Résonance : Le mystère et la science du renforcement de l'immunité du corps humain (1ère partie)

Résonance de Schumann

Cette pandémie dure depuis 18 mois, la dernière vague d'infections s’étant propagée en Inde, à Taïwan, en Chine continentale et dans d'autres endroits. Dans le même temps, de nouveaux variants du virus sont apparus, avec une infectivité et une transmissibilité accrues. Cela a également réduit la spécificité et l'effet des vaccins. Puisqu'il n'existe pas de médicaments miracles, pouvons-nous renforcer l'immunité des gens pour qu'ils puissent se défendre complètement et en toute sécurité contre les virus ?


En fait, il y a eu des personnes dont l'état s'est amélioré ou qui ont rapidement récupéré d'une infection par le virus Covid-19 sans traitement médical. Comment cela s'est-il produit ?


Comme indiqué ci-dessous, les scientifiques ont découvert que l'ADN humain semble avoir d'autres fonctions que le simple enregistrement de l'information génétique.


En rassemblant des informations pertinentes, on peut découvrir qu'il existe déjà des moyens de renforcer l'immunité. J'espère que les discussions de cet article vous mèneront sur la voie de la santé et d'une meilleure compréhension de la vie.


C'est un sujet important car les nouveaux variants du virus ont réduit l'efficacité du vaccin. Sans médecine magique, l'amélioration de l'immunité pourrait être essentielle pour nous permettre de contrer le virus.


1. Types de résonance
Passons en revue le phénomène courant de résonance, qui se produit lorsque la vibration d'un système physique déclenche la vibration d'un autre système physique. En d'autres termes, lorsque les fréquences de deux objets sont les mêmes, la vibration peut facilement passer de l'un à l'autre. La forme la plus courante est la résonance acoustique. Il existe de nombreux types de résonance dans notre vie, comme celle des instruments de musique, la réponse de nos tympans au son, et la résonance dans les circuits électriques.


Nous pouvons commencer par le son. Comme nous le savons, le son a différentes fréquences. Par exemple, les sons aigus sont aigus, tandis que les sons de basse fréquence sont profonds. En fait, la chaleur, la lumière du soleil, l'activité mentale, les émotions, les pensées, les mots, le corps humain et l'univers sont tous des ondes avec des fréquences. Par conséquent, l'esprit et les émotions peuvent-ils avoir une résonance physique ? C'est un sujet intéressant puisqu'il est lié à notre santé et à notre immunité. Nous reviendrons plus tard sur ce sujet.


Voici quelques expériences.


Backster : Emotion et ADN

Cleve Backster, spécialiste des interrogatoires pour la Central Intelligence Agency (CIA), est surtout connu pour ses expériences sur les plantes dans les années 1960. En 1966, il a découvert et enregistré des plantes qui manifestaient des émotions, ressentaient de la douleur et faisaient preuve de perception extrasensorielle (PES). Qualifiant ce phénomène de perception primaire, il a publié ses travaux dans l'International Journal of Parapsychology en 1968.


Dans une autre expérience menée par Backster, il a prélevé des échantillons d'ADN sur des volontaires et les a reliés à un capteur pour enregistrer les changements. Lorsque les volontaires sont restés dans une autre pièce et ont ressenti des changements émotionnels, leurs échantillons d'ADN ont également eu une forte réponse électrique au même moment. Autrement dit, les émotions humaines pouvaient produire certaines fréquences qui pouvaient être reçues par leur ADN à travers l'espace, formant ainsi une résonance.


Les gens ont appris qu'une bonne humeur contribue à améliorer la santé et l'immunité. Mais face à toutes sortes de stress dans la vie, notamment la menace de la pandémie, la gestion des émotions n'est pas facile.


Existerait-il dans l'univers des ondes qui déclencheraient une résonance positive en nous et dans notre ADN ? Si c'est le cas, cela pourrait nous être bénéfique à bien des égards. Où pouvons-nous donc la trouver ?


Examinons une deuxième expérience.


Rein : L'intention de l'esprit et l'ADN

Glen Rein, un biologiste formé à l'Université de Londres, a découvert que l'esprit humain pouvait affecter la structure de l'ADN.


Normalement, l'ADN existe sous la forme d'une double hélice. Lorsque l'ADN est répliqué, endommagé ou dénaturé, il subit un déroulement. Ces changements structurels de déroulement et d'enroulement peuvent être mesurés par l'absorbance à 260 nm.


