Israël : Marquer 21 ans de persécution

Le 20 juillet, un rassemblement de protestation a eu lieu devant l'ambassade de Chine à Tel Aviv, pour marquer 21 ans depuis le début de la brutale persécution du Falun Gong en Chine. Les pratiquants ont tenu des banderoles et 17 orateurs ont prononcé des discours.


La pandémie qui s'est répandue dans le monde ces derniers mois et a été dissimulée par le Parti communiste chinois (PCC) (par conséquent baptisée "virus du PCC"), a aidé plus de gens à comprendre la nature destructrice du régime chinois.


M. Yaniv Nitzan, responsable du Centre d'information de Falun Dafa en Israël, a mentionné comment la pratique s'est initialement propagée en Chine et le grand avantage que le Falun Dafa a apporté aux gens et à la société. Il a dit : «Quiconque ayant choisi d'apprendre et de pratiquer le Falun Dafa venait de son plein gré et intégrait la pratique dans sa vie de manière flexible, selon ses circonstances de vie. Les pratiquants étaient comme des lotus en fleurs, dans toute la Chine. Les gens changeaient leurs habitudes et choisissaient de vivre selon Vérité-Bonté-Patience. Après des dizaines d'années durant lesquelles le régime chinois a traité sa population d'une main de fer, les pratiquants apportaient quelque chose de différent à l'atmosphère générale. Les gens ont commencé à montrer plus de considération et de compassion envers les autres. Ils se comportaient plus honnêtement au sein de leurs familles et de leurs entreprises. Ils devenaient plus calmes et moins coléreux dans leurs relations avec leurs familles ou leurs voisins, et faisaient preuve de davantage de tolérance. Ainsi, la société chinoise a changé pour le mieux. Falun Dafa a apporté d'immenses bénédictions à la Chine, de nombreux avantages pour sa population et sa société, et pas le moindre mal. Le Parti communiste chinois (PCC) a fait l'éloge de cette pratique dans les premières années.


M. Vadim Berestetsky, président de l'Association Falun Dafa d’Israël, a déclaré: "Il y a 21 ans, le chef du Parti communiste chinois a lancé une persécution contre le Falun Gong, contre Vérité, Bonté et Patience. Il était convaincu que rien ne pouvait résister à la puissance et à la cruauté de son régime. Aujourd'hui,


21 ans plus tard, on voit clairement que le chef du Parti communiste chinois a eu tort. Lorsque la persécution a commencé, les pratiquants de Falun Gong ont réalisé qu'il était de leur responsabilité de ne pas laisser le régime chinois, qui dit que seuls le mensonge, la lutte et la cruauté peuvent gouverner le monde, persuader toute l'humanité. Les pratiquants de Falun Gong en Chine ont réussi à montrer au monde entier qu'aucun régime, aussi puissant et cruel soit-il, ne peut vaincre la bonté et la moralité.

"Les gens en Israël demandent : " Qu'est-ce que cela a à voir avec nous? La Chine est si loin. Les responsables politiques israéliens eux aussi, en réponse à la question du génocide ayant cours en Chine, estiment qu’Israël doit garder le silence, malgré notre responsabilité historique. Ils prétendent que le prix d'une prise de position morale serait trop lourd.

"D'une certaine manière, ils ont "raison"- adopter une position morale nécessite souvent d’en payer le prix.

'Mais garder le silence a son prix! Et chaque personne doit choisir s'il se tient aux côtés de la bonté ou aux côtés du mal.

"Il y en aura toujours pour défendre la justice et la bonté face au mal et à la cruauté."


Monsieur. Vadim Berestetsky, président de l'Association Falun Dafa d’Israël


M. Yehudah Glick, ancien membre de la Knesset, a déclaré: "Plus jamais ! Nous ne resterons tout simplement pas silencieux face à un régime qui dit aux gens d'abandonner leur foi ou de mourir. En tant que Juifs revenus en Israël après de longues années de persécution et après l'holocauste, nous sommes revenus pour créer un monde plus moral. Nous ne pouvons pas permettre le meurtre de personnes à cause de leur foi, et c'est pourquoi je suis venu ici pour pleurer contre cela.

M. Yehudah Glick, ancien membre de la Knesset,


M. Shai Malka, directeur général du parti politique "Zehut", a déclaré : "Le peuple juif a introduit le monothéisme dans le monde, et nous sommes contre un régime qui promeut l'athéisme. Dans une tentative de remplacer l'image de Dieu par l'image du Parti, le régime utilise les gens pour se glorifier et commettre des crimes. D'Israël viendra l'Évangile: arrêtez le génocide, arrêtez les prélèvements forcés d'organes.

