L’empereur Yao donne le pouvoir au plus capable, pas à son fils

(G-D) L’Empereur Yao, l'Empereur Shun et l’Empereur Yu parmi les portraits de célébrités chinoises du 18ème siècle se trouvant à la Bibliothèque nationale de France. (Domaine public, combinaison d’image compilée par Epoch Times)span>


Pendant le règne de l'empereur Yao, il y a de cela environ 4.300 ans, il y a eu une grande inondation dans le monde entier. L'hémisphère nord fût inondé jusqu'à 2000 mètres (environ 6600 pieds) au-dessus du niveau de la mer, les anciennes civilisations occidentales furent presque toutes été anéanties.


À cette époque, la région la plus prospère de l'ancienne civilisation chinoise se trouvait dans la partie occidentale de la Chine actuelle, beaucoup de gens vivaient le long des Monts Kunlun dans la région du Xinjiang d'aujourd'hui, un grand nombre d’entre eux se sont échappés à temps dans les hautes montagnes et ont survécu à la catastrophe.


Les survivants ont sauvé une grande quantité de documents préhistoriques tels que le Livre des Mutations, les Huit Trigrammes, des écrits sur le Yin et le Yang, les Cinq éléments, la médecine chinoise, le Taiji et quelques formes anciennes de Qigong ... la Chine est ainsi devenue le plus long royaume civilisé vivant.


Selon le texte de la Dynastie Han, le "Jardin des Légendes ", l’empereur Yao avait de hautes vertu et bienveillance, il se considérait lui-même comme le gardien du bonheur de tous. Il disait : " S'il y a quelqu'un qui souffre de la faim, la faute est la mienne; s'il y a quelqu'un qui souffre du froid, la faute est la mienne; s'il y a quelqu’un qui commet un crime, c’est parce que je n’ai pas bien fait ".


Dans son vieil âge, Yao a abdiqué pour céder la place à Shun qui avait lui aussi une haute vertu. Ce fut le début de la tradition chinoise d'abdication en faveur d'une autre personne capable. Devenu vieux, Shun emboîta le pas à Yao et abdiqua pour Yu le Grand qui gagna son mérite en contrôlant l’inondation.
Dan Zhu était le fils de l'Empereur et de l'Impératrice Yao. Il était considéré comme incapable et moralement inapte à hériter du trône.


L’empereur Yao avait 10 fils, mais tous étaient de capacité moyenne. Il laissa ses ministres recommander celui qui pourrait endosser la fonction d'empereur parmi la noblesse et les civils, tous recommandèrent Shun, d' humble extraction.


Pour devenir l'Empereur de la Chine ancienne, il fallait montrer une responsabilité divine en satisfaisant à trois conditions: être ordonné par Dieu, avoir une grande vertu, et exercer une grande capacité.


L’empereur Yao testa Shun sous ces trois aspects et Shun a satisfait à tous. Alors quand Yao abdiqua, il avait l'assurance que Shun serait un puissant successeur.


Yao a déclaré: "Si j'abdique pour Shun, seul Dan Zhu sera malheureux. Si j'abdique pour Dan Zhu, ce serait une mauvaise chose pour tous. Je ne porterai pas préjudice à tous simplement pour en faire bénéficier mon fils "


On dit que Yao aimait beaucoup Dan Zhu, mais Dan Zhu restait joueur et ne voulait pas se fixer. Il parlait également fort et était querelleur. Yao a inventé le jeu de Go afin de former Dan Zhu.


Le 'Go' n’est pas un jeu axé sur le gain ou la perte, il vise à améliorer le caractère et peut aider les joueurs à comprendre la règle complémentaire du yin et du yang pour atteindre l'harmonie. Il aide également les joueurs à devenir calme et à améliorer leurs tempérament, moralité et sagesse. Après que Dan Zhu se soit mis au Go il fit de rapides progrès.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.