Dans l'expérience de Rein, des échantillons d'ADN, tels que l'ADN placentaire humain, ont été placés dans de l'eau désionisée avec un traitement pour dérouler (dénaturer) partiellement l'ADN. Plusieurs volontaires ont ensuite regardé les échantillons d'ADN avec la ferme intention de dérouler ou de réenrouler l'ADN. En conséquence, entre 2 et 10 % des échantillons ont subi des modifications structurelles, alors que seulement 1 % des échantillons ont été modifiés dans le groupe témoin (où les volontaires ont regardé les échantillons sans faire appel à une quelconque intention mentale).


Cette découverte a montré la relation étroite entre l'esprit humain et l'ADN. Une explication possible est que les activités mentales sont des ondes qui peuvent être détectées par l'ADN et former une résonance.


La résonance Schumann

De nombreux scientifiques ont étudié les fréquences de la terre. L'un d'entre eux était Nikola Tesla, et un autre Winfried Otto Schumann.


Tesla était un inventeur, un ingénieur électrique et un ingénieur mécanique américain. En 1899, il déménage son laboratoire à Colorado Springs, où il peut étudier l'électricité à haute tension dans les zones de haute altitude. Il a découvert que la terre est un conducteur et a produit des éclairs artificiels.


Outre ses travaux sur le courant alternatif (CA), Tesla a également consacré beaucoup d'efforts à l'étude de la distribution d'énergie électrique sans fil et de la communication sans fil. Sur la base de ses résultats expérimentaux et de ses calculs, il a estimé que la fréquence de la terre était proche de 8 Hz.


Ce phénomène a été approfondi par le physicien allemand Winfried Otto Schumann dans les années 1950. Il s'agissait plus précisément d'une série de pics spectraux dans la partie extrêmement basse fréquence (ELF) du spectre du champ électromagnétique terrestre, connus sous le nom de résonances de Schumann (SR).


En fait, l'espace entre la surface de la terre et l'ionosphère conductrice agit comme un guide d'ondes fermé, tandis que les dimensions de la terre font que ce guide d'ondes agit comme une cavité résonnante pour les ondes électromagnétiques. Cette cavité est naturellement excitée par les courants électriques de la foudre. Le mode fondamental est une onde stationnaire dans la cavité terre-ionosphère avec une longueur d'onde égale à la circonférence de la terre. Le mode le plus bas a une fréquence de 7,83 Hz.


Il est intéressant de noter que la fréquence de la terre est à peu près la même que celle de l'hippocampe dans le cerveau humain. "Les ondes alpha du cerveau humain fonctionnent dans cette gamme et la résonance électrique de la terre se situe entre 6 et 8 hertz. Ainsi, l'ensemble de notre système biologique - le cerveau et la terre elle-même - fonctionne sur les mêmes fréquences", a écrit Tesla.


Il a été démontré qu'une lésion de l'hippocampe entraînerait une perte de mémoire et un affaiblissement du sens de l'orientation. En outre, les scientifiques ont conçu de petits générateurs produisant des résonances de Schumann que les astronautes peuvent transporter pour maintenir leur état physiologique.


2. Interactions des résonances

L'ADN et les ondes

Le biophysicien et biologiste moléculaire russe Peter Gariaev a effectué des recherches sur la technologie laser, la matière noire, la nano-structure, la superconductivité, les rayons cosmiques et l'astronomie gamma.


Dans une expérience, Gariaev a montré que l'ADN pouvait absorber des protons. Après avoir placé l'ADN dans un récipient en quartz, il a traité l'échantillon avec une faible lumière laser. Un instrument de détection a indiqué que l'ADN avait absorbé tous les protons comme une éponge qui absorbe l'eau.


Au lieu de simplement le traverser, l'énergie lumineuse pourrait être absorbée par le corps humain comme l'eau. L'énergie peut ensuite être stockée et utilisée. Le phénomène des résonances de Schumann mentionné ci-dessus est également un exemple d'absorption par le corps humain de l'énergie de l'univers pour son autoprotection.


Radios et ondes

De nos jours, de nombreux téléphones portables sont dotés de capacités de recharge sans fil. Sans fil, la batterie peut être chargée par une bobine électromagnétique. Ce chargement sans fil fonctionne de la même manière qu'une radio reçoit les signaux d'une station de radio.


À l'intérieur d'une radio se trouve un tuner qui sélectionne la fréquence. Une partie du tuner est une bobine de fil réglable appelée inducteur. Lorsque le tuner est réglé, il peut recevoir les signaux de différentes stations de radio.


Comme nous l'avons vu ci-dessus, une énergie telle que les résonances de Schumann est bénéfique pour le corps humain. Alors, existe-t-il d'autres types d'énergie dans le cosmos qui peuvent nous être bénéfiques ?


(À suivre)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Resonance: The Mystery and Science of Boosting the Human Body’s Immunity (Part 1)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.