entendu parler de temps en temps de la violation des droits de l'homme par le PCC. La persécution des groupes religieux ne peut pas être tolérée."


Kai est une étudiante locale à Londres. Après avoir signé la pétition, elle a déclaré que plus il y aura de signatures, plus il y aura de personnes qui prêteront attention à la persécution et aideront à y mettre fin.

Kai signe la pétition pour condamner la persecution.


Version chinoise:
https://www.minghui.org/mh/articles/2022/10/2/英国伦敦唐人街弘法-民众表达敬意-450333.html -英国伦敦唐人街弘法 民众表达敬意

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2022/10/5/204167.html - London, UK: Practitioners Hold Events in Chinatown to Introduce Falun Dafa and Expose the Chinese Communist Regime’s Persecution

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.