Le coronavirus et les régions plus profondes de notre système immunitaire - deuxième partie

Après avoir lu mon premier article sur le coronavirus et les régions plus profondes de notre système immunitaire (https://m.epochtimes.nl/het-coronavirus-en-de-diepere-regionen-van-ons-immunesysteem_10567.html), certains lecteurs m'ont dit qu'ils trouvaient l'article intéressant, mais qu'ils ne savaient pas comment le mettre en pratique.


Dans le premier article, j'ai parlé des précédentes épidémies en Chine qui ont toujours été traitées avec la phytothérapie chinoise, une médecine qui n'a jamais séparé artificiellement un humain en une partie physique et une partie non physique. Les fondateurs taoïstes de la médecine chinoise avaient compris, il y a bien des siècles, que la soi-disant "énergie perverse" (facteurs pathogènes) ne pouvait s'emparer d'une personne que si elle ne vivait pas conformément à la véracité. Toute maladie était essentiellement le résultat d'un "manque de vérité". Comment cela fonctionne-t-il ?


Pour les taoïstes, un nouveau-né était l'incarnation de l'état d'être parfait : un nouveau-né a un "cœur de vérité" qui laisse naturellement venir les choses qui se présentent, et laisse partir les choses qui s’en vont. En grandissant dans le monde humain, l'homme a perdu ou s'est séparé de cette " disposition " mentale fondamentale - qui était présente lorsqu'il était encore un nouveau-né. Après tout, vous apprenez que lorsque survient une chose que vous ne voulez pas affronter - qu'il s'agisse d'une situation qui vous émeut intérieurement, d'un souvenir qui joue sur votre émotion ou d'une personne que vous ne supportez pas - vous pouvez simplement l'ignorer, lui résister, la repousser ou même la combattre. Et si quelque chose sort de votre vie et auquel vous ne voulez pas renoncer - qu'il s'agisse d'une question d'argent, de prestige ou d'une relation - en tant que personne, vous vous y attachez dans votre esprit, parfois même jusqu'à votre mort.


Avec cette attitude, vous vous éloignez de votre disposition mentale naturelle à être authentique/ véridique. Cette nouvelle disposition mentale exige un effort supplémentaire, qui demande de l'énergie, vous oblige à vous refermer et finit par affaiblir votre système immunitaire.


En raison de son cœur de sincérité (vérité), un bébé est capable de tout garder "entier" et de maintenir un système immunitaire résistant. On entend parfois raconter qu'un bébé est tombé de cinq étages et qu'il n'avait pas une seule égratignure.


À leur époque, les anciens taoïstes chinois avaient déjà une bonne compréhension de la résilience du système immunitaire. Par exemple, il est écrit dans le Tao Te Ching (un des principaux manuels taoïstes) :

    Celui qui est rempli des vertus du Tao ["Vérité"]
    est comme un nouveau-né.
    Les guêpes, les scorpions et les serpents ne le piqueront pas.
    Les oiseaux de proie et les bêtes sauvages ne l'attraperont pas.
    [les virus ne ... ?]


Nous sommes actuellement en guerre contre un ennemi invisible. Mais il n'y a pas de solution à l’échelle du groupe. Il n'y en a jamais, d'ailleurs. Il s'agit d'une "guerre" que chacun devra mener pour lui-même dans les régions les plus profondes de son propre système immunitaire. Un monde qui n'est pas visible en surface et qui ne peut être atteint qu'en étant sincère/vrai avec soi-même.


Et l'"ennemi" ? Eh bien, tout comme une bombe atomique ne peut pas détruire la faiblesse humaine, ce virus ne peut pas être détruit avec une pilule. Il faut de la sincérité/ véracité pour que le système immunitaire revienne à son état parfait.


Pour "battre" le coronavirus, mon conseil serait de rester Vrai, et de toujours faire de son mieux pour ne pas s'en tenir à "ne pas être Vrai". Par de petits et de grands moyens, au-delà des frontières de votre propre personne, de votre environnement social et surtout au-delà des frontières de nos pays. En effet, il semble que les pays où le coronavirus s'est le plus répandu sont ceux où l'on s'est impliqué assez profondément dans l'incarnation ultime de l'"être non véridique" : le parti communiste chinois (PCC). Le PCC est l'incarnation du mensonge perpétuel, de la corruption, de l'oppression et d'horribles violations des droits de l'homme. Historiquement, le PCC n'a pas seulement détruit les véritables traditions spirituelles de la Chine ancienne - y compris le taoïsme - il a également fait croire aux gens que le bien est "mauvais" (comme dans son génocide du mouvement spirituel Falun Gong, dont les principes de base sont Vérité-Bonté-Tolérance), et le mauvais "bon" (comme le fait de tenter les entreprises occidentales à devenir partenaires commerciaux du PCC, le plus grand violateur des droits de l'homme au monde, légitimant ainsi le PCC).


Espérons que la faiblesse humaine ne l'emportera pas. Comme le coronavirus, il n'existe apparemment qu'un seul antidote contre les deux : Le Vrai.


Le docteur Silvio Verbeek a reçu sa formation médicale auprès de médecins chinois en Amérique et à Taiwan. Il est docteur en médecine chinoise et mène depuis plus de 30 ans des recherches expérimentales sur les effets des régions profondes du système immunitaire selon les anciennes écoles de cultivation chinoises.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.