Dafa m’a forgée, faisant de moi ce que je suis devenue aujourd’hui

J’ai commencé à véritablement pratiquer le Falun Dafa en mars 2009. Bien qu’ayant trébuché durant ces cinq dernières années, je continue à m’améliorer sur mon chemin de cultivation.


Des principes profonds

Un collègue m’a donné le livre d’introduction au Falun Dafa en avril 1995, et je l’ai lu une fois ou deux au cours des deux années qui ont suivi. Je pensais alors que ce xiulian n’était pas plus qu’une autre école de qigong, juste pour la guérison des maladies.


Le Falun Dafa m’est revenu à l’esprit en 2009 parce que j’étais affligée par plusieurs maladies. J’ai emprunté les livres de Dafa à un pratiquant et les ai lus, et j’ai été choquée par les profonds principes qui y étaient exposés. J’en suis venue à réaliser que Dafa n’était pas une école ordinaire de qigong, mais un xiulian authentique.


Rien n’a pu arrêter ma cultivation

Après avoir réalisé que les principes du Falun Dafa étaient très profonds, j’ai étudié les livres de Dafa avec un grand respect.


Quand mon mari a compris que j’étais en train de lire des livres de Dafa et que je faisais les exercices, il a essayé de m’en empêcher, et m’a avertie que j’allais perdre ma bonne réputation et que cela pourrait affecter l’avenir de notre enfant.


Je lui ai souvent parlé de Dafa, de pourquoi Jiang Zemin persécutait les pratiquants, de la mise en scène de l’auto-immolation sur la Place Tiananmen, et plus encore. Mes changements physiques pour le meilleur étaient également là sous ses yeux.


Mais il avait peur à cause de la persécution de Dafa. Parfois, il rentrait à la maison ivre, il m’insultait et me battait. J’ai décidé de le tolérer, mais me sentais injustement traitée et souffrais en silence.


Le Maître a dit :

[« (…) leur conjoint devient très mécontent ; dès que vous commencez la pratique de gong, il vous fait une scène. Si vous faites autre chose, il n’y prête pas attention. Que vous pratiquiez le gong, ça ne le dérange pas, vous entraînez votre corps, qu’est-ce que cela peut bien lui faire ! C’est très bien. (…)»] (Zhuan Falun)


Rien n’est fortuit sur le chemin de cultivation d’une personne

Après qu’il se soit plaint que je ne m’intéressais qu’à ce que je voulais faire, et que par là même sa vie avec moi était ennuyeuse, je me suis examinée moi-même et ai réalisé que j’étais égoïste et le regardais de haut. Je ne m’occupais plus de lui comme je le faisais avant que je ne pratique Dafa. Je lui ai tendu un verre d’eau et ai admis mes erreurs.


Quand il insultait les membres de ma famille maternelle, du plus vieux au plus jeune, je n’étais plus touchée. J'ai alors pris conscience que je devais encore avoir des attachements devant être abandonnés, rien n’étant fortuit dans la cultivation.


Maître a dit :

[" (…) En vivant très confortablement parmi les gens ordinaires, comment pourrez-vous cultiver ? Comment votre karma pourra-t-il être transformé ? Où trouverez-vous un environnement pour élever votre xinxing et transformer votre karma ? (…)"] (Zhuan Falun)


Maître nous a expliqué les principes de Dafa très clairement. Aussi longtemps que nous suivons les enseignements du Maître, notre xinxings’élèvera, et notre gong augmentera.


Alors que j’étudiais le Fa, mon niveau s’élevait. J’ai essayé de mon mieux de suivre les principes de Dafa. Le Maître a dit : [" (…)...vous ne rendez pas les coups quand on vous frappe, vous ne répondez pas quand on vous insulte. (…)" (Zhuan Falun)


Quand j’ai abandonné mes attachements, l’attitude de mon mari vis-à-vis de Dafa a changé. Lorsque j’étais trop occupée pour acheter des fruits à mettre devant la photo de Maître, il sortait et achetait les fruits de meilleure qualité. Il disait : "Pour montrer du respect au Maître, ce doit être avec les meilleurs fruits."


