Les traditions de la fête des Lanternes

En Chine, il existe de nombreuses façons de célébrer cette fête. Cependant, les lanternes et les yuanxiao sont les deux éléments les plus populaires de cette journée et sont devenus les symboles de la fête. (Pixabay)

La fête des Lanternes est l’une des cinq fêtes traditionnelles les plus importantes en Chine. Elle tombe toujours le quinzième jour du premier mois du calendrier lunaire. Ce jour porte les festivités du Nouvel An chinois à leur apogée et marque également la fin des célébrations du Nouvel An.


La fête des Lanternes, ou Yuanxiao Jie (元宵节) comme on l’appelle en chinois, a de nombreuses origines. La plupart des légendes concernant la provenance de cette fête remonte à la dynastie des Han (206-220 av. J.-C.), juste au moment où la culture traditionnelle chinoise est intimement liée à la nature et aux croyances. La fête des Lanternes est aussi étroitement associée à la religion et aux légendes.


En Chine, il existe de nombreuses façons de célébrer cette fête. Cependant, les lanternes et les yuanxiao sont les deux éléments les plus populaires de cette journée et sont devenus les symboles de la fête.



Déguster des yuanxiao

Au cours de la dynastie des Song (960-1279 ap. J.-C.), déguster des yuanxiao est devenu un moment clé de la fête des Lanternes.


Les yuanxiao, nommées aussi tangyuan, sont de petites boulettes de farine de riz gluant ou de farine de blé, fourrées à l’intérieur. Elles peuvent être bouillies, frites ou cuites à la vapeur. Leur forme ronde symbolise l’unité familiale.


Dans les temps anciens, les yuanxiao étaient généralement fourrées de sucre, de noix, de sésame, de pétales de rose, de zestes de mandarine sucrée, de pâte de haricots rouges, de dattes, de pâte de graines de lotus ou de fruits secs. On utilisait soit un seul ingrédient, soit on en combinait plusieurs. Aujourd’hui, une variante salée à base de viande hachée ou de légumes ou un mélange des deux a été introduite.


La coutume de la Chine du sud implique de façonner la pâte de farine de riz en boules, d’y faire un trou, d’y insérer la garniture, puis de lisser la boulette en la roulant entre ses mains.


Au nord de la Chine, le fourrage sucré, non carné, reste la manière la plus habituelle de procéder. Les garnitures sont pressées en noyaux durs, légèrement trempés dans l’eau, puis roulés dans un panier plat contenant de la farine de riz gluant sèche. Les noyaux sont roulés plusieurs fois, créant un effet boule de neige jusqu’à ce que le tout ait la taille souhaitée.


Bien que les types de yuanxiao varient d’un endroit à l’autre, pour le peuple chinois dans son ensemble, manger des yuanxiao en famille dans une atmosphère joyeuse constitue le moment le plus important de cette journée.


Contempler des lanternes lumineuses

On prétend que le deuxième empereur de la dynastie des Han de l’Est (25-220 ap. J.-C.), Ming, était un fervent bouddhiste. Il est à l’origine de la coutume de la fête des Lanternes, le quinzième jour du premier mois lunaire.


L’empereur Ming a été couronné en l’an 57, il a régné pendant 19 ans. Apprenant que les moines, en Inde, se réunissaient pour adorer une relique du Bouddha, le quinzième jour du premier mois lunaire, l’empereur Ming a également choisi ce moment propice pour adorer le Bouddha. Il a tenu des cérémonies de lumières pour le Bouddha la nuit, dans le palais, avec de nombreuses lanternes allumées. C’était très beau. Ce sont les temples en Chine qui ont suivi la coutume en premier. Puis, celle-ci s’étendit à tous les foyers.


Au cours des dynasties suivantes, avec le développement de l’influence culturelle du boud-dhisme et du taoïsme, la coutume des « lumières » le quinzième jour du premier mois lunaire s’est progressivement étendue à toute la Chin


Les lanternes traditionnelles étaient grandes et colorées, empruntant souvent les formes de l’architecture traditionnelle ou celles de boules rondes. Les armatures étaient habituellement faites en bambou, lesquelles étaient ensuite recouvertes de papier coloré ou de soie.


