Fahui européen 2022 - Expériences de vingt années de manifestation pacifique devant l’ambassade de Chine à Londres

(Clearharmony.net) Le 5 juin de cette année marque 20 printemps, étés, automnes et hivers depuis que les disciples de Dafa du Royaume Uni tiennent une manifestation pacifique 24 heures sur 24 devant l’ambassade de Chine.


C’est la miséricorde du Maître et son soutien ainsi que la coopération désintéressée des pratiquants, qui nous ont permis cela ainsi que les petits disciples qui ont suivi leurs parents. Il y a ceux qui sont basés à Londres. Il y a aussi des pratiquants qui sont venus d’autres endroits du monde tels que la Nouvelle Zélande et l’Australie.


Quant au soutien des gens ordinaires, il y a eu des retours de leur part. Un jour une personne a dit que la Reine devrait donner une médaille à ces pratiquants de Falun Gong restés assis calmement devant l’ambassade de Chine parce que leur pacifisme et leur ténacité ont établi un exemple pour les gens du Royaume Uni. Il y a aussi des gens qui ont demandé : "La nuit, ceux qui travaillent à l'ambassade de Chine ont tous quitté le travail, et il n'y a pas beaucoup de gens dans les rues, alors cela a-t-il encore un sens que vous soyez ici si tard ? Je me suis aussi souvent demandée pourquoi nous devions persister dans cette voie ?


En écrivant ce partage, j’ai repensé au processus de cultivation de ces 20 dernières années.


    Le souhait originel

J’ai obtenu le Fa en 1997 et je suis arrivée au Royaume Uni en 1999. Le 1er octobre 2000, un pratiquant occidental, Robert, a initié une manifestation devant l’ambassade de Chine à Londres, qui a duré 3 jours. Lorsqu’il a appris que des pratiquants en Chine continentale avaient perdu leur liberté de croyance et le droit de cultiver et pratiquer et que certains avaient été persécutés à mort, il a voulu agir et s’opposer à la persécution du Falun Gong par le PCC. Après avoir eu connaissance de cela j’ai été très émue, alors j’ai participé à la manifestation de 3 jours avec lui et quelques autres compagnons de cultivation.


J’ai pensé que je ne pouvais pas retourner sur la place Tiananmen en Chine mais que je pouvais faire ce que je pouvais pour manifester pacifiquement devant l’ambassade de Chine.


Après la fin de l’évènement, Robert a également suggéré de faire une manifestation pacifique et pratiquer les exercices de Falun Gong tous les matins devant l’ambassade de Chine. A cette époque, j’étais une étudiante de troisième cycle et l’université n’était pas loin de l’ambassade et j’avais du temps pour le faire, alors j’y ai pris part. A l’époque, il y avait 3 à 4 disciples et tous les matins de jours ouvrables entre 7 et 9 heures du matin, nous avons pratiqué les exercices devant l’ambassade et avons installé à côté une pancarte de format A2.


    Démarrer la manifestation de 24 heures

En mai 2002, le démon Jiang (Ndt : Jiang Zemin, le principal architecte de la persécution) a visité l’Europe. Partout où il allait, il y avait des disciples de Dafa qui émettaient la pensée droite à une distance rapprochée, pendant 24 heures. Au Royaume Uni les pratiquants qui en avaient les moyens sont partis à l’étranger pour participer à l’émission de la pensée droite à distance rapprochée et ceux qui n’ont pas fait ce voyage se sont rassemblés devant l’ambassade de Chine à Londres pour émettre la pensée droite pendant 24 heures. A la fin de l’activité, un autre pratiquant a suggéré que nous persistions à émettre la pensée droite devant l’ambassade de Chine pendant 24 heures. A cette époque, il y avait déjà des compagnons de cultivation qui faisaient cela dans d’autres pays.


