Un musicien suédois abandonne la drogue après avoir pratiqué le Falun Dafa

Johan, 39 ans, producteur et ingénieur du son à Västerås, en Suède, semble heureux et détendu, avec un sourire éclatant. Il est difficile de croire qu'il a lutté contre la dépendance pendant près de 20 douloureuses années. Seuls ceux qui le connaissent depuis longtemps ont été témoins de la façon dont il a apparemment renoué avec la vie en pratiquant le Falun Dafa (également appelé Falun Gong).


Johan fait le deuxième exercice de Falun Gong, la position debout du Falun.


Johan a montré des talents de musicien dès son plus jeune âge. Il jouait du piano à merveille et composait de la musique. Cependant, lorsque ses parents ont divorcé alors qu'il était jeune, il a été traumatisé. Influencé par ses amis, Johan est devenu accro à la drogue, au tabac et à l'alcool à
l'adolescence et n'a pas réussi à se relever.


"Penser au passé me donne un sentiment de culpabilité. Je souffrais beaucoup de mes addictions et j'ai essayé toutes sortes de moyens pour m'en sortir, mais rien ne fonctionnait. Je ne savais pas pourquoi la vie était si dure. Je me sentais vide jusqu'à ce qu'un jour, en 2011, un de mes amis me présente le Falun Dafa. J'ai commencé à voir une lumière dans l'obscurité", a raconté Johan.


"La première fois que j'ai lu le livre principal de la pratique, le Zhuan Falun, les mots 'Vérité, Bonté et Tolérance' ont pénétré mon esprit. Je pouvais sentir un flux d'énergie dans mon corps alors que je lisais. Bien que je n'aie pas pu comprendre complètement le livre, il a changé beaucoup de mes idées fausses. J'étais très conscient que le livre m'enseignait comment devenir une bonne personne - et c'est ce que je voulais faire. Mais en serais-je capable ? Je n'avais pas assez confiance en moi."


Après que Johan a lu le Zhuan Falun, l'espoir a germé dans son esprit. Cependant, il n'a pas été facile de renoncer à des années de dépendance aux drogues ; c'était comme si elles l'empêchaient de contacter les pratiquants locaux de Falun Gong. Il ne pouvait pas étudier les enseignements du Fa avec assiduité ni faire les exercices tout seul. Ce fut un parcours difficile. Il a fini par passer sept autres années à lutter douloureusement.


À l'automne 2018, Johan était épuisé. Sa petite amie l'a quitté, ce qui n'a fait qu'empirer les choses. Puis sa santé s'est dégradée.


Johan lisant le texte principal de la pratique du Falun Dafa, Zhuan Falun

Un jour, Johan a senti qu'il ne pouvait plus continuer, qu'il avait atteint le fond. Une voix semblait crier du fond de son cœur : "Que dois-je faire ? Que dois-je faire ?" Alors qu'il suppliait pour trouver une issue, une pensée lui est soudainement venue : "Je veux lire le Zhuan Falun. Je veux pratiquer le Falun Dafa." Il a raconté : "Au moment où j'ai eu cette idée, toutes mes angoisses, toutes mes frustrations, toutes mes peurs et tous mes sentiments d'agitation ont disparu."


Avec un sourire sur le visage, Johan a dit : "Je réalise maintenant que le Maître m'a toujours protégé. C'est le Falun Dafa qui a été le phare dans l'obscurité. Le travail sur soi était mon seul moyen de m'en sortir. Je remercie infiniment Maître Li!"


"J'ai pris le Zhuan Falun et j'ai fini de le lire en entier. J'ai trouvé des réponses claires à de nombreuses questions qui me laissaient perplexe. Je voulais le relire, alors j'ai continué à lire pendant des heures. Plus je lisais, plus le sens de ce que je lisais était profond et plus mon esprit était clair. Cela a débloqué mon cœur et m'a donné une force infinie. J'ai finalement surmonté mes obstacles mentaux et j'ai contacté les pratiquants locaux."


Deux semaines après avoir repris la pratique du Falun Dafa, Johan a facilement surmonté sa dépendance aux drogues, une bataille qu'il avait menée pendant près de 20 ans ! Peu après, il a arrêté de fumer et de boire ; même ses allergies ont disparu avant même qu’il le réalise.


"J'ai personnellement fait l'expérience du miracle du Falun Dafa ! Je suis heureux, plein d'énergie et je savoure une nouvelle vie ! Le Falun Dafa est vraiment incroyable", a-t-il dit en souriant.


Johan a également fait de son mieux pour changer ses anciennes habitudes et vivre selon les principes du Falun Dafa (Véracité, Bonté, Patience). Ses relations avec sa famille, ses amis et ses collègues ont continué à s'améliorer. Ceux qui l'ont connu ont été heureusement surpris par sa métamorphose.


Où qu'il aille, Johan raconte toujours aux gens les incroyables bienfaits du Falun Dafa. "Falun Dafa m'a donné le courage et la force de me relever lorsque j'étais dans une impasse. J'ai la chance de connaître Dafa. Je ne l'abandonnerai jamais. C'est incroyablement triste que des gens comme moi en Chine soient emprisonnés et même tués pour leurs organes."


Les parents de Johan étaient ravis de le voir changer pour le mieux si rapidement. Ils ont même trouvé sa musique plus belle qu'avant. C'était incroyable pour eux.


Ses parents sympathisent avec les pratiquants de Falun Gong persécutés en Chine. Tout en faisant l'éloge des principes de Véracité, Bonté et Tolérance, ils condamnent le Parti communiste chinois pour sa persécution brutale de bonnes personnes.


Johan souhaite faire savoir aux gens du monde entier la grandeur du Falun Dafa : "Je recommande sincèrement le livre Zhuan Falun. Il vous explique comment être une bonne personne. Le Falun Dafa est responsable d'innombrables miracles. Je suis l'un d'entre eux. Si vous pouvez consacrer juste un peu de temps à approfondir le sujet, vous saurez qui est juste et qui est mauvais. Ne vous laissez pas tromper par les mensonges du Parti communiste chinois."


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
Swedish Musician Gives Up Drugs after Practicing Falun Dafa

Version chinoise :
瑞典音响师轻松戒毒 见证人间奇迹

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.