Compréhensions sur la physique quantique


Bien que ma formation ne soit pas en physique, après avoir appris le Falun Gong, mon intérêt pour la physique, en particulier la physique quantique, s'est accru. Je pense que l'étude du Zhuan Falun m'aide à comprendre les idées que les physiciens modernes entretiennent. J'aimerais partager avec vous quelques unes de mes compréhensions.

Par exemple, la physique quantique (la branche de la physique qui étudie les micro-particules qui composent un atome), a dores et déjà déclaré qu’il existe d’autres dimensions parallèles à notre dimension visible . Les équations physiques font le postulat de l’existence de ce qui est appelée « anti-matière ». Une autre branche de la physique moderne appelée " théorie des cordes " (les théoriciens des cordes proposent que l’univers est fait de minuscules cordes qui vibrent et que ces cordes sont l’origine de la matière), affirme qu’il y a de nombreuses dimensions parallèles qui coexistent simultanément. Aujourd’hui, en écoutant la Septième conférence du Maître de l’ " Enseignement du Fa à Guangzhou", je me suis éveillée à la correspondance entre ce dont parlent les physiciens quantiques et ce qui est dit dans Zhuan Falun.

Le Maître dit :

    "Nous avons remarqué qu’au moment où un être humain voit le jour, de très nombreux autres lui-même naissent simultanément dans des espaces d’un certain domaine de cet univers; ils ont les mêmes traits, portent le même nom et font à peu près les mêmes choses que lui, c’est pourquoi on peut les considérer comme faisant partie de son être entier.(…) Autrefois, on disait que ces âmes solitaires et ces fantômes errants n’avaient ni à manger ni à boire, et qu’ils étaient bien misérables, c’est peut-être le cas. Mais en fait, nous avons vraiment vu dans quelle situation effrayante cet individu se trouve, il doit attendre et attendre jusqu’à ce que ses autres lui-même dans chaque espace aient achevé le cours de leur vie et seulement alors ils pourront trouver ensemble leur destination finale." (Septième Leçon, Zhuan Falun)

Ma compréhension des conférences audio est aussi que notre forme d’existence ressemble à la structure d’un atome, avec une boule et un trait, une autre boule et un trait, toutes connectées à une boule principale.

Je crois que c'est ce que les équations de la physique indiquent : que les mondes parallèles existent bel et bien et que c'est ce qu'est l'antimatière. Les dimensions parallèles sont des dimensions de type matériel où il existe des êtres qui mangent et boivent également.

Les physiciens parlent également d'un phénomène appelé "matière noire", qui constitue la grande majorité de l'espace. La théorie de la matière noire est née lorsque les astronomes étudiaient le cosmos. La matière noire est quelque chose que les scientifiques ne peuvent pas observer directement mais qu'ils peuvent calculer, et les qualités de sa manifestation dans l'espace peuvent être expliquées par des équations mathématiques. En ce qui concerne la matière noire, selon moi, il s'agit de la matière la plus microscopique que la science n'a pas encore découverte.

Une autre chose qui m'a éclairé est ce que la physique quantique appelle l'incertitude. La physique quantique affirme que l'emplacement des électrons à un moment donné est incertain. Selon moi, cette incertitude est liée aux différences de temps. Ce n'est pas l'emplacement des particules qui est incertain, mais en raison de la différence de temps entre notre dimension et celle de l'atome, nous ne pouvons pas le voir. Si l'atome était agrandi à la taille du système solaire, l'emplacement de chaque électron serait aussi certain que l'emplacement de chaque planète. Depuis notre dimension, il semble que les électrons tournent très vite, mais du point de vue de la dimension atomique, c'est juste aussi lent ou aussi rapide que la révolution des planètes autour du soleil. Je me demande si l'"onde électronique" dont parlent les scientifiques n'est pas sa propre vibration (la vibration des particules dont il est composé... les particules encore plus petites) ainsi que sa vitesse de rotation autour des noyaux ? Pourtant, il ne s'agit pas d'une "vague". Tout comme une vague dans l'océan est composée de molécules, mais prend la forme d'une onde, l'atome a sa propre forme de mouvement. Le Maître nous a dit que l'origine de toute matière dans ce corps cosmique est l'eau. A l'origine même de la matière, l'eau est absolument immobile et est loin de ce que nous connaissons comme eau dans notre monde. J'ai eu la pensée que si l'eau est l'origine de la matière, alors dans différentes dimensions, elle devrait avoir des manifestations des caractéristiques de l'eau. Une onde est l'un de ses attributs ; un "rayon" en est peut-être un autre.