Le 5 juin 2002, nous avons commencé à manifester pacifiquement 24 heures sur 24 devant l’ambassade de Chine à Londres. A ce moment-là, j’avais déjà terminé mes études et mon enfant était en vacances d’été et pendant tout l’été je suis restée devant l’ambassade avec mon enfant. Après les vacances d’été, il y avait moins de compagnons de cultivation qui participaient et il y avait la nécessité de garantir qu’il y ait des gens disponibles pour se relayer pendant les 24 heures. Alors j’ai commencé à me coordonner avec les autres pratiquants et j’ai établi une liste de permanence. A cette époque, il n’y avait pas beaucoup de projets de Dafa comme il y a de nos jours et l’organisation des tours n’était pas si difficile mais le principal défi était de gérer les plaintes des résidents du quartier.


Dans le quartier diplomatique de l’ambassade de Chine à Londres, à part le bâtiment officiel d’affaires, il y avait aussi quelques immeubles résidentiels haut de gamme. Au début, certains résidents ont écrit des plaintes disant que le volume de la musique des exercices était trop fort ; également que nos pancartes et nos bannières n’étaient pas soignées ou bien placées et que cela détruisait l’environnement harmonieux ; parce que nous étions là, l’ambassade de Chine a demandé la protection d’agents de police pour la diplomatie. Ces dépenses étaient payées par les impôts du peuple anglais et les Anglais ne devraient pas payer pour la persécution qui a lieu en Chine.


Après que tout le monde ait partagé ses expériences et regardé à l’intérieur, nous avons amélioré les domaines où nous n’avions pas bien fait. La musique des exercices ne devait pas être aussi forte et les pratiquants avec des compétences particulières ont conçu et fabriqué un support et des panneaux d’exposition et après avoir plusieurs fois apporté des améliorations, ils sont devenus ce que nous avons aujourd’hui et lorsque nous devions organiser de grands évènements, nous envoyions à l’avance, des lettres aux résidents des alentours, leur expliquant pourquoi nous organisions cet évènement et nous excusant de leur causer des désagréments. Avant Noël, nous avons envoyé une lettre de remerciement aux résidents des alentours pour leur compréhension et leur soutien.


Après plusieurs années, l’environnement a changé et il s’est amélioré. En hiver, tôt le matin, souvent les résidents du voisinage nous offraient du café chaud ou nous offraient le soir, une boite repas.


    Les tests auxquels nous avons été confrontés

Dans la seconde moitié de l’année 2007, Shen Yun a commencé à se produire au Royaume-Uni. À cette époque tout le monde essayait de trouver comment le promouvoir et en faire la publicité. Plus ou moins tous les pratiquants y participaient mais il semblait qu’il n’y avait jamais assez de monde. À ce moment-là certains pratiquants m’ont demandé, si l’on pouvait transformer la manifestation de 24 heures en une manifestation uniquement de jour, parce que la main d’œuvre nécessaire pour organiser les tours pour s’asseoir pendant les 24 heures entières était trop importante et nuisait à la promotion de Shen Yun. On disait aussi que n’était-ce pas parce que j’étais trop égoïste que je persistais à organiser la manifestation de 24 heures ?


Après les partages d’expériences des pratiquants participant, chacun a convenu qu’il aimerait que la manifestation des 24 heures continue tout en menant à bien les activités de promotion de Shen Yun. J’ai aussi réfléchi : n’étais-je pas trop égoïste en persistant dans ce projet ? N’avais-je pas fait de Shen Yun ma priorité ? Quel était le souhait du Maître ? J’ai pensé que cela devait être que le Maître voulait que nous accomplissions nos tâches avec Shen Yun mais qu’en même temps nous ne suspendions pas les autres projets qui ont besoin d’un soutien à long terme. Si nous n’étions pas intimidés par les difficultés de surface, nous arriverions certainement à voir les arrangements du Maître.


