Une femme de Shenzhen victime d'abus en prison pour son refus d’admettre qu’elle est une criminelle

Une femme condamnée pour sa foi est soumise à des violences et privée des visites de sa famille depuis son admission en prison il y a plus de six mois.


Mme Liu Yu'e, une résidente de Shenzhen, a été arrêtée le 28 février 2017, alors qu’elle parlait aux gens du Falun Gong, une discipline spirituelle persécuté par le régime communiste chinois. Elle a été secrètement condamnée à quatre ans et admise dans la prison pour femmes de la province de Guangzhou en juillet 2017.


Parce que Mme Liu a refusé de remplir un formulaire de " profil criminel", elle a été victime d'abus sur une base régulière. Au cours de ses premiers jours en prison, les gardiens l'ont forcée à nettoyer seule une cafétéria de 700 places pendant la journée et de se tenir debout toute la nuit.


Les détenues ont été instruites à déclarer devant la caméra de surveillance dans leurs cellules : "Je suis la criminelle untel et donc et je vous demande d'utiliser les toilettes. " Quand Mme Liu a refusé de se déclarer criminelle, elle n'a pas été autorisée à aller aux toilettes. Elle a décidé de boire le moins d'eau possible.


Une fois elle a été forcée à boire de l'eau lors d'un examen médical requis. Elle a eu besoin d’aller aux toilettes quand elle est revenue dans sa cellule, mais les détenues assignées à sa surveillance ne l’ont pas laissée y aller.


Mme Liu n'a pas été autorisé à prendre de douche ni à contacter sa famille.
Les pratiquants de Falun Gong locaux de Shenzhen aimeraient rappeler à la famille de Mme Liu de quand même essayer de lui rendre visite en prison, le jour de visite étant tous les jeudis. Même si la famille est refoulée, elle peut déposer une plainte contre la prison auprès de son agence de supervision.


Voir également (en anglais)
Shenzhen Woman Secretly Sentenced to Prison for Her Faith
Practitioner Liu Yu'e Persecuted for Three Years at Sanshui Womens' Forced Labor Camp in Guangdong Province


Version chinoise :
深圳刘玉娥在广州省女子监狱遭受迫害

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.