M. Shai Malka, Directeur général de "Zehut"


L’avocat. Arie Suchovolsky a averti que le virus communiste envahit le monde et qu'il est très similaire au régime nazi et au règne de terreur de Staline. Il a qualifié l'extermination [des pratiquants de Falun Dafa] actuellement en cours en Chine d’"Holocauste", et a tristement remarqué que le monde garde de nouveau le silence face aux atrocités. Il a appelé le gouvernement israélien à exprimer son aversion pour de tels actes, à rompre tout lien avec la Chine et à exiger que la persécution soit amenée à sa fin.

L’avocat. Arie Suchovolsky


Le professeur Esther Hertzog a déclaré: " Des crimes contre l'humanité sont commis dans l'obscurité et sous un voile de secret. Plus les crimes sont graves, plus le silence et la répression des critiques sont importants. "


Elle a poursuivi: "… le crime de prélèvement d'organes dans lequel le gouvernement chinois est accusé n'implique pas seulement la cupidité et le sacrifice de la vie humaine. C'est un crime qui a une dimension unique, compte tenu du fait que la foi et le mode de vie des gens sont utilisés par le régime pour leur nuire mortellement.


"Chaque citoyen doit être obligé de surmonter l'envie de ne pas écouter, de ne pas voir et de ne pas connaître les atrocités commises contre d'autres personnes, il doit surmonter la peur de la vengeance et d'être blessé... Se taire, en tant que citoyen, est une recette sûre pour la poursuite de tels crimes."


Le public était fasciné pendant les discours. Un groupe de journalistes de Channel 20, une grande chaîne de télévision israélienne, s'est installé devant le podium. La chaîne a diffusé son programme quotidien en direct depuis le rassemblement, avec une grande partie consacrée à la persécution du Falun Gong en Chine. Certains des orateurs ont également été interviewés pour l'émission.

Le programme quotidien de Channel 20, retransmis en direct du rassemblement


Guy, un Israélien récemment rentré de Hong Kong, a assisté au rassemblement. Il vit à Hong Kong depuis neuf ans, travaillant pour une entreprise de haute technologie. Il a dit : "Je sais ce qui est fait aux pratiquants de Falun Gong en Chine. À Hong Kong, tout le monde le sait et il y a beaucoup de protestations. Le PCC a commencé par persécuter le Falun Gong, plus tard il a commencé à persécuter les musulmans, puis les chrétiens et maintenant ils persécutent les Hongkongais. Ils doivent être arrêtés. Il existe actuellement une nouvelle loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, et des policiers chinois ont été envoyés à Hong Kong. C'est pourquoi j'ai quitté Hong Kong. Je ne souhaite pas vivre dans un pays communiste. Nous devons apprécier la liberté que nous avons en Israël. Je suis venu à ce rassemblement pour exprimer ma solidarité avec le Falun Dafa, bien que je ne sois pas un pratiquant. Je dois me battre pour mettre fin à cette persécution.


Tammara Or Slilat est une poètesse israélienne qui a appris la persécution du Falun Dafa lors de l'exposition "Zhen-Shan-Ren" à Londres. Elle a été profondément impressionnée et suit de près la question depuis. Elle a lu à haute voix un poème lors du rassemblement, qu'elle a écrit spécialement pour l'événement, et dans lequel elle s'adresse au Parti communiste en tant qu'entité coupable d'avoir commis des crimes.


Elle a dit: "J'ai signé une pétition et j'ai accepté d'écrire un poème et de dire quelques mots ici
aujourd'hui. J'ai d'abord entendu parler de la persécution en visitant une exposition qui montrait de beaux portraits de personnes qui semblaient saintes, puis j'ai réalisé qu'ils étaient tous des pratiquants de Falun Gong. Ils ont été assassinés et ils sont tous morts. Depuis, je suis le sujet de près."

La poètesse israélienne Tammara Or Slilat lisant son poème, écrit spécialement pour l'événement


Michal est une militante des droits humains, qui a fait du bénévolat à Amnesty International pendant plusieurs années. Elle a appris la persécution pour la première fois du film déchirant "Lettre de Masanjia". Après avoir vu le film, elle a voulu en savoir plus sur le sujet et a continué à lire à propos du Falun Gong et de la persécution. C'est pourquoi elle a décidé de venir au rassemblement. "J'ai vécu en Chine pendant 4 ans et j'ai enseigné l'anglais. Il était clair pour nous que le régime était cruel et tyrannique, et nous avons reçu pour instruction de ne pas parler de politique et de quelque sujet controversé que ce soit ", a-t-elle déclaré.


Suite à l'événement, les pratiquants locaux ont mis en ligne les vidéos des discours sur YouTube. Une courte vidéo qui incluera les discours sera produite et mise à disposition sur les médias sociaux afin que davantage de gens puissent apprendre la vérité sur la persécution du Falun Dafa en Chine.


Version anglaise :
Israel: Marking 21 Years of Persecution

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.