Nous pratiquons le Falun Dafa au Kenya, en Afrique

Imaginez une fête de Noël pour plus de 1 000 enfants. Tout le monde est excité et saute, court partout, parle fort - certains se disputent... Quelque deux cents bénévoles, enseignants et parents tentent de maintenir l'ordre, sans grand succès.


Soudain, une musique apaisante et une voix calme et douce retentissent dans le haut-parleur : chen (étirement)... fang song (détente)... ." Les enfants se calment immédiatement pour suivre une femme sur scène qui fait les exercices de Falun Dafa, leurs jeunes visages concentrés et enthousiastes.


Cette scène s'est produite lors d'une célébration de Noël 2019 au Rwanda, en Afrique. Par la suite, presque tous les enseignants, parents et bénévoles se sont approchés de la femme et l'ont remerciée pour la démonstration des exercices. Cette femme est Lily, une pratiquante de Falun Dafa. Un parent a déclaré : "C'est le plus beau moment de la journée !" Le secret de Lily pour garder les plus de 1 000 enfants calmes était de leur montrer la première série d'exercices de Falun Dafa - "Bouddha étirant mille bras."

Une célébration de Noël en 2019 au Rwanda, en Afrique. Lily, une pratiquante de Falun Dafa, fait une démonstration du premier exercice de Falun Dafa.

L'histoire de Lily
Lily a grandi au Vietnam. Alors qu'elle poursuivait des études supérieures aux Pays-Bas, elle a rencontré son futur mari et s'est installée là-bas. Après avoir commencé à travailler pour le Programme des Nations unies pour l'environnement, elle a été envoyée au Kenya. Le couple, ainsi que leur fils et leur fille, vivent dans la capitale, Nairobi.


Un tournant s'est produit en 2015. À cette époque, Lily subissait une énorme pression au travail. Ses collègues sont originaires des quatre coins du monde, et beaucoup d'entre eux étaient en concurrence les uns avec les autres pour obtenir des promotions. Confrontée au dilemme entre un goulot d'étranglement professionnel et ses propres attentes élevées, ainsi qu'à un fort désir de réussite, Lily est devenue dépressive. Cela a entraîné des vertiges, des maladies rénales et des problèmes de foie. Sa santé déclinant, Lily a estimé qu'elle n'avait pas d'autre choix que de prendre une longue pause et de retourner au Vietnam pour se rétablir.


La mère de Lily pratique le Falun Dafa et recommande souvent cette pratique à sa fille. Lily la repoussait toujours, disant qu'elle était trop occupée par son travail. Cette fois-ci, lorsqu'elle est rentrée à la maison, sa mère lui a fait écouter la vidéo d'instruction des exercices de Falun Dafa. Ne voulant pas manquer de respect à sa mère, Lily a suivi son conseil et a regardé la vidéo. Après avoir regardé la vidéo une fois, Lily a remarqué que son esprit était calme et que tout son corps était chaud comme s'il y avait un courant chaud qui circulait en elle.


Lily a continué à faire les exercices et est devenue une pratiquante de Falun Dafa. Avant qu'elle ne commence à pratiquer, cinq lésions ont été trouvées sur son foie et les médecins ont soupçonné qu'il s'agissait d'un cancer. Cinq jours après avoir commencé à faire les exercices, Lily a subi une imagerie par résonance magnétique nucléaire, qui a montré que les kystes sur son foie étaient bénins. Cela lui a donné la confiance nécessaire pour retourner travailler au Kenya.


Au cours des mois suivants, en raison de son emploi du temps chargé, Lily n'a pu faire les exercices que 45 minutes par jour. Elle n'avait pas encore lu le Zhuan Falun, mais regardait seulement les conférences vidéo de M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, une fois par mois. Néanmoins, bon nombre de ses maladies ont disparu, notamment ses problèmes de foie, ses maux d'estomac, ses douleurs thoraciques et son asthme. D'autres problèmes ont également été résolus. Sa toux chronique, si grave qu'elle crachait parfois du sang, a également disparu.