Dans " Enseignement du Fa à la conférence de Fa à San Francisco " (Avril 1997, Enseignements du Fa aux conférences de Fa aux Etats-Unis), Maître a dit :

    " En fait, l’origine de la matière est l’eau. L’eau qui est à l’origine de l’univers n’est pas l’eau terrestre des gens ordinaires. Pourquoi disons-nous que l’eau est à l’origine de la matière ? Lorsque la substance la plus microscopique de différents niveaux a atteint un certain point, il n’y a plus de matière. Une fois qu’il n’y a plus de matière, les grains de matière n'existent plus. Si on regarde plus loin, on découvre quelque chose. On trouve quelque chose de calme et tranquille, où on ne peut voir aucune particule matérielle, quelque chose que j’appelle habituellement l’eau morte, qu’on appelle aussi l’origine, l’eau sans vie. Quand on y jette quelque chose, aucune onde ne se produit. Les vibrations du son ne provoquent aucune vague. C’est complètement tranquille. La composition la plus fondamentale de la matière vient de cette sorte d’eau."

Un autre aspect est qu'avec la conscience vient le choix. Plus une particule est microscopique, plus elle a le choix. Je crois que Maître a parlé de la façon dont, à des niveaux plus élevés, il n'y a plus de question de karma ou de cultivation
, mais un choix que l'univers fait. La science du " monde matériel " ne peut pas comprendre comment, à des niveaux plus microscopiques, les mêmes lois ne s'appliquent pas toujours. Elles sont incorrectes du point de vue des royaumes supérieurs parce qu'il y a un choix. L'expérience de la double fente est un exemple de choix dans les domaines plus microscopiques. Dans cette expérience, un électron a décidé d'agir différemment en étant observé par les scientifiques.


Membrane et cerveau

Le maître a dit :

    " Aujourd’hui, ceux qui étudient scientifiquement le corps humain ont découvert que les pensées d’une personne et les activités mentales de son cerveau peuvent produire une sorte de matière. À un niveau très élevé, nous voyons que c’est réellement une sorte de matière; toutefois cette matière ne se présente pas sous la forme des ondes électro-encéphaliques que les chercheurs ont observées, mais sous la forme d’un cerveau complet.( ...) " (Cinquième Leçon, Zhuan Falun)

Les "théoriciens des cordes" contemporains (scientifiques étudiant une branche spécialisée de la physique quantique) suggèrent que l'univers entier est une grande membrane. Les plus petites particules ressemblent à de petites membranes. En fait, de nombreuses membranes existent simultanément. Jusqu'à récemment, les scientifiques ne pouvaient pas résoudre le mystère du Big Bang, ou de ce qu'ils appellent une "singularité". Les lois de la physique ne peuvent s'appliquer à une singularité et l'origine de l'univers (ou de notre petit univers) ne peut être expliquée. Seul ce qui s'est passé après la naissance de l'univers peut être expliqué par la science moderne. Certains scientifiques ont alors suggéré l'idée d'univers parallèles. Il existe également un problème concernant la force gravitationnelle, la question étant de savoir pourquoi la force de gravité est si faible dans notre dimension ? Il a été suggéré que la gravité provient d'une autre dimension et que sa manifestation est faible dans notre dimension. Ensuite, il y a eu un débat pour savoir s'il y a dix ou onze univers parallèles existant en même temps. Les deux camps de scientifiques se sont affrontés sur cette question jusqu'à ce que les calculs prouvent que les deux théories sont correctes : l'univers à onze dimensions comprend l'univers à dix dimensions. L'idée dominante de la physique actuelle est que le Big Bang a été provoqué par le mouvement de membranes dans une autre dimension. Puisque tout est en mouvement, les membranes sont également en mouvement. Un scientifique a suggéré que le mouvement d’ondes géantes dans une autre dimension et la collision entre les ondes à un certain point ont créé l'univers, ce qui semble résoudre le problème de la singularité.