Il y a eu plusieurs occasions où nous avons tous senti que nous ne pouvions pas continuer et qu’il n’y avait vraiment pas assez de gens pour prendre son tour en s’asseyant devant l’ambassade, mais cela a toujours été que : “après avoir passé sous l’ombrage des saules, il y a l’éclat des fleurs et un autre village à l’horizon !” (Zhuan Falun, Neuvième Leçon)


En 2010, Shen Yun s’est produit dans une ville à l’extérieur de Londres. Tous les weekends je devais quitter Londres pour participer aux activités de promotion de Shen Yun et je ne pouvais pas aller prendre mon tour à la manifestation devant l’ambassade de Chine. A ce moment-là un pratiquant qui arrivait juste de Chine continentale a pris ma place dans tous les créneaux vides de la permanence


Une autre année, une pratiquante de Hong Kong est arrivée en Angleterre pour accompagner son enfant dans ses études. Elle vivait dans un endroit non loin de l’ambassade et elle ne savait pas comment se rendre quelque part d’autre mais elle savait juste comment venir à l’ambassade. De cette façon elle a rempli tous les créneaux vides de la liste de permanence.


Après avoir calmé mon esprit et avoir examiné mes propres pensées et actions : est-ce que participer à la promotion de Shen Yun et également persister dans ce projet en même temps provoque un conflit ? Je peux affirmer : non pas du tout. En fait si c’était bien organisé ils s’encourageaient mutuellement.


Je me souviens d’une fois où je suis allée dans la banlieue de Londres pour vendre des billets dans un centre commercial et après avoir terminé à 22 heures, j’ai pris un bus pour retourner au centre-ville et prendre mon tour de nuit à l’ambassade. J’avais présenté et fait découvrir Shen Yun sans arrêt pendant toute la journée au centre commercial et en m’asseyant dans le bus j’ai commencé à me sentir fatiguée. Après avoir pris mon tour, je me suis immédiatement assise pour méditer et d’un seul coup, j’ai senti que l’énergie pénétrait dans tout mon corps et que la fatigue du corps était effacée en un clin d’œil, comme si je prenais une douche et dans mon cœur et mon esprit j’étais remplie de gratitude.


Lorsque je me suis renseignée sur la situation des autres pratiquants, personne n’a senti non plus que cela les avait empêchés de participer à la promotion de Shen Yun. Si des pratiquants distribuaient des dépliants devant un théâtre proche de l’ambassade, généralement cela ne prenait pas beaucoup de temps avant que le spectacle soit terminé. Une fois le temps écoulé et après avoir fini de distribuer les dépliants, ils revenaient devant l’ambassade et continuaient à pratiquer les exercices et émettre la pensée droite, bien qu’il y ait un léger décalage entre eux, ils arrivaient cependant à assurer les deux projets. Il y avait aussi des pratiquants qui prenaient le tour du matin et après avoir pratiqué les cinq exercices, ils allaient faire du porte à porte pour distribuer les dépliants, ce qui leur permettait de “bien recharger leurs batteries” avant de partir.


Après avoir attentivement fait le point, nous avons pu voir plus clairement quoi faire. Tant que nous en tant que corps entier, faisons plus d’efforts dans la communication et la coordination et que nous éliminons plus d’attachements au confort, nous pouvions efficacement continuer.


    Un symbole des pratiquants de Falun Gong s’opposant à la persécution

Pour s’opposer à la persécution, nous avions commencé une manifestation pacifique devant l’ambassade du PCC et en raison de l’escalade de la persécution, cela s’est transformé en une manifestation de 24 heures. Tant que la persécution du Falun Gong par le PCC n’avait pas cessé, notre manifestation pacifique devait continuer. C’était aussi la première pensée unanime de tous les pratiquants qui participaient, à cette période.


Il y a quelques années, à la tombée de la nuit, nous étions entrain de changer l’affiche qui se trouvait sur le panneau. Une voiture est passée et la personne dans la voiture a baissé sa vitre et a demandé : “Est-ce que vous partez ? La persécution est-elle terminée ? Vous devez persister !”


