Grande-Bretagne : Les habitants de Leeds soutiennent la paisible pratique

Le 29 mai 2016, les pratiquants de Falun Gong ont tenu leur pratique collective des exercices et leur campagne de sensibilisation hebdomadaires à Leeds. Les paisibles exercices ont attiré l'attention des passants qui se sont arrêtés pour en apprendre davantage à propos du Falun Gong.


Tandis que plusieurs pratiquants faisaient la démonstration des exercices devant le stand, d'autres discutaient avec le public afin de présenter la pratique. Ils ont également dénoncé la persécution en Chine et recueilli des signatures contre le prélèvement forcé d'organes du Parti communiste chinois (PCC) sur des pratiquants persécutés. De nombreux passants se sont arrêtés pour lire l’information affichée et s’entretenir avec les pratiquants. Beaucoup ont signé la pétition après avoir appris les crimes de prélèvement forcé d'organes. Plusieurs ont exprimé leur intérêt pour le Falun Gong et demandé des informations sur le point de pratique local.


Les pratiquants de Falun Gong font la démonstration des exercices à Leeds en Grande-Bretagne le 29 mai 2016.

Des passants s’arrêtent pour en savoir plus sur le Falun Gong.

Une pratiquante présente le Falun Gong et la persécution à un passant.

Nombre d’habitants ont déjà été mis au courant de la persécution au cours des diverses activités menées par les pratiquants. Une femme a demandé après avoir vu le dépliant: "Est-ce que le Falun Gong est toujours persécuté? Les tortionnaires ont-ils été arrêtés?" Elle a dit avoir signé une pétition il y a quelques années lors d'une Exposition Internationale d'Art de Zhen-Shan-Ren à Leeds. Elle a également demandé des informations sur le point de pratique local.


Un homme d'affaires effectuant des ventes pour le compte d’un supermarché chinois est en contact avec beaucoup Chinois dans le cadre de son travail. Il a confié: "J'aime les Chinois, car ils travaillent dur." Après avoir appris la persécution en Chine, il a dit: "Il ne devrait y avoir aucune différence dans les valeurs universelles, et ceci indépendamment de la race, de l'origine ethnique ou de la couleur de la peau. Les gens devraient être bons et jouir de la liberté de croyance. Les droits de l'homme et la vie devraient être plus importants que l'argent. Je pense que le régime communiste persécute le peuple chinois."


Une mère a amené son jeune fils pour signer la pétition. L'enfant a demandé, tout en montrant les pratiquants qui faisaient le deuxième exercice: "Que font-ils?" Quand on lui a dit qu'ils faisaient des exercices, il a demandé: "Est-ce que ces exercices vous rendent calme?" "Oui", a répondu un pratiquant. La mère du garçon a tout de suite dit: "Cette pratique te conviendrait bien. Je serais contente si tu parvenais à te calmer." Le garçon a fait un grand sourire.


Un jeune pratiquant de 10 ans et un autre d’une soixantaine d’années ont travaillé ensemble pour sensibiliser les esprits et collecter des signatures. Généralement, le pratiquant âgé distribuait d’abord les dépliants et le plus jeune intervenait alors pour donner davantage d’explications si quelqu'un voulait en savoir plus. L'enfant parlait de la persécution brutale en Chine et dénonçait le prélèvement forcé d'organes du PCC. Beaucoup de passants ont signé la pétition après avoir appris les brutalités qui se déroulent en Chine.


Version anglaise :
Leeds, Britain: Public Support for Peaceful Practice

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.