Impressionnée par les principes de Dafa (véracité, bonté et tolérance), Lily a décidé de les appliquer dans sa vie quotidienne. Pendant son enfance au Vietnam, elle a souvent été grondée ou battue par son père et ses oncles. Ces expériences l'ont rendue colérique, ce qu'elle a souvent montré dans sa vie familiale et professionnelle. En tant que formatrice au Programme des Nations unies pour les établissements humains, avec des stagiaires du monde entier, Lily ne pouvait pas tolérer les erreurs des autres. Elle pouvait fermer les yeux sur la première erreur, mais lorsque les gens faisaient la même erreur à plusieurs reprises, elle se mettait en colère. À la maison, elle se mettait souvent en colère contre sa mère, son mari, son fils et sa nounou, se disputant avec eux tous les jours. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, Lily a réalisé que sa mauvaise humeur constante blessait les autres, alors elle s'est efforcée de se contrôler.


En 2020, Lily s'est rendue à Taïwan et a assisté à une conférence de partage d'expériences de Falun Dafa. Là-bas, elle a beaucoup appris des pratiquants taïwanais. Lorsqu'elle et d'autres personnes sont arrivées avec une heure de retard à un rassemblement, les praticiens taïwanais qui les accueillaient ont été très gentils, chaleureux et attentionnés. Cela a fait réfléchir Lily sur son propre comportement, et elle a su qu'elle devait changer sa façon d'interagir avec les autres. Aujourd'hui, elle ne s'énerve plus facilement.


Au travail, elle a également appris à considérer les choses du point de vue des autres. Comme d'autres pays africains, la majeure partie du Kenya est rurale et les gens ont tendance à faire les choses à un rythme lent. Après avoir réalisé cela, Lily fait de son mieux pour aider les gens en tant qu'amie, et non en tant que patron.


Ayant elle-même bénéficié du Falun Dafa, Lily essaie également de faire découvrir la pratique aux autres. Elle a par exemple organisé une fête de Noël pour plus de 1 000 enfants en 2019.


Un adolescent abandonne les jeux vidéo

La famille de Lily : Lily (première à partir de la gauche), son fils Michel (deuxième à partir de la gauche), sa fille et son mari.

Michel, le fils de Lily, âgé de 14 ans, a commencé à pratiquer le Falun Dafa en février. Chaque matin, il se lève tôt pour faire les exercices et lire une conférence du Zhuan Falun. Il a trouvé que faire ses devoirs scolaires était beaucoup plus facile et il a beaucoup d'énergie chaque jour.


Jouer aux jeux vidéo était la norme pour Michel et il y jouait souvent jusqu'à très tard le soir. Pendant ses cours en ligne de 8e année, à cause de sa dépendance aux jeux vidéo, il n'a pratiquement pas fait de travail scolaire. Occupé à jouer toute la journée, il sortait rarement et ne pratiquait plus les sports qu'il aimait auparavant. Cependant, après être devenu un pratiquant de Falun Dafa, Michel a cessé de jouer aux jeux vidéo. "Je pense que cet attachement est très mauvais, peut-être même aussi mauvais que l'attachement à la cigarette, alors j'ai arrêté", a-t-il écrit dans un récent article de partage d'expérience.


Michel a commencé à partager ses nouvelles prises de conscience avec ses amis. L'un d'eux avait l'habitude de jouer à des jeux vidéo avec Michel. Maintenant, lorsqu'ils se rendent visite, ils font habituellement les exercices de Falun Dafa ou lisent le Zhuan Falun.


En suivant les principes du Vrai, du Bien et de la Patience (en chinois , Michel est également devenu plus mature. La famille a une nounou depuis que Michel a un an. Michel se disputait souvent avec la nounou parce qu'il voulait toujours manger un en-cas entre les repas. Après être devenu un pratiquant de Falun Dafa, Michel a cessé de le faire. Chaque fois que la nounou se plaignait de lui, il s'excusait auprès d'elle.


