Se remettre du VIH

En 2008, on m'a diagnostiqué le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) à l'âge de 60 ans. Le médecin m'a dit qu'il n'y avait pas de remède, mais que si je prenais des médicaments, ma vie pourrait être prolongée.


Cependant, en 2015, j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa, et les symptômes du VIH ont disparu.


Lorsque j'ai été dépistée pour le VIH en 2018, les résultats ont montré que le virus n'était plus présent. Je suis à présent en bonne santé et je mène une vie heureuse.


J’ai attrapé le virus du VIH

Aux alentours de l’année 2006, je suis allée dans la Province du Guangdong. Alors que je n’étais pas à la maison, mon mari a eu des relations avec une prostituée.


Après avoir travaillé pendant un an, je suis retournée à la maison pour m’occuper de mon petit-fils. Peu après être revenue, ma santé a rapidement commencé à se détériorer. L’un des premiers signes que quelque chose n’allait pas était que, bien que n’ayant que 40 ans, j’étais ménopausée.


Avec le temps, j'ai eu des saignements et un écoulement nauséabond. J'avais des démangeaisons et des grosseurs de la taille d'un pouce qui saignaient quand je les grattais. Je ne pouvais ni manger ni dormir, je me sentais faible et je pouvais même pas lever une houe pour travailler dans les champs.


Un jour, ma nièce m'a accompagnée à l'hôpital pour un examen. Les résultats ont montré que j'avais le VIH. Cette nouvelle m'a frappé comme la foudre. En l'apprenant ma sœur aînée a éclaté en sanglots.


Le médecin m'a dit que mon mari devait aussi avoir le VIH et m'a demandé de l'amener pour un examen. Bien sûr, mon mari l'avait aussi. Nous avons commencé à prendre les médicaments prescrits pour contrôler le virus.


Malheur sur Malheur

En 2012, j’ai senti ma jambe droite devenir faible et je ne pouvais plus me tenir droite. Je suis alors tombée dans les escaliers et me suis cassée la jambe. Et pour couronner le tout, j’ai été victime d’un accident de voiture peu de temps après et me suis cassée la jambe gauche. Mes deux jambes ont été gravement blessées en l’espace d’un an !


La douleur causée par le virus du HIV m’avait beaucoup affectée, et je savais que chercher un remède était peine perdue. Mais à présent, j’étais aussi handicapée des deux jambes. Et comme si cela ne suffisait pas, je devais encore trouver un moyen de travailler dans les champs malgré ma mauvaise santé.


Les choses ont empiré à partir de là. En 2013, mon fils est parti travailler à l'extérieur de la ville et est mort dans un accident. En 2015, ma souffrance a atteint son paroxysme lorsque mon mari est mort du sida. J'ai réalisé que c'était mon destin, et je savais que ma vie ne s'améliorerait pas.


Mon visage était enflé et sombre, et j'étais trapue et petite avec des jambes boiteuses et une bosse. Tout le monde disait que je ne vivrais pas longtemps, et peut-être en aurait-il été ainsi si je n'avais pas trouvé Falun Dafa.


Le miracle de cultiver Dafa

En octobre 2015, j'ai rencontré ma cousine à l'hôpital de la ville quand je suis allé voir un médecin après m'être cassé le poignet. Elle m'a dit : "Tu devrais sincèrement réciter'Falun Dafa est bon, Sincérité-Bonté-Patience Patience ( Zhen-Shan-Ren)est bon'. Ces mots sont infiniment puissants." Elle m’a dit cela avec une telle confiance. "Récite le sincèrement"a-t-elle dit "et tout ira bien pour toi. "


Quand elle me l'avait déjà dit, je n'étais pas d'accord avec elle. Mais maintenant que ma situation était désespérée, j'ai commencé à réciter sincèrement ces mots après mon retour à la maison. En quelques jours mon poignet me faisait moins mal.


Avec la diminution de la douleur, je me suis mise à pratiquer le Falun Dafa comme ma cousine. J’ai immédiatement commencé à participer à un groupe d’étude des enseignements. À peine venais-je de passer la porte de la cultivation, que Maître Li Hongzhi [le fondateur du Falun Dafa] a purifié mon corps!


L’une des premières choses que j’ai remarquées était que mon corps semblait rejeter tout médicament.
Par exemple, les médicaments que je prenais pour le HIV me faisaient vomir dès que je les introduisais dans ma bouche ; je savais que j’allais vomir si je les avalais. De plus, je pouvais sentir quelque chose de nauséabond lorsque je voyais les médicaments que les autres personnes prenaient à l’hôpital.


Après environ une semaine d'étude du Fa, mes jambes ne me faisaient plus mal, et je pouvais me tenir debout et marcher sans canne. Les symptômes du VIH sont devenus de plus en plus faibles. Je suis devenue plus forte et j'ai pu travailler aux champs sans trop de difficulté.


Un jour, la fille de ma cousine a vu à quel point mon apparence avait changé, et elle fut étonnée. elle a été stupéfaite. Elle a demandé à sa mère ce qui s'était passé. Sa mère a dit : " C'est le pouvoir de Dafa !"