De nos jours, des feuillets en plastique couvrent une armature métallique. Des lanternes avec des personnages de bandes dessinées, mais aussi des lanternes de verre et des lampes de poche peuvent se mêler aux lanternes classiques.


Des parcs à lanternes sont dressés à travers toute la Chine, précisément pour la fête. Les gens peuvent profiter de ces objets d’art colorés durant le jour et de l’éclat éblouissant des lanternes allumées pendant la nuit. Ces endroits sont si merveilleux qu’on s’y rend juste pour profiter de ces lanternes et se prendre au jeu des énigmes à résoudre en famille ou avec des amis.


Résoudre des énigmes

Les énigmes sont directement écrites sur les lanternes exposées. Pendant le festival, on peut deviner la réponse à partir d’un personnage, d’un poème ou d’une phrase. Les énigmes sont généralement constituées de trois parties : l’énigme, l’indice (il s’agit soit d’une personne, d’une chose, d’un symbole ou d’un raisonnement) et la réponse.


D’autres formes de célébration

Au-delà des délicieuses yuanxiao et du fait de passer au crible les lanternes colorées, il existe dans différentes régions de Chine d’autres activités qui contribuent à la célébration de la fête.

Les pétards

Les pétards sont un élément important pour ce jour de fête dans les communautés chinoises à travers le monde. Allumer des pétards, c’est d’abord faire beaucoup de bruit, ce qui est censé chasser les mauvais esprits.


(Pixabay)

La danse du dragon

Les Chinois tiennent le dragon pour un animal sacré. Depuis plus de 2000 ans, la danse du dragon constitue une forme de danse traditionnelle et c’est maintenant un événement que l’on retrouve habituellement pendant la fête des Lanternes. Elle est réalisée par des personnes qui portent chacune une partie du dragon, de la tête à la queue.


La danse du lion

La danse du lion est une autre forme de danse traditionnelle dans la culture chinoise. Dans cette danse, deux artistes imitent les mouvements d’un lion dans un costume de lion élaboré. Elle est généralement composée de cascades et d’acrobaties.


La calligraphie

Certains calligraphes du village présenteront leurs hautes compétences en écrivant les énigmes sur les lampions ou en peignant des tableaux lors de la fête des Lanternes.


Le spectacle de marionnettes

Ce spectacle de marionnettes met en scène des poupées mobiles en bois. Il puise ses racines dans les temps anciens. Des marionnettes à tiges, à fils et à mains sont utilisées pour ce spectacle qui fait le bonheur des enfants.


Le théâtre d’ombres

On parle également de marionnettes d’ombres. Le théâtre d’ombres implique des formes ou des figures découpées qui se déplacent entre une source de lumière et un écran translucide. Divers effets peuvent être obtenus en déplaçant les marionnettes ou la source de lumière. Il s’agit d’une forme ancienne de narration et de divertissement.


Repousser les 100 maladies

Des groupes de femmes chinoises, en particulier à Taïwan, opèrent des rondes du soir pendant la fête des Lanternes. Ces groupes vont dans les villes ou à la campagne, balayent les rues ou se rendent au temple. La croyance repose sur le fait qu’il faut être dehors ou dans les environs pour chasser les maladies et rester en bonne santé toute l’année.


La fête des Lanternes est considérée comme la plus récréative et la plus fédérative des fêtes en Chine. À un certain niveau, tout le monde y est habituellement impliqué et d’éminents poètes dans l’histoire chinoise ont relaté les traditions qui y sont liées.


Alors que les coutumes de la fête des Lanternes ont considérablement changé au cours des années, bénéficier des lanternes et déguster des yuanxiao sont d’usage lors des célébrations du peuple chinois partout dans le monde.


Source :
Les traditions de la fête des Lanternes

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.