Je me disais que puisque le Maître nous dit que nos pensées sont sous la forme d'un cerveau, cela ne signifierait-il pas que les pensées des vies supérieures sont également sous la forme de cerveaux existant dans des dimensions plus microscopiques ? Bien que j'aie à ce stade des réserves quant à la question de savoir si l'univers a été créé par des " chocs aléatoires des ondes des membranes dans d'autres dimensions ", comme le prétend la science, mais peut-être existe-t-il un lien entre une forme de pensée ou un cerveau d'un grand être éclairé et l'univers tel que nous le connaissons. L'univers, tel que nous le connaissons, pourrait-il être simplement un "cerveau" (une pensée) d'un être supérieur ? Personnellement, j'ai quelques réserves en ce qui concerne la théorie des cordes elle-même. D'après ma compréhension actuelle, le Maître nous a beaucoup parlé des particules, de la dimension microscopique à la dimension macroscopique. Il nous a également dit que tout est en mouvement.

Dans "Enseignement du Fa à la conférence de Fa au Canada " (Mai 1999), le Maître a dit :

    “Cet univers connu des êtres humains par l’observation au moyen de télescopes est aussi quelque chose dans l’espace qui est constitué de la couche superficielle de particules de ce niveau que sont les molécules, donc il n'a pas dépassé cet espace. Quant au mouvement de cet univers, bien sûr, tout le monde sait que la Terre tourne autour du soleil et les électrons tournent autour des noyaux atomiques, la matière est en mouvement, en réalité, il y a même de plus grandes formes de mouvement. Des scientifiques ont découvert il y a quelques années qu’il semblait que la terre respirait – elle était en expansion puis en contraction. Notre Terre est composée de molécules, donc pour les entités composées de vies plus microscopiques et plus petites, ces entités composées de vies existant à l’intérieur de la Terre, à leurs yeux la Terre n'est-elle pas un univers ? Les molécules qui constituent la Terre ne sont-elles pas toutes des planètes ? Elles sont aussi une couche de l’univers. Alors réfléchissez, à quoi ressemble leur mouvement ? Est-ce que ce n’est pas le même type de phénomène qui est observé dans l’univers par les scientifiques d’aujourd’hui ? "

Si la terre bouge et "respire", et que tout bouge et vibre, se pourrait-il que ce que les scientifiques appellent "cordes" soient en fait des particules en mouvement ? Mais s'agit-il de "cordes", ou bien de particules ?

Récemment, un problème est survenu dans le bon fonctionnement du nouveau collisionneur de particules construit près de la frontière entre la France et la Suisse. Le Grand collisionneur de hadrons (LHC) est le complexe d'accélérateurs de particules le plus grand et le plus puissant du monde, destiné à faire entrer en collision des faisceaux opposés de protons (un des nombreux types d'hadrons) avec une énergie cinétique très élevée. Le maître nous dit que toutes les planètes ont une vie. Si toutes les planètes ont une vie, alors toutes les minuscules particules dans le sens micro et toutes les grandes particules dans le sens macro ont également une vie. Les expériences au collisionneur ne signifieraient-elles pas la collision d'un soleil (un proton) d'un système plus petit avec d'autres soleils ? N'est-ce pas la même chose que si des êtres supérieurs décidaient de jouer avec notre soleil et de le faire entrer en collision avec d'autres soleils pour voir de quoi il est fait ? N'est-ce pas là un grand péché pour les humains ?