J’ai pris avec sérieux mes obligations filiales, ainsi les parents et les voisins de ma belle-mère ont reconnu que j’étais une belle-fille attentionnée qui pratiquait le Falun Dafa.


À chaque fois que nous rencontrions des parents, je parlais à chacun des faits concernant le Falun Dafa. Presque tous les membres de ma famille ont démissionné du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées, et quatre ont lu les livres de Dafa. Tous savent que le Falun Dafa est bon, que Vérité-Bonté-Patience est bon.


Des attachements profondément cachés

Une fois que j’ai commencé à pratiquer Dafa, j’ai n’ai plus été embêtée par les diverses maux dont j’avais souffert dans le passé, quelque chose qu’aucun docteur en médecine chinoise, aucun hôpital en médecine occidentale ou expert ne pouvait accomplir.


Cependant, en mars 2012, j'ai ressenti des douleurs d' estomac qui se sont étendues à tout mon abdomen et dans le dos. Les compagnons de pratique ont suggéré que je récite le Fa, que j’étudie le Fa diligemment, que j’émette la pensée droite et m’assimile au Fa. Mais il y avait des attachements que je n’avais pas encore découverts, donc mes efforts étaient vains.


Le Maître a dit :

[" (…) Chaque fois que l’épreuve démoniaque arrive, on ne la reconnaît pas avec le côté de nature originelle, mais on la comprend totalement avec le côté humain, alors le démon pervers profite de ce point et interfère et sabote sans cesse, ce qui fait que les élèves se trouvent longtemps dans l’épreuve démoniaque. (…) "] (" Dao Fa (Parler de la Loi") tiré de Points Essentiels pour un Avancement Diligent)


Je n’avais pas compris ce paragraphe, et n’étais pas trop au clair à propos du karma de maladie. La perversité a tiré profit de mes lacunes et mon état a empiré. J’ai perdu 10 kilos et mon mari était très inquiet. Je faisais bonne figure et disais que bientôt tout irait bien, mais en réalité j'étais très inquiète.


Maître a dit :

[" (…) Si votre pensée droite n'est pas forte au cours de votre cultivation et pratique, vous ne pourrez pas bien passer les tests et ils vont se prolonger. De plus, si vous ne réussissez pas à avoir une pensée droite forte, votre confiance pourra essuyer un revers. (…) "] (" Enseignement de Fa à la Conférence de Fa à la ville de Los Angeles")


Cette situation a continué pendant six mois. Mon mari a perdu patience et m’a emmenée à l’hôpital provincial. Les docteurs ont conseillé une opération chirurgicale, mais ils n’étaient pas certains que cela servirait à quelque chose. Mon mari m’a alors emmenée à l’Hôpital Universitaire de Médecine de Pékin.


Étendue sur mon lit d'hôpital, je me suis examinée intérieurement et ai trouvé plusieurs attachements fondamentaux. Quand j’ai commencé la cultivation, je pensais que je n’attraperais plus aucune maladie. Je comptais trop sur mes compagnons de pratique pour qu’ils émettent la pensée droite pour moi, et pensais qu’ils ne faisaient pas tout leur possible pour moi. De plus, le karma des pensées contrôlait mon esprit, et je ne pouvais tout simplement pas arrêter de penser à mes maladies.


Après avoir identifié tous ces attachements, j’ai émis des pensées droites pour les éliminer.


Remettre ma vie entre les mains du Maître

Avant de passer un examen médical, j’ai demandé au Maître de m’aider à éliminer les arrangements des forces anciennes. J’ai remis ma vie entre les mains du Maître. Ma santé s’est améliorée, et je pense que c’était parce que je m’étais améliorée dans ma cultivation.


