La curiosité l'a amené à cultiver et pratiquer

Chaque matin, Lin Mingliang, un actuaire du gouvernement, passait devant le consulat général de Chine à Chicago en se rendant au travail. Lin faisait régulièrement ce trajet, prenant le métro de son domicile dans la banlieue de Chicago à son bureau dans un immeuble fédéral. Il était loin de savoir que sa vie allait connaître un changement étonnant.


Son attention comme celle de nombreux passants était attirée par une scène peu banale– un groupe de personnes assises en méditation silencieuse sur le trottoir en face du consulat chinois. Été comme hiver toute l'année, ils étaient là, quelle que soit la chaleur ou le froid et même s’il pleuvait ou neigeait.


Un jour, il leur a demandé : " Pourquoi êtes-vous là ? Une femme lui a dit qu'ils étaient pratiquants de Falun Gong et qu'ils s'opposaient à la persécution de la pratique spirituelle par le Parti communiste chinois (PCC). Il a soupiré et ressenti de la sympathie pour eux.


Lin a quitté la Chine et est venu en Amérique dans les années 1980 parce qu'il n'aimait pas du tout le PCC. Loin des campagnes politiques du PCC pendant plus d'une décennie, la Chine était pour lui un lointain souvenir.


" En 2000, j'ai entendu parler du Falun Gong et de la façon dont le PCC persécute ses adhérents. Je n'aime pas le PCC. Toujours en train de persécuter un groupe ou un autre. Mais j'étais juste une personne ordinaire et me sentais impuissant ", a déclaré Lin en se rappelant cette conversation.


Il a lu un dépliant à propos du Falun Gong et de ses bienfaits pour la santé mais il avait des doutes. " Ils restent assis là, immobiles. Ils ne bougent pas et ne transpirent même pas. Comment cela peut-il améliorer votre santé ? "


De la sympathie au respect
En voyant ces pratiquants manifester devant le consulat toute l'année, Lin a commencé à les respecter. Ses expériences lui avaient appris que le PCC est cruel et brutal. En Chine, si une personne est ciblé par la persécution, sa famille l'abandonne et coupe les ponts. " Mais ces pratiquants essayaient d'aider des gens qu'ils ne connaissaient même pas et enduraient le climat parfois rude des quatre saisons. J'ai commencé à les respecter parce qu'ils étaient différents des Chinois ordinaires ", a déclaré Lin.


Un matin de neige, il a tout à coup réalisé: " Ils sont plus âgés que moi et ils peuvent rester assis dans le froid glacial de la neige pendant des heures. Je n'ai même pas 40 ans et je cours régulièrement, je fais de la musculation et prends des suppléments nutritionnels, mais je ne peux pas rester assis dans le froid pendant des heures comme ils le font. Il semble que le Falun Gong offre des bénéfices de santé remarquables."


Commencer à pratiquer
Lin détestait l'hiver parce qu'il prenait souvent froid et avait de graves allergies. Il avait des difficultés à respirer et avait mal à la gorge. Il souffrait également de sévères insomnies.


Lorsqu'il a eu quelques jours de congé en 2003, il a rendu visite à sa mère à New York. S'ennuyant, il s'est souvenu du livre Zhuan Falun et a décidé de le lire. Il voulait voir s'il contenait des enseignements profonds et pourquoi le PCC avait si peur que les gens le lisent.


Il a acheté le Zhuan Falun et quelques autres livres de Falun Gong et les a lus. Il a dit à sa mère : " J'ai lu tellement de livres dans ma vie, mais Zhuan Falunest le meilleur. Le Falun Gong est merveilleux. Je suis complètement emballé "


Il a appris les exercices tout seul en suivant les croquis de La Grande Voie de la Perfection Spirituelle, un livre qui enseigne les exercices du Falun Gong et explique leurs bénéfices en matière de santé. Lorsque Lin a fait le deuxième exercice pour la première fois, il a senti le Falun (roue de la loi) tourner entre ses bras. Il avait si chaud qu'il a commencé à transpirer. Il a dit à sa femme : "Le Falun est réel !"


La première fois qu'il a fait les exercices, il a dormi très profondément. Son insomnie et ses vertiges habituels ont disparu. Il se sentait détendu et bien reposé. Une scène est apparue dans son esprit. C'était l'époque où sa famille visitait le parc national de Yosemite en vacances. Il a gravi une montagne et a regardé le lac bleu. Le lac était si paisible et calme. « Mon sentiment était comme ce lac, si paisible et confortable. J'ai été surpris par le pouvoir du Falun Gong », a déclaré Lin.


En revenant de New York, il a constaté que le ciel était bleu et non du gris déprimant habituel et quand il marchait, il avait l'impression de flotter.


Lin Mingliang pratique les exercices du Falun Gong dans un parc.


S'opposer à la persécution
" J'ai toujours été épris de justice et éprouvé de la compassion. Quand j'ai vu une photo de Mme Gao Rongrong, une pratiquante de Falun Gong en Chine défigurée par des décharges électriques, cela m'a bouleversé. J’ai toujours le cœur douloureux quand je vois des photos de pratiquants torturés et que je lis les détails. Ceux qui étaient persécutés étaient des personnes gentilles et innocentes. Je savais que je voulais me joindre aux pratiquants manifestant devant le consulat chinois, participer à des défilés et promouvoir le Falun Gong lors d'événements communautaires. Pourquoi ne pas le faire ? » a-t-il pensé.


La persécution sévissant en Chine était si éloignée qu'il se sentait impuissant à aider. Aujourd'hui, étant lui-même un pratiquant, il s'est assis avec le groupe qu'il voyait tous les matins en allant travailler.


Appeler les compatriotes chinois à rester à l'écart du PCC
La persécution du PCC a attiré l'attention sur la pratique spirituelle. En conséquence, plus de gens connaissent maintenant le Falun Gong et réfléchissent à la persécution. Vingt-deux ans se sont écoulés depuis que le PCC a lancé la persécution en 1999. On peut voir des pratiquants devant les ambassades et les consulats chinois partout dans le monde. À travers eux on perçoit la paix et la bienveillance du Falun Gong.


De 2001 à 2003, il a fallu deux ans à Lin pour passer de la sympathie envers les pratiquants à les respecter. Finalement, il est devenu un pratiquant et s'est joint à leurs efforts pour appeler à la fin de la persécution.


" La persécution en Chine reste grave et j’ignore quand elle prendra fin. Mais ma santé s'est améliorée et c’est un fait. J'ai choisi de pratiquer le Falun Gong. Croire en Vérité-Bonté-Patience est mon choix. Le Falun Gong m'a tant donné, mais Maître Li [le fondateur de la pratique] ne m'a rien demandé ", a déclaré Lin.


"J'ai un message pour mes compatriotes chinois", a ajouté Lin. "Mes propres expériences m'ont prouvé que le Falun Gong est bon. Le Parti communiste chinois persécute un groupe de personnes gentilles et honnêtes et les a privées de leurs droits humains fondamentaux. Le PCC est une bande de criminels. J'espère que les gens en Chine ne lui prêteront pas main forte et ne l'aideront pas à réaliser de mauvaises actions - S'il vous plaît, prenez vos distances d'avec cette bande de criminels !"


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
Curiosity Led Him to Cultivation Practice


Version chinoise:
他从好奇到走入修炼

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.