Une expérience de mort imminente conduit une mère célibataire au Falun Dafa

" Après que le médecin a éteint le système de survie et l'oxygène, je suis allée dans l'au-delà et je suis revenue. Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, m'a sauvée. À l'époque, je n'avais pas commencé à pratiquer le Falun Dafa ", a déclaré Sonja, 62 ans, une employée de santé en Allemagne. Elle ne pourrait être plus reconnaissante : "Ma vie m'a été rendue."


Après avoir vécu une expérience de mort imminente, Sonja a eu une nouvelle vie et une révélation. Elle a dit qu'elle avait retrouvé le chemin de son véritable foyer.

Sonja, une pratiquante de Falun Dafa en Allemagne, souhaite à Maître Li Hongzhi un Joyeux Nouvel An chinois.


Décès après deux dents arrachées
Lorsque Sonja s'est fait arracher deux dents de sagesse à la fin de 1995, elle a senti que quelque chose n'allait pas mais elle n'était pas sûre de ce que c'était. Quelques jours plus tard, elle avait une fièvre qui ne partait pas. Elle est allée à l'hôpital et le médecin a vérifié sa bouche après qu'elle lui ait dit qu'elle venait de se faire arracher des dents. L'intérieur de sa bouche était noir. Un examen plus approfondi a révélé qu'elle avait une infection et que la bactérie s'était déjà propagée dans tout son corps.

" Plusieurs jours plus tard, je suis tombée dans le coma. Pendant les quatre semaines suivantes, j'ai compté sur un respirateur pour rester en vie. Les médecins ne pensaient pas que je guérirais et ont décidé d'éteindre le respirateur."


Sonja avait alors 35 ans et avait un fils de 10 ans. Elle avait beaucoup de difficultés dans la vie et son fils était tout ce qu'elle avait.

Lorsque les machines ont été éteintes, Sonja n'avait plus de signes vitaux, mais elle était bien éveillée dans une autre dimension.


Jugée dans l'au-delà, une voix compatissante la défend
" J'ai entendu une voix me dire d'aller avec lui. Je lui ai dit que je ne pouvais pas parce que mon fils était si jeune. " Il n’a que moi et je dois rester ici et m'occuper de lui", ai-je dit. La voix était chaleureuse et gentille mais ferme. Il m'a dit : " Vos pensées sont correctes ici, et seulement ici. Nous prendrons soin de votre fils, mieux que quiconque. Voulez-vous venir avec nous ?" Avec cette promesse, Sonja a accepté de partir.


" Je suis entrée dans un ascenseur rapide. J'avais l'impression qu'il pouvait monter mille étages en une minute. Je suis entrée dans une pièce mais je n'ai pas pu voir les murs. Les rayons blancs et dorés étaient brillants mais doux. J'ai entendu de la musique et je me suis sentie au chaud et satisfaite. Je me sentais comme une goutte d'eau qui retournait à l'océan.


"J'étais dans une chambre isolée où personne ne pouvait entrer. Je me sentais protégé et je n'étais ni effrayée ni inquiète. J'ai entendu une voix venant d’un tribunal. Des gens examinaient mon cas. Un plaignant a décrit à quel point j'étais terrible et a énuméré dix mauvaises choses que j'avais faites. Dans le même temps, les scènes qu'il décrivait ont été projetées sur un écran comme élément de preuve. Je les avais toutes faites, grandes ou petites mauvaises choses. Je me sentais tellement gênée que je voulais creuser un trou dans le sol et me cacher. Si j’étais un tiers entendant ce que j'avais fait, je serais certainement punie.


" La voix s'est arrêtée et la voix qui m'avait guidée ici est apparue ", a déclaré Sonja, " Il ressemblait à mon avocat. Il a dit que j'étais une personne merveilleuse et a énuméré dix bonnes choses que j'avais faites, même les petites choses. Encore une fois, tout ce qu'il décrivait était projeté sur un écran. Certaines étaient des choses insignifiantes que j'avais déjà oubliées. Après avoir écouté sa défense, j'ai senti que j'avais bien fait."