Il y a plus de 10 ans, en pleine nuit, je parlais avec un poète qui venait de terminer une émission avec la BBC. Nous avons eu une conversation assez profonde et j’ai quitté l’endroit de méditation pour me tenir avec lui derrière le panneau d’affichage. Un peu plus tard, un jeune cycliste s’est arrêté devant nous. Je lui ai demandé s’il voulait signer la pétition et il m’a répondu : “J’ai déjà signé et je me suis arrêté pour voir pourquoi personne n’était assis là aujourd’hui ? Est-ce que la persécution a pris fin ? Si oui, il voulait annoncer la bonne nouvelle aux gens qu’il connaissait. Si la persécution n’avait pas pris fin, il voulait s’asseoir là et soutenir le sit-in pendant un moment, jusqu’à ce que quelqu’un arrive alors il partirait.


Dans le cœur et l’esprit des Anglais, cet endroit devient le symbole des pratiquants de Falun Gong s’opposant à la persécution.


    Une fenêtre pour diffuser la vérité

En face de nos panneaux d’affichage, il y a une rue très fréquentée et les voitures passent sans arrêt. Il y a aussi des bus de tourisme qui passent par ici. J’entends souvent des sifflements de gens des véhicules qui passent ou des gens baissant leur vitre pour montrer leurs pouces levés. Nous entendons aussi souvent le guide touristique dans le bus expliquer aux touristes : c’est la manifestation du Falun Gong.


Le grand bâtiment derrière nous est le Royal Institute of British Architects (RIBA) et ils organisent souvent des réunions académiques, des expositions et toutes sortes de soirées. Tous ceux qui entrent et sortent passent comme un flot continu.


Lorsque c’est notre tour, les pratiquants font généralement les exercices, émettent la pensée droite, recueillent des signatures ou distribuent des dépliants à ceux qui passent. De nombreux piétons également, prennent l’initiative de s’arrêter pour regarder les panneaux d’affichage et signent la pétition ou parlent avec les pratiquants pour avoir une meilleure compréhension de la situation réelle. Après une longue période de temps, de nombreux citoyens britanniques, en passant par ici, ont compris la vérité à propos du Falun Gong.


Ceux qui connaissent la situation réelle vont en parler à d’autres. J’ai souvent entendu des piétons expliquer à leurs compagnons : Ce sont les Falun Gong et en face d’eux c’est l’ambassade du PCC et ils sont ici pour manifester pacifiquement.


Il y a 3 ans pendant un week-end, j’étais en poste pendant la journée et j’ai vu qu’un homme occidental était venu directement devant nos panneaux d’affichage en a fait le tour puis a regardé attentivement les panneaux. Après que nous ayons fini de pratiquer les exercices, il m’a demandé : “Êtes-vous ici depuis plus de dix ans ?” J’ai répondu : “Comment le savez-vous ?” Il a répondu que c’était parce que c’était écrit dans son livre. Après quoi, il m’a montré le livre qu’il avait à la main, qui était un livre indiquant les lieux touristiques à visiter à pied à Londres. Il mentionnait notre manifestation pacifique de 24 heures.


Il y a quelques semaines, à la tombée de la nuit, j’étais assise en méditation alors qu’un évènement se déroulait dans le bâtiment derrière moi. J’ai entendu un jeune homme parler au téléphone. Dans sa conversation, il semblait donner des instructions à la personne au téléphone sur la façon d’arriver là : tu dois descendre de la voiture devant le panneau d’affichage du Falun Gong, le Falun Gong est là depuis maintenant 18 ans. Après avoir entendu cela, j’ai pensé qu’il avait certainement dit 18 ans, il devait déjà avoir une bonne compréhension de nous et n’avait fait qu’une erreur de calcul de deux ans. Après un moment, je l’ai encore entendu dire à sa fille : cette dame est une pratiquante de Falun Gong, elle est assise là en méditation pour s’opposer à la persécution. La jeune fille a dit : “rester assis là à méditer, comme c’est ennuyeux !” J’étais impatiente de savoir comment son père allait réagir mais le père n’a rien dit. La jeune fille s’est arrêtée devant le panneau d’affichage et a commencé à le lire et au bout d’un moment elle a dit à son père : “Regarde, une si belle dame a été électrocutée comme ça et à la fin, elle a été persécutée à mort, c’est tellement cruel !”


