La persécution du Falun Gong se poursuit, la résistance pacifique continue et les élèves de Jönköping signent pour en finir avec le PCC

Aux alentours de 13 heures, le 31 août 2021, le parc de l'hôtel de ville (Jönköping Rådhusparken) de Jönköping, en Suède, a commencé à s'animer. Les pratiquants de Falun Gong installaient un stand à l'entrée du parc pour y présenter leur pratique. Au son d'une paisible musique, ils ont fait la démonstration des cinq séries d’exercices lents, doux et arrondis du Falun Gong.


La ville de Jönköping est la capitale de la province de Jönköping. La région est boisée à 63 % et compte de nombreux lacs, dont le Vättern, le deuxième plus grand lac de Suède. Dès 1845, Jönköping était célèbre pour son usine d’allumettes. Aujourd'hui, elle est avant tout réputée pour sa beauté naturelle et pour l’influence internationale de son 'Université.


Le parc de la mairie de Jönköping est situé juste entre plusieurs écoles. Les activités des pratiquants de Falun Gong ont attiré des personnes de tout le quartier , notamment des étudiants des collèges et des universités. Les gens s'arrêtaient pour regarder les pratiquants de Falun Gong faire des démonstrations, prenaient des photos, lisaient l’information sur les panneaux d'exposition, parlaient aux pratiquants, signaient la pétition pour en finir avec le Parti communiste chinois, et certains se sont mis à pratiquer le Falun Gong.



Des lycéens suédois : Pouvez-vous nous apprendre à pratiquer le Falun Gong ?
"Je ressens une énergie très forte", "Ça a l'air très paisible", "Ça doit être très relaxant", "Je veux l'apprendre aussi", commentaient entre eux un groupe de garçons de troisième année, regardant la démonstration des exercices.



Après avoir écouté la présentation du Falun Gong par un pratiquant, un garçon a demandé : "Pouvez-vous nous apprendre la pratique ? Nous aimerions essayer." Ils ont appris la première série d’exercices, après quoi ils ont dit se sentir pleins d’énergie et en même temps apaisés.


En apprenant que la pratique avait été interdite en Chine par le Parti communiste chinois, ils ont aussitôt signé la pétition pour en finir avec le PCC


Un citoyen suédois : Je sais que le PCC est mauvais
Un homme travaillant dans un bureau voisin a pris en passant un dépliant sur la désintégration du PCC qu’il a commencé à feuilleter en marchant. Après avoir fait quelques pas, il est revenu et a dit au pratiquant qui lui avait tendu le dépliant : "Je sais que le PCC est mauvais. Nous avions l'illusion qu’en travaillant avec eux, en ayant des villes jumelles et davantage de contacts, nous les influencerions peu à peu."


Voyant son cadet sourire, il a poursuivi : "Oui, nous avons été naïfs ! Aujourd'hui, nous constatons de plus en plus que l'on ne peut pas faire confiance au gouvernement chinois. Ils profitent de notre système social démocratique et surveillent secrètement notre site web parlementaire pour voir quels députés ont présenté des motions critiques envers le PCC au cours des années précédentes. Que cherchent-ils en Suède ?" Il a ensuite cité certains des comportements scandaleux du personnel de l'ambassade de Chine en Suède.


Le participant lui a en outre exposé la nature maléfique du parti communiste chinois. En partant, l’homme a signé la pétition et a remercié les pratiquants de Falun Gong pour leurs efforts.


Des étudiantes : nous allons dire à nos camarades de classe de venir signer pour vous soutenir
Deux étudiantes universitaires qui venaient de sortir de cours se promenaient dans le parc. Les pratiquants de Falun Gong leur ont donné des dépliants, leur présentant le Falun Gong et la vérité sur la persécution du Falun Gong par le PCC. L'une d'eux avait vu des pratiquants de Falun Gong s’exercer dans d'autres villes et estimé que l'atmosphère était positive et le champ d'énergie très fort. Elles ont condamné le PCC pour avoir interdit une pratique aussi saine physiquement et mentalement.


Un autre a déclaré : "Le PCC ne persécute pas seulement les Chinois, mais aussi les gens du monde entier. Ce fléau venu de Wuhan a causé des dommages à l'économie mondiale et coûté de nombreuses vies parce que le PCC dissimule et fuit ses responsabilités." Les jeunes femmes ont signé la pétition et ont dit : "Nous allons retourner dire à tous nos camarades de classe de venir signer pour vous soutenir."


Un moment plus tard, un groupe de leurs camarades de classe s’est approché et tous ont signé la pétition.


Des pratiquants de Falun Gong : la persécution se poursuit, la résistance pacifique continue


Veronica, qui a entrepris la pratique en 1999, est originaire d'une ville voisine et était l'organisatrice locale de l'événement. " J'ai le sentiment que de plus en plus de personnes sont prêtes à nous écouter ", a-t-elle déclaré. La dissimulation du coronavirus par le parti communiste chinois a amené ce fléau à ravager le monde. Ce serait formidable si davantage de personnes réfléchissaient à la manière de rendre le monde un peu meilleur chaque jour. En tant que pratiquante de Dafa, j'utilise "Vérité, Bonté et Tolérance " pour guider mes paroles et mes actions au quotidien et gagne de la force pour faire face aux défis et aux difficultés de la vie."


June a déclaré : "Je dis aux personnes avec lesquelles j'entre en contact que le Falun Gong est une pratique fondée sur le principe de Vérité, Bonté et Tolérance, qui nous permet de devenir une personne physiquement saine et moralement droite. Je suis passée d'une personne sentimentale avec un corps malade à une personne joyeuse et optimiste avec un corps sain. La plupart des personnes que je rencontre aujourd'hui sont des jeunes, dont certains connaissent la persécution des pratiquants de Falun Gong par le gouvernement communiste chinois en Chine continentale et ont volontairement signé la feuille de pétition pour la dissolution du PCC. Le Falun Gong a profité à des personnes du monde entier, mais en Chine, il est persécuté depuis longtemps par le régime communiste chinois Je veux que plus de gens sachent la vérité. La persécution n’a pas cessé, la résistance pacifique continue".


Hemant, ingénieur logiciel, a appris l'existence du Falun Dafa en 2011 par l'intermédiaire d'un responsable de son lieu de travail qui le pratique. Je veux faire connaître aux gens de la beauté du Falun Dafa et la vérité sur la persécution du Falun Gong par le parti communiste chinois", a-t-il dit. Je veux dire au peuple chinois que les gens du monde entier peuvent pratiquer le Falun Gong en dehors de Chine et en tirer profit. Ne vous laissez pas tromper par les mensonges et la propagande du PCC."


Après les activités de l'après-midi, les pratiquants de Falun Gong se sont spontanément divisés en quatre groupes et se sont rendus dans d'autres villes de la province pour faire passer le message de condamnation des crimes du PCC à leurs habitants.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.