Soyez bon avant qu'il ne soit trop tard



Tout au long des 5 000 ans de civilisation de la Chine, la foi dans les cieux et les dieux, ainsi que le principe selon lequel le bien serait récompensé par le bien et le mal encourrait un châtiment, ont été profondément ancrés dans le cœur de son peuple.


Génération après génération, les anciens ont raconté d’inépuisables histoires pour expliquer cette relation de cause à effet. Ils ont cherché à rappeler aux gens de ne pas ignorer leur conscience en allant à l'encontre de leurs valeurs morales à des fins personnelles car, tôt ou tard, le ciel les punirait en conséquence.


L'histoire ci-dessous nous rappelle qu'il n'est pas possible de réparer ses fautes après la mort. Il est important de chérir la vie qui nous est donnée et d'être aussi bon que possible à tout moment.


***

Il y avait une fois un savant qui avait toujours voulu voir un fantôme mais qui n’en avait jamais vu.
Par une nuit claire avec une superbe lune dans le ciel, le savant a ordonné à son serviteur d'apporter une grande jarre de vin au cimetière. Jetant un regard alentour il s’est écrié : "Quel ennui de devoir boire seul par une si belle nuit. Mes amis de l’autre monde, l'un d'entre vous voudrait-il venir boire avec moi ?"


Peu après, il a entendu murmurer et vu à une certaine distance de ténébreux fantômes. Ils étaient au nombre de 13.


Il a versé le vin dans un grand bol et l’a placé entre lui et les fantômes, qui se sont aussitôt penchés pour inhaler son offrande. L’un d’entre eux l’a tant appréciée qu'il en a demandé davantage.


Alors qu'il leur versait plus de vin, le savant a demandé: "Pourquoi ne vous réincarnez-vous pas?"


Un fantôme a répondu : Ceux d'entre nous qui possèdent encore un bon karma se réincarneront, tandis que ceux coupables des pires crimes iront en enfer. Sur les treize d'entre nous, quatre espèrent se réincarner en humains, tandis que les neuf autres n'y parviendront pas. Ils devront payer pour leurs péchés passés".


"Pourquoi ne vous repentez-vous pas de vos méfaits pour ne pas avoir à aller en enfer?" a demandé le savant.


"On ne peut se repentir que de son vivant", a expliqué le fantôme. "Il n’y a pas moyen de se repentir après la mort."


Une fois la jarre vide, le savant l’a renversée pour montrer aux fantômes qu'il n'en restait plus.


Alors que les fantômes commençaient à s'éloigner, l'un d'eux s'est retourné et a dit: "En tant que fantômes affamés, nous n'avons rien et nous ne pouvons pas vous rembourser pour le vin que vous nous avez gentiment offert. Je ne peux que vous donner un précieux avertissement: "Le repentir ne fonctionne que tant que vous êtes encore en vie." Puis il a disparu à son tour.


Traduit de l'anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/4/16/184060.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.