Apprendre à lire et maintenir sa vertu

Je suis née dans une région rurale pauvre et j’étais illettrée. Cela signifiait qu’au début, je ne pouvais pas lire les précieux livres de Dafa avec le groupe lorsque nous étudiions ensemble.


J’étais très anxieuse de pouvoir tenir un tel trésor entre mes mains sans pouvoir le lire. J’ai demandé à mon petit-fils de me le lire, mais ma belle-fille m’en a empêchée de peur que l’avenir de son fils soit impacté si j’étais persécutée [Note de l’éditeur : Dans le cadre de la politique d'implication du Parti communiste chinois, qui persécute Falun Dafa depuis près de 20 ans, même les personnes qui ne pratiquent pas peuvent être persécutées si un membre de leur famille pratique Dafa.]


Lorsque d’autres lisaient le Fa, j’écoutais attentivement et je regardais intensément chaque mot dans le livre. Après avoir fini mon travail, j’écoutais les conférences audio du Maître. Peu importait à quel point j’étais occupée, je trouvais toujours du temps pour participer au groupe d’étude du Fa. Mon corps et mon esprit était immergés dans la cultivation
.
Je marchais souvent près de deux kilomètre pour trouver d’autres pratiquants dans les villes voisines afin d’échanger des expériences de cultivation. J'avais hâte d'apprendre à lire quelques mots à travers eux s'ils avaient le temps de m'apprendre.


À présent, je peux lire de nombreux passages du Zhuan Falun sans avoir besoin d’aide. À travers l’étude du Fa, j’en suis venue à comprendre quelques principes importants: La cultivation exige l’élimination du karma, et le Maître purifie le corps des véritables disciples. J'ai aussi compris qu'en pratiquant le Dafa, il faut valoriser la vertu et devenir une personne de haute moralité, une personne qui est encore plus vertueuse que les bonnes personnes.


Après la mort de mon fils, ma belle-fille s'est remariée mais elle vivait toujours dans ma maison. Elle a trouvé un emploi, donc le travail dans les champs et l'élevage des porcelets à la maison étaient mes seules responsabilités. Je travaillais dur pour entretenir notre maison, mais elle n’était jamais satisfaite de moi. Une fois, je suis même tombé de haut et elle a fait semblant de ne pas me voir.


Un jour de forte chaleur, je suis rentrée des champs pour constater qu’elle avait jeté mon ventilateur. Elle avait aussi jeté mes chaussures qui étaient accrochées sur l’avant-toit. Les mauvaises choses qu’elle faisait étaient innombrables, et j’avais du ressentiment envers elle et la détestais. Pendant longtemps, j’étais en colère et bouleversée et je ne pouvais pas me réconcilier avec elle.


Parfois, je ne pouvais pas avaler une de ses insultes et je me battais avec elle. Après avoir pratiqué Dafa, cependant, je savais qu’il était essentiel pour un pratiquant d’être tolérant. Peu importait à quel point elle me traitait mal, je devais la traiter avec compassion. À présent, je n’ai aucune difficulté à la traiter chaque jour avec sincérité et gentillesse.


C’est Dafa qui a enlevé la pierre dans mon cœur. J’ai éliminé mes attachements au ressentiment et à l’indignation et à présent, mon esprit est plus clair et plus calme.


Le miracle

Le Maître a dit :

    " Lorsque votre xinxing se sera élevé, votre corps connaîtra une grande transformation; lorsque votre xinxing se sera élevé, la matière de votre corps se transformera, c’est sûr." (Première Conférence, Zhuan Falun)


Après avoir pratiqué Dafa pendant environ un an, et avec l'amélioration de mon xinxing, le Maître a poussé dehors le plus grand karma de maladie des couches profondes de mon corps.


Un jour, des grosseurs dures, irritantes et douloureuses de toutes tailles se sont formées sur ma poitrine, sur le bas ventre, le dos, les cuisses, les mollets et les bras. De grandes ecchymoses vertes et violettes sont également apparues.


Cependant, mon esprit était stable et je n'avais pas peur du tout. Je savais que Maître était en train d'éliminer le karma pour son disciple, et après environ une semaine, tous ces symptômes ont disparu.


De 2016 à 2018, les symptômes d'élimination de karma comme celui-là sont survenus trois fois, et chaque fois était moins intense que la précédente. La troisième s’est produite en janvier 2018. Pour cette dernière, il y avait seulement des ecchymoses et aucune groseur sur ma peau, bien qu'il y ait eu du sang dans mes urines. C'était une expérience surprenante de l’ élimination de karma, pour ne dire que cela.


En décembre 2018, je suis allée à l'hôpital pour passer un autre test de dépistage du HIV. Les résultats ont montré que j'étais complètement débarrassée du virus.


Depuis que j'ai commencé à pratiquer Dafa en octobre 2015, je n'ai pris aucun médicament, mais j'ai obtenu contre toute attente une bonne santé. C'est la grandeur de Dafa ! C'est la compassion du Maître! C'est aussi le résultat d’améliorer sa moralité.


Mon expérience personnelle me montre que s'appuyer sur la technologie moderne pour résoudre les problèmes tels que le virus du HIV ne fournit qu’un soulagement temporaire, mais ne guérit pas. Le seul espoir de l'humanité est de retourner aux anciennes traditions chinoises et de mettre l'accent sur la vertu.


Version en anglais

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.