"Il dit ce qu'il dit et nous faisons ce que nous faisons " déclare le juge à propos de l’avocat de la défense

Une résidente du canton de Xiong, dans la province du Hebei a été jugée par le tribunal de la ville de Bazhou lors d'une téléconférence le 30 juillet 2020, pour sa foi en Falun Gong, une discipline spirituelle et de méditation persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999. Son avocat, qui a plaidé non coupable pour elle, et deux membres de sa famille ont assisté à l'audience en personne au palais de justice.


À la fin de l'audience, les deux membres de la famille de Mme Liu Bohui ont surpris une conversation entre le juge Zhang Bin, le procureur Zhang Jinluan, quelques autres membres du personnel du tribunal et des agents du Bureau 610, une agence extralégale créée spécifiquement pour persécuter le Falun Gong.


D’après la famille de Mme Liu, une femme aux cheveux courts a dit : "Quel genre d'audience était-ce aujourd'hui? Heureusement, aucun étranger n'était là. Cela aurait été vraiment mauvais si nous avions au des étrangers aujourd'hui. Il n'y avait aucune preuve contre l’accusée.


La femme a alors demandé au juge Zhang Bin : " L'audience était en format vidéo aujourd'hui. Sera-t-elle vue par d’autres ? Elle a poursuivi en disant : " Il y a quelques-unes des choses que l'avocat a dites aujourd'hui, y compris des preuves insuffisantes, une violation de la procédure légale et un manque de base légale, vous devriez penser à des moyens d'arranger cela dès que possible. "


Le juge Zhang a répliqué : " Nous ne nous soucions pas de ce que dit l'avocat. Il dit ce qu'il dit et nous faisons ce que nous faisons."


Après avoir réalisé que les membres de la famille de Mme Liu se trouvaient à proximité, il a dit à ces personnes : " Ne parlons pas de cela devant sa famille ", puis il est parti.


Arrachée de son vélo par un policier, sa tête a heurté le sol
Mme Liu a été arrêtée en même temps que Mmes Guo Yanmei et Tian Junjie, le 17 septembre 2019, par un agent en civil, pour lui avoir parlé du Falun Gong. L'agent a arraché Mme Liu de sa bicyclette électrique, ce qui lui a fait cogner la tête contre le sol. Elle s'est immédiatement évanouie.


Malgré l’intense douleur dans son épaule après qu’elle a repris conscience, le policier l'a emmenée au commissariat puis l'a envoyée au centre de détention de la ville de Bazhou, où elle est détenue depuis.


Vers 23h 00 le jour de l'arrestation de Mme Liu, un groupe de policiers armés a escaladé sa clôture et saccagé la maison. Ses documents relatifs au Falun Gong ont été confisqués.


Alors que Mme Guo et Mme Tian ont été plus tard libérées sous caution, Mme Liu reste en détention.


Voir également :
Woman Yanked off Bicycle By Police, Passes Out after Head Hits Ground


Version anglaise :
Judge Says About Defense Lawyer, “He Says What He Says, and We Do What We Do”

Version chinoise :
霸州“法官”-不管律师说啥-他说他的-咱办咱的

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.