En outre, Maître dit dans " Enseignement du Fa à la conférence de Loi d’Atlanta 2003 " :

    " Savez-vous quoi ? Le développement de la science dans le domaine microscopique est encore plus terrifiant. Pour étudier les particules plus microscopiques, la science fait subir aux particules microscopiques la fission, cela provoque des réactions en chaîne infinies de fissions, explosant et se séparant sans cesse. Les scientifiques sont devenus conscients de cela et maintenant ils en ont peur. Si les explosions continuent comme ça, cela ne prendra pas beaucoup de temps avant que la Terre entière se désintègre et disparaisse. Actuellement, aucuns des scientifiques ayant fait ces choses ne sont capables de stopper les explosions, la fission et la désintégration continuent. Les Chinois qui tricotent des pulls savent à quoi le fait de se défaire constamment ressemble, une maille après l’autre. Et ce que la science a apporté à l’humanité ne s’arrête pas là. Ne trouvez-vous pas cela terrifiant ? "

Le Maître nous dit dans la Septième Leçon dans Zhuan Falun : " Tuer peut engendrer un karma considérable.(…).Tuer n’engendre pas seulement un lourd karma, mais soulève en même temps la question de la compassion.(…). "


Dans la Deuxième Leçon, le Maître dit :

    " Comme vous le savez, la matière sous forme de particules comprend des molécules, des atomes et des protons; si vous alliez encore plus loin, si vous étiez capable de voir chacun de ces niveaux comme un plan et non comme un point, vous verriez alors le plan correspondant au niveau des molécules, le plan correspondant au niveau des atomes, les plans correspondant aux protons et aux noyaux, alors vous pourriez voir les formes d’existence dans les différents espaces. Toute matière, y compris le corps humain, existe et communique simultanément avec des niveaux dimensionnels des espaces de l’univers. En physique moderne, lorsqu’on étudie les particules de la matière, on fait des recherches sur une particule, on la désintègre, on la soumet à la fission et après la fission du noyau atomique, on observe les composants qui en résultent. Si on avait un appareil permettant de voir ce qu’il y a à l’intérieur d’un niveau donné en le déployant, de voir une manifestation complète de tous les composants atomiques ou moléculaires existant à ce niveau, si vous étiez à même de voir cela, eh bien vous franchiriez cet espace et vous verriez la vérité existant dans les autres espaces. Les corps de l’homme sont en correspondance avec les espaces externes, et ils ont tous des formes d’existence comme cela. "

En physique quantique, lorsque les scientifiques font référence à un atome, ils parlent de quatre forces principales. La force forte, la force faible, la force électromagnétique et la force gravitationnelle. Pour simplifier, parlons simplement de deux forces, la force électromagnétique qui attire les électrons chargés négativement vers les protons chargés positivement et la force forte qui rapproche les protons chargés positivement. Cette dernière force doit être plus forte que la force électromagnétique, car elle l'emporte sur l'écartement électromagnétique des particules chargées positivement (protons). Selon ma compréhension actuelle, le Maître nous a dit que plus une particule est microscopique, plus sa densité est élevée et plus sa puissance est grande. Se pourrait-il que cette " force forte " soit la force qui maintient ensemble toutes les particules de même niveau ? Ce n'est pas la même force qui maintient ensemble les particules de différents niveaux.


Champ profond de l'espace

En 1995, le télescope spatial Hubble a capturé une image qui est l’une des plus importantes de notre astronomie moderne. Hubble fixant à travers un espace vide, dans une partie quelconque du ciel pendant dix jours a alors capturé une image. Où rien ne semblait exister, l’image qui est appelée Champ profond de l’espace, a capturé environ trois mille galaxies. Le chiffre trois mille apparaît en divers endroits dans Zhuan Falun, et aussi bien que dans diverses conférences du Maître.

