Des représentants de la Chambre des États-Unis et des sénateurs présentent une législation bipartisane pour aider à mettre fin au prélèvement forcé d'organes par le PCC

Le représentant Chris Smith


Le 9 mars 2021, le bureau du représentant Chris Smith (R-NJ) a annoncé aux médias que les représentants Smith, Tom Suozzi (D-NY) et Vicky Hartzler (R-MO) ainsi que Les sénateurs Tom Cotton (R-AR) et Chris Coons (D-DE) ont présenté une législation bicamérale et bipartisane - Stop Forced Organ Harvesting Act- pour lutter contre la pratique contraire à l'éthique et criminelle de prélèvement forcé d'organes , souvent sur des minorités et d'autres groupes vulnérables.


Le représentant Smith, principal parrain du projet de loi de la Chambre, a déclaré : "Le prélèvement d'organes est un acte barbare et inhumain qui n'a pas sa place dans notre monde... Nous devons faire davantage pour mettre un terme aux abus horribles commis par des gangs internationaux de trafiquants d'êtres humains, des organisations terroristes et même certains gouvernements - le régime communiste chinois en particulier - qui tuent des personnes innocentes et vendent leurs organes à des fins lucratives."


Le sénateur Cotton, principal républicain du projet de loi au Sénat, a déclaré: "Il y a de plus en plus de preuves que le Parti communiste chinois a et continue de prélever des organes sur des groupes religieux persécutés, des prisonniers d'opinion et des détenus… Ce projet de loi identifiera et punira les membres du PCC impliqués dans le prélèvement forcé d'organes. Il est plus que temps de tenir Pékin pour responsable de ces actes odieux. "


Le représentant Suozzi, principal démocrate pour le projet de loi de la Chambre, a déclaré: "Les membres du Parti communiste chinois doivent être tenus responsables de la pratique inqualifiable de prélèvement d'organes. Ils ont profité et abusé des prisonniers politiques, des groupes minoritaires et des groupes religieux pendant trop longtemps… Ne pas dénoncer cette pratique monstrueuse, c'est être complice. Le prélèvement forcé d’organes n’a pas sa place dans notre monde. »


"Le prélèvement forcé d'organes est inhumain, immoral et cruel, et les États-Unis doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour lutter contre cette pratique méprisable", a déclaré le sénateur Coons, principal démocrate pour le projet de loi du Sénat. "En tant que coprésident du comité sénatorial des droits humains, je suis fier d'appuyer ce projet de loi bipartisan et bicaméral visant à demander des comptes aux personnes impliquées dans le prélèvement et le trafic international d'organes."


Smith a poursuivi : "Une réponse mondiale pour mettre fin à cette grave violation des droits de l'homme est désespérément nécessaire ... Notre législation habiliterait le département d'État américain à identifier et à dénoncer les prédateurs et les trafiquants d'organes à travers le monde dans le but de punir les coupables par des sanctions efficaces et des restrictions de voyage. Faire la lumière sur ces activités hideuses et permettre de nommer ces malfaiteurs - qui s'attaquent souvent aux prisonniers politiques, aux minorités et à d'autres populations vulnérables - aidera à mettre fin à cette violation flagrante des droits de l'homme.


Introduit pour la première fois au 116e Congrès, le Stop Forced Organ Harvesting Act :

- Autorise le gouvernement américain à refuser ou à révoquer les passeports des acheteurs illégaux d'organes.

- Prévoit un rapport annuel sur le prélèvement forcé d'organes dans les pays étrangers. Ce rapport du département d'État identifierait les fonctionnaires et les entités étrangères responsables du prélèvement forcé d'organes.

- Exige un rapport annuel sur les institutions américaines qui forment des chirurgiens spécialisés dans la transplantation d'organes affiliés à des entités étrangères impliquées dans le prélèvement forcé d'organes.

- Interdit l'exportation de dispositifs de chirurgie de transplantation d'organes vers des entités responsables de prélèvement forcé d'organes.

- Sanctionne les fonctionnaires et les entités étrangères qui s'engagent dans le prélèvement forcé d'organes ou qui le soutiennent de toute autre manière.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise :
U.S. House Representatives and Senators Introduce Bipartisan Legislation to Help Stop the CCP’s Forced Organ Harvesting
Version chinoise :
美国会参众议员再提制止中共强摘器官法案

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.