Un ancien officier militaire: Pourquoi je n’abandonnerai jamais le Falun Gong

J’étais autrefois officier dans l’armée et j’ai été mis à pied pour avoir refusé d’abandonner la pratique du Falun Gong. De nombreuses personnes m’ont dit de faire passer mon emploi avant le Falun Gong. Mais elles ne comprenaient pas que ce que j’ai obtenu en cultivant, dépasse de loin le petit peu d’intérêt personnel que j’ai abandonné.


J’ai appris le véritable but de la vie après avoir commencé la pratique. Dans ce monde rempli d’intérêts matériels et l’absence de moralité, j’ai les principes de Falun Gong pour me guider de sorte que je ne me suis jamais égaré. Mon corps et mon esprit continuent à s’améliorer alors que j’expérimente le caractère merveilleux de la pratique.


Ma santé était un problème avant que je ne devienne un pratiquant. J’ai essayé toutes sortes de traitements médicaux et j’ai même essayé le qigong, mais rien n’a soulagé mon asthme.


Un jour, j’ai vu des pratiquants faire les exercices dans un parc. L’un d’eux a pris quelques minutes pour me parler du Falun Gong. Après cela, j’ai fait un voyage d’affaires et dès que je trouvais un moment pour me détendre, je sentais un puissant courant énergie me parcourir de la tête aux pieds. L’impression de bien-être ne peut être comparé avec quoique ce soit d’autre que j’avais pu expérimenter. Je me suis souvenu du Falun Gong et une fois rentré chez moi, j’ai acheté un des livres. Après avoir lu quelques pages, l’énergie est devenue plus forte. J’étais déterminé à l’apprendre.


Plus tard, j’ai assisté aux sessions d’enseignement de Maître Li Hongzhi et j’ai entendu des principes profonds que j’ignorais auparavant. Depuis, la façon dont je voyais le monde a changé.


Un jour de 1997, j’ai eu une sérieuse crise d’asthme. Je ne pouvais plus bouger du tout. Mes poumons ont cessé de fonctionner et mon cœur était en grande détresse. Mais je savais que je remboursais le karma et n’ai pas eu peur du tout. Mon corps souffrait, mais mon esprit était clair et de bonne humeur. Quarante jours plus tard, je me suis soudain senti très à l’aise et les symptômes ont complètement disparu.


Alors que j’étais encore dans l’armée, je trouvais normal de toucher des pots-de-vin lors de mes voyages d’affaires. C’était devenu si commun que ne pas accepter les pots-de-vin semblait maladroit. Après que j’ai commencé à cultiver, j’ai essayé de retourner les pots-de-vins, mais si je ne pouvais pas, j’en faisais don à mon entreprise.


Pendant ces années, j’ai retourné plus de 20 000 yuans. A cette époque, mon salaire était d’un peu de 1000 yuans par mois et je ne pouvais même pas m’offrir des meubles décents à la maison.


Le Maître veille et ne me laisse pas tricher pour un gain personnel. Une fois, un rocher a fissuré mon pare-brise. Un réparateur a suggéré d’attendre et de prendre une assurance avant de réparer la voiture. De cette façon, la compagnie d’assurance paierait pour le pare-brise. J’ai pris une assurance et obtenu de la compagnie qu’elle paie 800 yuans pour les réparations. Curieusement, je n’ai pas pu trouver les clés de la voiture lorsque je suis rentré à la maison. J’ai du changer la serrure pour rentrer chez moi et cela m’a couté exactement 800 yuans. J’ai soudain réalisé mon erreur en tentant de m’épargner le coût de la réparation du pare-brise.


Quand nous nous alignons avec Authenticité-Bonté-Patience en toute chose, nous n’avons rien à craindre ni à regretter. Cela amène une joie que l’argent ne peut acheter.


Version anglaise :
Former Military Officer: Why I Will Never Give Up Falun Gong

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.