    " (...)Comme je viens de le dire, l'univers comme nous l'entendons généralement a, en fait, à peu près la dimension d'un petit univers. Lors de mon dernier voyage aux États-Unis, j'ai expliqué qu'une dimension de plus de 2,7 milliards de galaxies comme la Voie lactée, approximativement, mais moins de 3 milliards, constitue un univers. Et cet univers a une coquille extérieure ou limite. C'est l'univers dont nous parlons en général. Pourtant, au-delà des limites de cet univers et en des endroits toujours plus éloignés, il y a d'autres univers. À l'intérieur d'une certaine limite, il y a encore trois mille univers comme cela. Ces trois mille univers ont tous une coquille extérieure, ils constituent la deuxième strate de l'univers. À l'extérieur de la deuxième strate de l'univers, on peut encore trouver environ trois mille univers aussi grands que la deuxième strate de l'univers. De nouveau, ils ont une coquille extérieure et ils constituent la troisième strate de l'univers. C'est comme les petites particules qui composent le noyau atomique, les noyaux atomiques qui composent les atomes, les atomes qui composent les molécules. C'est comme l'état de particules microscopiques formant des particules plus grandes à l'intérieur d'un système. Cet univers que j'ai décrit est seulement un état à l'intérieur d'un tel système. Ce n'est pas possible de le décrire avec des mots. Le langage humain est incapable de l'exprimer clairement. Dans ces circonstances particulières, on trouve un tel état. Pourtant il y a d'innombrables systèmes, autant que d'innombrables atomes formant des molécules, répandus dans tout l'univers. Peux-tu dire combien d'univers de la petite taille du nôtre existent dans cet univers ? Personne ne peut le dire exactement. Je viens de décrire la deuxième strate de l'univers, ainsi que la troisième strate et le fait que Bouddha Shakyamuni venait de la sixième strate de l'univers. Ceci s'explique seulement dans le contexte d'un seul système, ce système en particulier. C'est comme de petites particules formant de plus grandes particules et de grandes particules formant de plus grandes particules, qui sont à l'intérieur d'un seul système. Pourtant, ce n'est pas limité à un seul système de particules. De nombreuses particules de différents niveaux sont réparties sur le corps céleste tout entier." (" Enseignement du Fa aux Conférences de Fa aux États-Unis ", Mars 1997, Enseignement du Fa à la Conférence de Fa à New York.)


(Image du Champ profond de Hubble)

    " J’ai déjà dit qu’entre un atome et une molécule il y a un vaste espace. Nous les êtres humains, nous vivons entre la couche des plus grandes particules composées de molécules et la couche de particules composées de planètes que nous pouvons voir. Les êtres humains existent dans un tel espace. Une planète est aussi une particule. Plus loin encore, la galaxie de la Voie lactée a aussi une coquille externe. Cette galaxie de la Voie lactée et d’autres galaxies innombrables s’étendent aussi dans tout l’univers. Peuvent-elles former un espace ? Elles sont aussi reliées. Alors au-delà des galaxies, il y a aussi une étendue d’univers. Cette étendue d’univers n’est-elle alors pas une autre couche de particules ? Elle est aussi une couche de particules. L’univers est si immense qu’il n’y a tout simplement aucun moyen de décrire son immensité. De plus, trois mille univers comme l'univers où nous habitons composent une plus grande couche d’univers. Avec une coquille externe à sa périphérie, ils sont des particules de l'univers d'une couche encore plus grande. Les particules dont j’ai parlé s’étendent à partir d’un seul point. En fait, les particules à chaque niveau sont répandues dans le corps céleste tout entier. Toutefois, ce que je viens de décrire ce ne sont que deux niveaux d’univers, pourtant vous le trouvez déjà incroyable. En fait, la science de l’humanité future ne pourra jamais comprendre cela. La connaissance de l’être humain ne pourra jamais atteindre un niveau aussi élevé. Même à ce point, ce niveau de particules n’est qu’un grain de poussière dans le vaste univers, de plus c'est un minuscule et minuscule grain de poussière. Dis-moi ô combien cet univers est immense ! Tout ce dont je vous ai parlé tout du long est ce genre d’espace. "(«" Enseignement du Fa aux Conférences de Fa aux États-Unis ", Mars 1997, Enseignement du Fa à la Conférence de Fa à New York.)

