La prison pour femmes de Wuhan injecte des drogues endommageant les nerfs aux pratiquantes de Falun Gong

La Prison pour femmes de Wuhan est la plus grande prison pour femmes de la province du Hubei. Au cours des 19 dernières années de persécution du Falun Gong, cette prison a systématiquement appliqué les politiques de persécution contre les pratiquantes.


De nombreuses pratiquantes ont été constamment soumises à des tortures physiques et mentales conçues pour les forcer à renoncer à leur foi. En particulier, certaines se sont vues injecter des médicaments endommageant les nerfs pour détruire leur corps et leur volonté.


Alors que Mme Zhu Xixia, de la ville de Daye, province du Hubei, purgeait une peine de quatre ans dans la prison pour femmes de Wuhan, un groupe de détenues l'a gavée avec des drogues inconnues. Les gardiens de prison ordonnent souvent aux détenues d'exécuter des méthodes de persécution spécifiques contre les pratiquantes.


Mme Zhu souffrait de maux de tête sévères et son esprit est devenu lent après avoir été gavée de médicaments. Elle est également devenue émotive et pleurait sans cesse. Elle a tenté de déposer une plainte auprès du gardien de prison et du conseiller. Mais au lieu d'écouter son récit, ils l'ont accusée d'avoir une maladie mentale.


Deux détenues battaient souvent Mme Zhu. À un moment donné, la détenue Hu Qiuxiang l'a battue si fort que des personnes dans d'autres cellules ont pu l'entendre. Mais au lieu de punir Hu, le gardien de la prison a accusé Mme Zhu de tenter de battre Hu. Lors d'un autre incident, les gardiens de la prison ont attaché Mme Zhu à une porte et l'ont forcée à rester debout sur un pied pendant trois jours.


Une autre pratiquante, Mme Zhu Yulan, de la ville de Wuhan, purgeait une peine de 4 ans de prison pour avoir distribué des documents de Falun Gong dans la prison pour femmes de Wuhan. Les détenues lui ont injecté des drogues inconnues trois fois par jour. Son poids corporel a chuté rapidement et elle s'est sentie très faible. Le médecin de la prison a également fermé les yeux sur les détenues utilisant des seringues contaminées pour lui injecter des drogues.


Voir également (en anglais)

Ms. Zhu Xixia Sentenced to Four Years for Suing Jiang Zemin
Persecution and Abuse of Falun Gong Practitioners in Wuhan Women's Prison
"Transforming" Falun Gong Remains the Primary Objective at Wuhan Women's Prison
Violent Persecution of Practitioners is Policy at Hubei Province Women's Prison
Wuhan City Female Prison in Hubei Province Tries to Force Practitioners to Sign "Guarantee Letters" by Hanging Them Up and Breaking Their Fingers


Version anglaise:
Wuhan Women's Prison Injects Nerve-damaging Drugs to Falun Gong Practitioners

Version chinoise:
武汉女子监狱药物迫害法轮功学员

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.