Sa relation avec son père s'est également améliorée. "Avant de devenir pratiquant, mon père et moi nous disputions souvent à propos de certaines choses, qu'il s'agisse d'utiliser les bons couverts pendant les repas ou de mes projets d'avenir", a-t-il écrit. "Mais maintenant que je suis pratiquant, mon père et moi n'avons plus de conflits - car pour avoir un conflit, il faut être au moins deux à se battre ou à se disputer, et je ne me bats pas et ne me dispute pas en retour."


Une nounou sans souci

Phaustine a commencé à pratiquer le Falun Dafa il y a trois ans.


Phaustine est née au Kenya et elle a 36 ans. En tant que nounou de la famille de Lily, elle pratique le Falun Dafa depuis trois ans.


La mère de Lily a donné à Phaustine une fleur de lotus en papier avec les mots "Falun Dafa est bon". Phaustine l'a ensuite donnée à sa petite fille Rebecca, qui l'a beaucoup aimée et était très heureuse de l'avoir. Rebecca était souvent malade. Lorsqu'elle tombait malade, Phaustine n'avait d'autre choix que de s'absenter du travail pour s'occuper d'elle. Trois mois après que Phaustine ait commencé à pratiquer le Falun Dafa, sa fille n'a plus été malade. En fait, tous les membres de sa famille sont en bonne santé et heureux. Elle attribue cela aux bénédictions de Falun Dafa.


Rebecca, la petite fille de Phaustine


Phaustine pense que le plus grand changement qu'elle a remarqué après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa est son état d'esprit. Elle sait que rien n'est une coïncidence et ne s'inquiète donc plus des pertes ou des gains superficiels dans la vie. Elle a récemment subi une perte due à un investissement. Si cela s'était produit dans le passé, elle aurait été déprimée pendant longtemps. Aujourd'hui, elle a appris à gérer ses émotions. Phaustine se rappelle que la frustration et la dépression n'aideront pas la situation. En tant que pratiquante de Dafa, Phaustine sait comment faire face aux difficultés et elle a confiance en l'avenir.


L'histoire d'une famille du quartier

La mère de Kamran fait la deuxième série d'exercices de Falun Dafa.


Kamran, 10 ans, est un Indien du Kenya et un voisin de la famille de Lily. Il y a environ un an, une personne âgée de la famille de Kamran est décédée, laissant la famille dans un grand chagrin. La mère de Kamran était si triste qu'elle ne pouvait pas dormir. Lorsque Lily et Michel sont venus présenter leurs condoléances, ils leur ont parlé du Falun Dafa et ont enseigné les exercices à la famille. Ils ont également fait les exercices ensemble plusieurs fois par semaine et la situation de la famille s'est grandement améliorée.


Kamran, 10 ans, fait le cinquième exercice de Falun Dafa, la méditation.


Deux semaines ont passé et la mère de Kamran a été surprise de constater que le membre de la famille qui en avait le plus bénéficié était Kamran. Le petit garçon souffrait d'une maladie cardiaque, et il avait du mal à se tenir debout ou à marcher. En raison de ses difficultés respiratoires, il ne pouvait guère faire de sport et devait fréquemment s'arrêter et se reposer, même lorsqu'il marchait. De plus, il avait souvent froid, quelle que soit la période de l'année.


Après avoir appris les exercices, l'état de Kamran a radicalement changé. Sa mère a dit que son corps est maintenant chaud. Kamran dit qu'au lieu de se sentir tout le temps fatigué, il a beaucoup plus d'énergie maintenant. Lorsqu'on lui demande ce qu'il comprend de la pratique, le garçon répond timidement : "Falun Dafa, c'est génial !" Et toute sa famille est d'accord.


Depuis que le Falun Dafa a été présenté pour la première fois au public en 1992 à Changchun, dans la province de Jilin, en Chine, la pratique a bénéficié à environ 100 millions de personnes dans plus de 100 pays sur presque tous les continents. Les gens de toutes les nations et de tous les groupes ethniques aspirent à une bonne santé, à la sécurité et à l'espoir. Des millions de personnes ont vu ce désir satisfait grâce au Falun Dafa.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.

Traduit de la version anglaise :
We Practice Falun Dafa in Kenya, Africa

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.