J’ai lu ma fiche de malade, qui disait : " Cancer primaire-duodenal". Je n’ai pas été perturbée et ai immédiatement nié cela comme étant un phénomène illusoire.


Une vieille dame à l’hôpital, qui avait subi une opération de l’estomac, était en proie à de grandes douleurs. Les larmes inondaient mon visage en la voyant, mais cela ne faisait que renforcer ma détermination à cultiver diligemment.


La plupart du temps, je m’asseyais sur mon lit, pratiquais les exercices de méditation, et récitais le Fa. Le Fa du Maître m’encourageait et m’aidait à renforcer mes pensées droites. Maître a dit : " Votre esprit doit absolument être droit ". (Zhuan Falun)


["Vivre sans désirs,
Mourir sans regrets ;
Balayées les pensées illusoires,
Cultiver pour devenir Bouddha n'est pas difficile."]
("Rien ne reste" tiré de Hong Yin)


[" (…) Face à de grandes tribulations, il faut rester ferme
La volonté d’avancer diligemment ne doit pas être altérée."]
(" Ferme " tiré de Hong Yin Vol. II)


Saisir chaque opportunité pour parler de Dafa

Chacun à l' hôpital avait besoin d’entendre les faits concernant Dafa et de démissionner du PCC. J’ai saisi toutes les opportunités pour aider les gens à démissionner. Je savais que tous les patients, infirmières, docteurs et tous ceux que je rencontrais dans l’hôpital étaient en train d’attendre d’entendre les faits à propos de Dafa. J’ai demandé à chacun de réciter "Falun Dafa Hao (Falun Dafa est bon). Zhen-Shan-Ren Hao (Vérité-Bonté-Patience est bon) " à l'apparition de problèmes.


La vieille dame a démissionné du PCC et a récité en boucle les formules de Dafa. Lorsqu'elle est sortie de l’hôpital, elle était en rémission.


Mon séjour à l’hôpital a tiré à sa fin après 35 jours, sans avoir eu à subir d’opération. Je suis partie avec une liste de 17 personnes ayant démissionné du PCC.


Une fois à la maison, je me suis rétablie, et cela a convaincu ma sœur de commencer à pratiquer le Falun Dafa.


Remplir ma mission


Maître a dit :

[" (…) En tant que disciple de Dafa de la période de la rectification de la loi, la délivrance personnelle n’est pas le but de la cultivation et de la pratique, sauver les êtres était en effet votre grand voeu lorsque vous êtes venus, c’est aussi la responsabilité et la mission que l’histoire vous a confiées pendant la rectification de la loi, donc de nombreux êtres deviennent ceux que vous allez sauver. (…) »] (« Abandonner le coeur de l’homme, sauver les gens de ce monde", tiré de Points Essentiels pour un Avancement Diligent, VOL. III)


Les gens sont en train d’attendre d'entendre les faits concernant Dafa. Une semaine après que je sois sortie de l’hôpital, j’ai demandé à un autre pratiquant des documents de Dafa. J’ai d’abord étudié ces documents et les ai ensuite distribués.


Quand j’ai des doutes quant à la manière de procéder, je lis le Minghui Weekly, lequel me fournit de nombreuses idées sur comment parler aux gens des faits concernant Dafa.


Un autre pratiquant m’a aidée à monter un site de production de documents de Dafa chez moi. Je me suis concentrée sur la gravure de Dvds de Shen Yun, puis je les ai distribués sur mon chemin en allant et revenant du travail.


Refuser d’abandonner Dafa

À mon travail, nous avons eu une diffusion en direct des festivités et des feux d’artifices de notre ville durant le Festival des Lanternes 2010. J’ai été promue Maître de Cérémonie. C’était un programme présenté par le service municipal de la propagande, ce qui était une belle opportunité pour distribuer des Dvds de Shen Yun dans leurs locaux.