J'ai également réfléchi à la théorie du "Big Bang" et à l'expansion de l'univers. Il me semble que le Big Bang n'est pas la façon dont l'univers a été créé, mais la façon dont il est censé se terminer. En fait, quelque chose peut-il être "créé" par une explosion ? Se pourrait-il que ce que les scientifiques perçoivent comme le début de l'univers soit en fait une observation de sa fin ? Ou peut-être est-ce le début et la fin en même temps ? Le début porte en lui une fin et l'explosion pourrait être à la fois le début et la fin.

Le Maître nous dit qu’il y a différents Fa à différents niveaux. Ma compréhension est que ceci s’applique à différentes lois, incluant les lois mathématiques et physiques. De nos jours, certains physiciens quantiques ont déjà parlé en termes de conscience et de potentialité. Les lois du monde matériel, visible, ne s’appliquent pas au monde quantique. Les anciennes écoles de physique ont du mal à s’accommoder de la compréhension moderne que toute chose n’est pas matière, comme on l’avait cru, mais conscience. Les lois du monde matériel telles que nous les connaissons ne s’appliquent pas au monde microscopique.

En contemplant la correspondance entre la structure d'un atome et la structure de notre système solaire, il m'est apparu que, puisqu'il y a neuf planètes principales dans notre système solaire, pourrait-il s'agir de "la plus grande version" du fluor ? Sur le tableau périodique, un atome de fluor contient neuf électrons. Notre système solaire est composé de neuf planètes. Peut-être cette comparaison pourrait-elle être utile pour de nouvelles découvertes scientifiques.

Ce sont là certaines de mes compréhensions que je voulais partager avec les compagnons de pratique. Sur mon chemin de cultivation, j’ai réalisé que la recherche de la connaissance est également un attachement. À différents niveaux, il existe differents Fa. À certains niveaux, ça va d’explorer les mystères de l’univers et d’essayer de comprendre les énigmes de la vie, mais à un autre niveau la recherche de la connaissance devient un attachement qui doit être abandonné.

Et finalement, voici pour vous un extrait de " rêveries divines ". J’ai trouvé deux vidéos où apparaissent des images de déesses "de type humain ". Que ce soient de vraies images ou non, c’est à vous d’en décider. Mais j’ai trouvé cela pour le moins singulier. A 1min 17, on peut voir clairement le contour de lèvres et un nez, et à 1min 32, le corps entier d’une déesse: http://www.youtube.com/watch?v=-_Fs8oIdD7o

Et quand j’ai vu pour la première fois ce clip , des années avant que je ne commence à cultiver dans Dafa, j’ai senti que je voyais dedans des déesses géante. J’ai pensé que c’était très intéressant. Si vous n’êtes pas d’accord, alors au moins j’espère que apprécierez les photos envoûtantes et la belle musique.

Voici ici le lien de la version téléchargeable http://rapidshare.com/files/4668247/Hubble640.zip

Ceci est juste ma compréhension personnelle à mon niveau actuel. Veuillez signaler tout ce qui serait incorrect.


Merci compagnons de pratique. Merci Maître !

Version chinoise :
http://big5.zhengjian.org/node/237646

Version anglaise
https://www.pureinsight.org/node/5616https://www.pureinsight.org/node/5616


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.