Après la défense, Sonja a entendu de nombreuses voix discuter pour savoir s'ils devaient la laisser retourner là d'où elle venait. "Ils n'étaient pas sûrs que je m'en sorte. Mon 'avocat' a repris la parole et j'ai compris qu'il n'était pas seulement mon avocat mais aussi la personne qui prenait la décision finale. Il voulait que je retourne là-bas et que je continue ma vie."


Il m'a dit : " Si tu es d'accord, tu peux retourner dans ton monde. Retourner à ton corps et prolonger ta vie est plus facile que de laisser te réincarner. De cette façon, tu pourras réussir. Je promets que ce sera un succès cette fois."


" Réussir quoi et qu'est-ce qui sera un succès?" Sonja ne comprenait pas. Néanmoins, elle sentait que la voix pénétrait son âme : " De toute ma vie, je n'ai jamais ressenti une confiance, un espoir, une chaleur et une compassion aussi profonds. J'ai senti que j'étais sauvée et j'ai pleuré ".


À ce moment, Sonja était de retour à l'hôpital. Elle a ouvert les yeux et a vu l'horloge sur le mur. Dix minutes seulement s'étaient écoulées. Voyant qu'elle se réveillait et commençait à se déplacer, les médecins étaient incrédules.


Cette expérience a changé Sonja. "Après cette expérience de mort imminente, je me suis peu souciée des conflits interpersonnels. Mon seul souhait était de trouver la personne qui m'avait rendu la vie, de suivre ses conseils et d’achever ma mission. Je savais que je le trouverais, car il m'avait permis de revenir dans le monde."


Trouver le Maître et une vie merveilleuse
Un jour d'août 1997, Sonja se sentait déstabilisée et voulait aller faire des courses, mais elle n'avait aucune idée de ce qu'elle voulait acheter. Une force l'a attirée dans le centre ville, d'un magasin à l'autre, pour essayer de trouver la chose.


Elle est entrée dans un supermarché et a commencé à feuilleter les magazines. Elle s'est tournée vers une page colorée et s'est arrêtée. "J'ai vu la photo du Maître. Il portait des vêtements d'exercice dorés. J'ai su qu'il était la personne qui m'avait défendue et s'était portée garante pour moi. J'ai pleuré comme un bébé."


L'article du magazine présentait le Falun Dafa. Elle a contacté les pratiquants chinois locaux sur la base des informations contenues dans l'article.


Vingt-cinq ans ont passé et la vie de Sonja n'est plus la même. "Aucun mot ne peut exprimer ma gratitude envers le Maître. En pratiquant le Falun Dafa, je suis devenue paisible. J'offre une aide sincère à tous ceux qui m'entourent, peu importe comment ils me traitent. J'ai cessé de me disputer avec les autres, je leur souhaite simplement du bien."


Elle reste dans le système de santé et aide les groupes minoritaires. Son fils a grandi et a maintenant sa propre famille. Même son apparence a changé. Avant, elle faisait des combats d'autodéfense pour femmes. Aujourd'hui, elle est légèrement en surpoids et a l'air sympathique et moins intimidante. De nombreuses anciennes connaissances ont du mal à la reconnaître.


" En pratiquant le Falun Dafa et en suivant les principes de Vérité, Bonté et Patience, je me rends compte à quel point la vie est merveilleuse. J'espère vraiment que plus de gens pourront l'apprendre. Je souhaite au Maître un Joyeux Nouvel An chinois ! Merci Maître ! "

Les opinions exprimées dans cet article représentent les propres opinions ou compréhensions de l'auteur. Tous les articles initialement publiés par Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur.


Version anglaise:

Near-death Experience Leads Single Mother to Falun Dafa

Version chinoise:
濒死体验中获启示-德国学员感恩大法救度

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.