La plupart des gens n’étaient pas au travail parce que c’était dimanche. J’ai placé des Dvds de Shen Yun sous les portes de plusieurs bureaux.


Toutefois, j’ai été un peu trop fière de ma prouesse, et ai ouvert une brèche qui a été exploitée par les forces anciennes.


Notre chef de bureau m’a convoquée à son bureau environ un mois après. Après une petite conversation, il m’a dit de lui ramener mes livres de Dafa parce qu’il avait promis aux hauts-responsables municipaux qu’il s’entretiendrait avec moi.


En clair, pour résumer, j’avais été filmée par le système vidéo de la sécurité en train de mettre les documents sous les portes. Ils étaient choqués. J’étais bien connue dans le milieu journalistique de notre ville. Ils ne voulaient pas me perdre, et m’ont demandé de simplement remettre mes livres de Dafa et d’abandonner la cultivation. Ce serait la fin de l’histoire, de leur point de vue.


J’ai dit : " Si vous voulez lire le livre et apprendre les faits concernant le Falun Dafa, je peux vous prêter les livres, autrement cela équivaudrait à vous faire du tort ". J’ai expliqué pourquoi je persistais à pratiquer le Falun Dafa, et pourquoi tant de gens le pratiquent dans le monde entier.


Un autre pratiquant et moi avons émis la pensée droite pour éliminer les éléments pervers qu’il y avait autour de l’immeuble municipal qui empêchaient les gens d’entendre les faits concernant Dafa.


M'adresser à chacun selon ses propres antécédents

Un ami m’a invitée à son restaurant parce qu’il voulait me faire rencontrer ses amis, dont l’ancien principal de l’Ecole Municipale du PCC, le manager général d’une agence immobilière affiliée au gouvernement provincial, un professeur de l’école du PCC, un cadre de district du gouvernement et un banquier.


Au cours du dîner, j’ai émis la pensée droite et demandé au Maître de m’aider. Je leur ai parlé du Falun Dafa, les ai convaincus de démissionner du PCC, et leur ai donné à tous des documents concernant Dafa et le logiciel pour passer au travers du blocus Internet.


J’ai choisi un sujet différent pour chaque personne, basé sur leurs antécédents. Avec le manager général de l’agence immobilière, j’ai expliqué pourquoi le marché de l’immobilier chinois était la plus grosse bulle économique, et il était d’accord avec moi. Je lui ai ensuite demandé comment il voyait la chute des hauts responsables Chinois. Il a dit que c’était une période de changements politique et qu'il n’osait pas se prononcer mais que tout le monde est en train d’observer.


Je lui ai expliqué les principes que "le bien est récompensé par le bien, et le mal par le mal", tandis que la Chine passe à travers de grands changements, chaque Chinois doit faire un choix dans un moment aussi critique. Un tel choix détermine également leur destin. J’ai parlé du mouvement des démissions du PCC, et l’ai convaincu de démissionner.


Mes cibles pour clarifier la vérité concernant Dafa sont de tous les milieux, des fonctionnaires locaux et municipaux aux employés ordinaires du gouvernement, et du fermier aux villageois et vendeurs. Chaque évènement et séminaire d’affaires est une opportunité pour parler de Dafa.


Tout au long de ma cultivation, je me suis vue comme un bébé sous la protection du Maître. Maître m’a tenue la main, m’a guidée sur le chemin du retour à ma véritable origine, et finalement m’a forgée pour devenir une disciple de Dafa de la période de la rectification de Fa.


Je ne saurais jamais à quel point le Maître a souffert pour moi, mais je sais clairement une chose... sans la protection du Maître, sans ses conseils et ses souffrances, il m'aurait été impossible d’être là aujourd’hui. Il n’y a pas de mots dans le langage humain pour décrire mes sentiments et ma gratitude pour le Maître et Dafa.


Version anglaise :
Dafa Tempered Me to What I Am Today

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.