Paris : " Faites savoir cela avec vos moyens pacifiques à tous ceux qui ont un sens de la justice dans le monde entier , c'est très important ...

Les pratiquants de Falun Gong à Paris ont organisé des journées d'information les 6, 13 et 14 novembre à proximité des stations de métro Châtelet et Pont Neuf,


À l’approche de la saison des fêtes, les passants pressaient le pas, mais la scène paisible de personnes en méditation et la musique au rythme lent les a interpellés. Certains se sont approchés, ont lu l’information affichée, questionné les pratiquants, et certains se sont essayés aux exercices. Puis beaucoup sont allés spontanément signer la pétition appelant à mettre fin à la persécution.


Pratique des exercices du Falun Gong à la station de métro Pont Neuf le 14 novembre
Les gens s’arrêtent, regardent et s’informent à propos du Falun Gong à la station Pont Neuf


Le PCC dénué d’humanité en réprimant des citoyens innocents
Vincent, chef pâtissier dans un hôtel de luxe à Paris, a vu les pratiquants de Falun Gong à la station Pont Neuf le 14 novembre. Il était déjà au courant de la persécution : « Je sais que le Falun Gong était très populaire en Chine dans les années 90, mais les communistes l’ont considéré comme une menace pour leur pouvoir, alors ils ont lancé la répression et fabriqué des mensonges diffamant la pratique. C'est cruel et barbare. Pratiquer cela est un mode de vie, une façon de gérer les choses. Ces personnes le font simplement pour améliorer leur santé. Le régime l’a réprimé parce-que beaucoup de gens le pratiquait. Ça ne va pas."


"Si les gens expriment des opinions différentes de celles du régime, soit ils deviennent le parti le plus faible, soit ils sont emprisonnés et persécutés, c'est inhumain. "


" Vos événements sont très importants. Vous devez informer davantage de gens de la persécution."


Choquée d’apprendre le prélèvement forcé d'organes
Jiovanna, agent immobilier, a été choquée en apprenant que le PCC (Parti communiste chinois) prélevait contre leur volonté les organes de pratiquants de Falun Gong incarcérés et les vendait pour de gros profits. "C'est effrayant. Nous sommes tellement habitués au système démocratique en Europe " a-t-elle dit.


" Aujourd'hui, au 21e siècle, il y a des groupes comme les pratiquants de Falun Gong et les Ouïghours qui n'ont pas le droit de s'exprimer. Cela me rappelle la persécution des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est exactement pareil. Près d'un siècle s'est écoulé, et pourtant nous parlons toujours des Juifs, c'est toujours d'actualité. Nous commémorons cet événement historique pour ne pas oublier et répéter les mêmes erreurs, alors que dans certains pays, ces choses choquantes continuent de se produire."


M. des Abbayes a déclaré : " Nous savons que le PCC est une dictature et qu'il persécute les groupes minoritaires et vole les organes des gens et les vend – c'est une tragédie, c'est une tragédie en Chine, et cela affecte le monde entier."

Les pratiquants font la démonstration des exercices à la station de métro Châtelet le 13 novembre.
Les gens lisent l’information à propos du Falun Gong à la station Châtelet.

La persécution n'aurait jamais dû arriver
Christine une ancienne danseuse, a dit que le PCC est un régime totalitaire et que persécuter des groupes pour leur croyance est un crime


Carmen, 87 ans, a dit à un pratiquant qui prenait des photos de l'événement : " Vous devez envoyer ces photos en Chine, dire aux gens que nous sommes libres ici et que nous devons lutter pour la liberté !"


Commentant l'infiltration du PCC dans les pays occidentaux, Carmen a déclaré : " Nous ne devrions pas coopérer avec eux, c'est tout ! C'est une insulte de commercer avec eux, car les gens en Chine sont exploités."


" La persécution doit cesser. C'est une honte que les gens ferment les yeux et ne disent rien à cause des gains économiques. Ce n'est pas correct. Vous devez persister ! a-t-elle insisté."


Jean-Claude Tichadou a travaillé 47 ans à la mairie de Paris avant de prendre sa retraite. Il n'a pas hésité à signer la pétition lorsqu'il a appris que les pratiquants de Falun Gong étaient toujours torturés en Chine. Il a espéré que sa signature puisse aider à faire cesser la répression.


Il a dit que le PCC ne respecte pas les droits humains et que ces atrocités ne devraient pas avoir lieu. "Nous avons beaucoup de chance de vivre dans une société démocratique", a-t-il ajouté.


Les pratiquants font la démonstration des exercices à la station Châtelet le 6 novembre.
Les gens lisent l’information à propos du Falun Gong à l'extérieur de la station Châtelet..


Le PCC est un cancer- Nous devons l’éliminer
Luis Alarcon, développeur de logiciels, est né dans le Cuba communiste. Il a dit :" Le communisme doit être éliminé. C'est comme un cancer, qui nous fait du mal et nous fait souffrir. Nous souffrons depuis 60 ans. Nous ne pouvons pas exprimer nos opinions, cela a tué notre créativité."


" Nous savons tous que l'idéologie communiste ne fonctionne pas, c'est une dictature. Nous devons éliminer le communisme !"


Jean Duluc, chef d'entreprise, a déclaré : " Nous devons continuer à nous battre, nous opposer à l'injustice et faire entendre notre voix. Utilisez vos moyens pacifiques, même si cela nécessite une patience extrême, et faites savoir à tous ceux qui ont un sens de la justice dans le monde entier et aux internautes ce qui se passe. C'est très important. J'espère que, grâce aux efforts mondiaux, cette persécution prendra bientôt fin. "

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.

Version anglaise:
Paris Resident: It’s Very Important to Let People Hear Your Voices

Version chinoise:
巴黎人-让人听到你们的声音-这非常重要

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.