À ce moment-là j’ai compris qu’il y avait vraiment un champ d’énergie ici, qui désintégrait la matière qui empêchait les êtres de comprendre la véritable situation, donnant aux vies la chance de comprendre la vérité.


Ma compréhension personnelle est qu’avec tous les disciples de Dafa dans le monde qui font des choses pour s’opposer à la persécution, avec chaque projet et chaque effort, bien que peut-être nous ne puissions pas voir de résultat flagrant, cependant tout cela transforme le cœur et l’esprit des gens et ajoute de l’énergie droite dans cette épreuve de force entre le bien et le mal.


    Un bon environnement pour améliorer sa cultivation personnelle

Je ne peux pas me rappeler combien de fois, en passant des tests de Xinxing, je me suis éveillée à des principes du Fa ou ai dénoué les nœuds dans mon cœur lorsque c’était mon tour de permanence.


Une fois, un pratiquant occidental qui participait souvent m’a fait une suggestion : le projet de manifestation devant l’ambassade aide à la cultivation de tous ceux qui y participent, alors vous devriez faire en sorte que tous les coordinateurs soient là et leur permettre de participer et de cette façon cela aura un effet positif sur l’amélioration du corps entier des pratiquants du Royaume-Uni ! J’ai pensé ok ! Cette suggestion n’est pas mal. Cette semaine, il se trouvait qu’un tour de nuit était vide, j’ai donc appelé le coordinateur pour lui demander s’il pouvait venir aider. Il m’a répondu qu’il ne pouvait pas. Dans mon esprit, j’ai commencé à me plaindre que tout le monde disait que ce projet était important mais je ne les voyais pas agir en conséquence. J’ai pris le tour de nuit moi-même. Portant toutes ces émotions, au bout d’un moment je me suis sentie très fatiguée. J’ai donc ouvert la tente et j’ai pensé m’allonger un peu. Au moment où je me suis allongée, j’ai senti que quelqu’un me tirait et essayait de traîner la tente et c’était quelque chose qui n’était jamais arrivé auparavant. Après être sortie pour voir ce qui s’était passé, dès que je suis sortie, j’ai reçu un œuf sur la tête. A ce moment-là, je me suis sentie très découragée dans mon cœur. Pourquoi les choses se passaient si mal aujourd’hui ? Après y avoir repensé, je me suis dit que c’était sûrement de ma faute, autrement je n’aurais pas rencontré ces problèmes. C’était parce que je m’étais plainte des autres pratiquants et des coordinateurs que tout cela était arrivé. Je me suis alors assise et j’ai émis la pensée droite et mon humeur s’est très vite calmée.


Au petit matin, en rentrant chez-moi, j’ai raconté cela à mon mari. Au départ, j’ai pensé qu’il me réconforterait et me consolerait mais de façon inattendue, il a dit : tu dois regarder à l’intérieur et trouver le problème en toi. Lorsque j’ai entendu cela, je me suis sentie si troublée que j’ai eu envie de pleurer. Après m’être calmée, j’ai repensé aux questions auxquelles j’avais pensé tout au long de la nuit : au départ, pourquoi ai-je pris part à ce projet ? Pourquoi ai-je voulu persister dans ce projet ? En ce qui concerne les pratiquants qui pouvaient y participer je devrais chérir leurs efforts et pour ceux qui ne pouvaient pas participer, je ne devrais pas avoir des pensées de plaintes. Je dois mettre mes efforts dans l’accomplissement du projet et je devrais partager avec les autres pratiquants l’importance de persister dans ce projet avec un esprit pur et désintéressé sans mentalité de se faire valoir et alors seulement plus de pratiquants pourront venir participer et le projet pourra continuer.


    Cultiver avec le cœur que vous aviez au début

Depuis le 1er octobre 2000 jusqu’à aujourd’hui, plus de vingt ans se sont écoulés. C’est une longue période et il a commencé à y avoir un certain relâchement. Parfois, j’ai l’impression d’accomplir le travail d’une personne ordinaire, comme s’occuper des affaires courantes. Jour après jour, année après année, nous sommes dans la même scène et faisons le même genre de choses et nous ne pouvons pas voir la scène d’un déferlement comme un raz de marée et il n’y a pas tant d’expériences bouleversantes.


On m’a souvent demandé, persister pendant tant d’années n’a pas été facile, comment avez-vous tous fait pour y arriver ? Je me suis aussi souvent demandée pourquoi je voulais encore persister ? Notre souhait originel n’était-il pas de persister jusqu’au jour où la persécution prendrait fin ? La persécution du Falun Gong par le PCC continue, pour quelle raison nous arrêterions-nous ? C’est parce qu’il y a d’importantes difficultés et que nous ne pouvons pas les surmonter ? Ne pouvons-nous pas continuer à avancer ?


Pendant chacun de ces jours apparemment ordinaires, ce projet nous permet de faire sérieusement les trois choses que les disciples de Dafa doivent faire. Tout en cultivant et pratiquant dans Dafa, notre esprit et notre corps sont continuellement purifiés et élevés à des niveaux plus hauts, nous permettant d’endurer les épreuves et les tests que notre corps rencontre, que ce soit pendant la chaleur torride de l’été et le froid glacial de l’hiver ou durant la saison de pluie ininterrompue, rien de tout cela ne peut faire vaciller la conviction et le désir de persévérer que chacun a.


Il y a eu aussi quelques difficultés dans l’organisation des tours de permanence et cela parce que je n’avais pas bien fait et en plus, ces dernières années, j’ai moi-même pris part à des projets dans les médias ainsi qu’à la promotion de Shen Yun. Si je peux communiquer davantage avec les compagnons de cultivation et partager avec eux l’histoire et la signification de ce projet, il y aurait certainement plus de pratiquants qui y participeraient. Si nous n’y sommes pas encore parvenus, c’est parce que j’ai eu peur que des compagnons de cultivation disent que j’avais la mentalité de me faire valoir ou la vanité de craindre le refus de participer ou la peur de quelque chose d’ennuyeux. J’ai compris que tant que l’on peut s’améliorer sans cesse, on peut parvenir à “cultiver avec le cœur que vous aviez au début”.


Le Maître a dit dans l’“Enseignement du Fa au Fahui de New York 2019”

    “Cependant, je l’ai dit tout à l’heure, arrivés à la fin, nous devons faire encore mieux ce que nous avons à faire, car plus on approche de la fin plus c’est crucial. A l’époque, avec un environnement tellement difficile et tellement pervers, vous l’avez traversé, il n’y a pas de raison que vous ne fassiez pas mieux à la fin. Au début de la persécution, tous les médias du monde relayaient partout les articles de diffamation du Parti communiste chinois (PCC), c’était difficile pour les gens du monde entier de distinguer ce qu’il se passait vraiment. Dans une situation aussi difficile, les disciples de Dafa de la communauté internationale, en clarifiant la vérité, ont changé la perception des gens du monde entier, ils ont traversé cette période. Au final, vous devez chérir vous-mêmes tout ce que vous avez fait, ne pas vous relâcher, on ne peut absolument pas se relâcher.”

Merci Maître. Merci compagnons de cultivation. Veuillez m’indiquer tout chose inappropriée dans mon partage.

Les points de vue exprimés dans cet article représentent les propres opinions ou compréhensions de l'auteur à son niveau actuel de cultivation.


Partagé lors du Fahui européen 2022

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.